Faut-il acheter à tout prix chez son détaillant?


Pneu Conti 4000s II, la guerre des prix

Faut-il acheter à tout prix chez son détaillant?

La question revient épisodiquement sur mon blog quand d’autres ne se la posent plus: à qualité égale, ils achètent sur internet, le prix étant souvent décisif.

Certains se groupent à plusieurs pour acheter des consommables comme les pneus et profiter de frais d’expédition réduits, voire nuls.

Faut-il coûte que coûte accepter l’offre de votre vélociste parce qu’on l’aime bien? parce qu’il nous procure des services souvent gratuits? parce que les conseils sont ceux d’un expert avisé? parce qu’on a l’habitude d’aller chez lui?

Bref, devons-nous fermer les yeux avant d’acheter?

Avant d’acheter, mieux vaut constater les prix pratiqués par la profession car les écarts sont parfois de l’ordre de 30 ou 40% supérieurs à la moyenne.

C’est le cas des pneus mais aussi des vélos dont certaines grandes marques confient le déstockage des invendus à des prestataires internet.

Souvent, le perdant est le détaillant qui n’arrive pas à vendre ses modèles du millésime écoulé.

C’est un peu ce que m’invitait à faire le copain du vélociste, « un copain de vingt ans », présent au moment de ma visite, « achetez, disait-il, il vous rend service!.. »

Mais quand même, faut voir à voir…Le ton est vite passé à l’aigre-doux quand le pneu Conti 4000s II 700×25 m’a été proposé à 45 euros, là où Serge Dutouron le vend…32 euros sur le net et que j’ai préféré sursoir à mon achat.

Entre-nous soit dit, ce genre de conversation va faire pâlir les néophytes quand on parle de payer un pneu de vélo 45 euros, soit plus cher

Les plaquettes de freins de VTT font l’objet d’un commerce florissant…surtout quand on doit les changer tous les 1500 ou 2000 km!

qu’un pneu de bagnole, combien même la matière est un mélange de gomme Black Chili Compound , ça fait cher du gramme!

Mon vélociste a beau se justifier, « on a des charges, un employé à payer, on te fait cadeau d’un réglage dérailleur quand tu reviens de balade sans rendez-vous,… »

Oui, oui, j’entends bien et je pourrais lui rétorquer que ce matin j’ai fait 50 km aller-retour pour privilégier mes achats chez lui sans lui faire payer mon déplacement.

La question est donc de savoir jusqu’à quel sacrifice on peut consentir pour ne pas céder à la tentation de l’achat internet.

Il faut garder raison et admettre que le petit commerce ne peut pas tout exiger de ses clients les plus fidèles dès lors que ses prix sont complètement déconnectés du marché.

Le marché, quel vilain mot!

Et pourtant, il faut en tenir compte quand on considère qu’on consomme chaque année pour ses menus plaisirs pas moins de deux à trois paires de pneus, trois à quatre chaînes, un jeu de plaquettes VTT tous les trois mois,…sans parler des cassettes de pignons  et des patins de frein route compatibles Campagnolo.

Quelle sera la morale de cette histoire?

Il restera ceux qui achèteront « les yeux fermés » et tous les autres, ceux qui feront jouer la concurrence.

Un jeu dont on ne sait pas encore qui sera le perdant…et le gagnant.

5 réponses sur « Faut-il acheter à tout prix chez son détaillant? »

  1. Eternel débat… Parfois c’est l’inverse c’est moins cher en magasin que sur le net… Après c’est comme tout il faut voir midi à sa porte : en effet quoi qu’on en dise le conseil devrait rester au coeur du débat, et là le vainqueur n’est pas forcement le client car il est influencé fortement par le marketing et le taux de réduction d’une part & par le stock à écouler d’autre part notamment…Super la réduc de 45 à 32 euros mais ce pneu correspond il à ma pratique, à mon vélo… Et oui c’est primordial mais de nos jours qui est suffisamment érudit dans tout les sujets pour pouvoir se passer d’un véritable pro.Et là moi je suis souvent très déçu quelque soit le produit recherché : il n’y a pas que certains magasins de cycles pour ne pas donner de bons conseils adaptés à votre pratique, à votre budget….

    J'aime

    1. C’est très juste, les spécialistes ne sont pas toujours de bons conseillers…car ils ne connaissent pas toujours nos besoins et notre pratique.
      S’agissant du Conti cité dans l’article, il fait référence actuellement en terme de qualité, durabilité, solidité, dans le milieu cyclotouriste; le débat porte plus sur la taille, le diam 25 revenant à la mode après trente ans de désamour. Je sais qu’une génération reste aussi inconditionnelle du demi-ballon sur 650…mais c’est un autre débat.
      Chez les routiers campeurs et de ville, on est plus porté sur le Schwalbe.

      J'aime

  2. Tant qu’il y a des velocistes par ci par là on peut choisir. Mais demain ou irons nous pour devoiler nos roues? Chez decathlon…….Decathlon qui enverra votre velo a l’atelier regional et gardera votre materiel minimum une semaine. COUT 6euros50 pour devoiler votre roue. Quand JACKY etait là c’etait gratuit et fait sur le champ.

    J'aime

  3. Pour moi le problème est autre… J’achète mon matériel là où je le trouve ! Eh oui on ne roule pas impunément avec des vélos du siècle dernier 😦 Et le plus souvent c’est sur une ou l’autre boutique en ligne.
    Il y a dans mon village un vélociste très bien achalandé…en course et VTT. Mais si t’as besoin de quelque chose avec des cotes en millimètres, oublie 😦
    Cela dit, si je sais que je vais trouver mon bonheur chez lui, c’est clair que je vais chez lui.
    Voilà…
    Charles

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s