Étiquette : pneu

Monter un pneu avec douceur

Les réseaux sociaux s’en font parfois l’écho: monter un pneu serait de plus en plus difficile. Je ne doute pas qu’avec l’avènement du VTT, on a affaire souvent à des pneus récalcitrants dès lors que les structures sont nerveuses et plutôt raides. Mais aussi sur certains pneus de route où les tolérances dimensionnelles du fabricant de jante et de pneu sont étroites.

Idem pour gonfler un pneu sans chambre, il faut un certain savoir-faire.

Ces deux vidéos pourront peut-être nous rafraîchir la mémoire.

Reset

Le Conti de 25 du bon vieux temps revient en force

Reset.

Restaurer ou balle au centre pour les footeux

Match nul.

Comment le dire autrement?… je ne sais pas moi…

J’ai voulu imposer les pneus de 25 au lieu des 23 sur mon routier.

Deux petits millimètres en plus.

Histoire de trouver un supplément de confort  à ma surcharge pondérale.

Je m’y suis entêté toute la saison.

Je vais devoir renoncer pour deux millimètres.

Ça frotte sous la fourche dès qu’un gravier colle au pneu mouillé.

Serge me l’a dit en terme cyclo « tu vas bloquer et passer par-dessus ».

C’est la cause de ces foutus constructeurs de vélos qui tirent sur les prix et qui taillent les composants trop petits.

Pareil: regardez Macron, il attend le dernier moment.

S’il attend trop, il va passer aussi par-dessus l’Elysée.

peut-être aimerez-vous aussi…

Boum au Rote-Rain

img_6976
Rote-Rain

J’étais parti à huit heures.

Vent d’est froid de face.

A la source de Wattwiller, les deux compères me dépassent.

On était bien derrière….

Ils tirent bien mieux que moi.

Je ne m’accroche pas, car je voulais faire Amic-Hundsrück, soit un truc suffisant pour moi sans devoir faire le suceur de roues.

A quoi bon!…

Quand je traverse Wuenheim, je souffle à l’abri du vent.

Tout va bien.

Je prends le petit raidard…

Arrivé au parking du Rote-Rain, une formidable déflagration.

Pas de chasseur en vue….

Mon pneu arrière en miette.

img_6974

Un Conti 4 saisons 1800 km.

Je vais dire une prière à la croix du calvaire.

Agenouillé, la prière.

Deux grosses canettes trônent sur le crucifix.

Les grimpeurs sont interloqués.

La matinée était foutue.

J’avais mis sept bars au départ.

img_6975
Jungholtz

Je suis à peu près sûr que la chambre devait montrer le bout de son nez avant d’exploser.

Surtout que j’entendais un pschitt inhabituel au tour de roue pendant le début du voyage.

 

Continental et ses lapalissades

En plein mois d’août, j’ai décidé de changer un pneu usé.

Comme le temps est exécrable, pluie, vent, fraîcheur, j’ai pris mon temps.

Cette météo se prête aux travaux d’hiver.

Avec Continental, on a en plus de la lecture. Poursuivre la lecture de « Continental et ses lapalissades »

Le vélo, c’est crevant

Ce n’est pas une légende, on crève encore à vélo.

Ce n’est pas une légende, on crève encore à vélo.

Je parle bien sûr des pneus afin qu’il n’y ait pas d’ambiguïté.

Celui-là pousse son vélo sur la route. Poursuivre la lecture de « Le vélo, c’est crevant »

Maintenance

La jauge de chaine est un juge de paix impitoyable. A 0.075 d’allongement, la chaine est bonne à changer.

Maintenance: maintenir ou à rétablir un bien dans un état spécifié afin que celui-ci soit en mesure d’assurer un service déterminé (wikipédia)

Mon vélo passe à la maintenance. Poursuivre la lecture de « Maintenance »

Faut-il acheter à tout prix chez son détaillant?

Pneu Conti 4000s II, la guerre des prix

Faut-il acheter à tout prix chez son détaillant?

La question revient épisodiquement sur mon blog quand d’autres ne se la posent plus: à qualité égale, ils achètent sur internet, le prix étant souvent décisif.

Certains se groupent à plusieurs pour acheter des consommables comme les pneus et profiter de frais d’expédition réduits, voire nuls.

Faut-il coûte que coûte accepter l’offre de votre vélociste parce qu’on l’aime bien? parce qu’il nous procure des services souvent gratuits? parce que les conseils sont ceux d’un expert avisé? parce qu’on a l’habitude d’aller chez lui?

Bref, devons-nous fermer les yeux avant d’acheter? Poursuivre la lecture de « Faut-il acheter à tout prix chez son détaillant? »

Acheter ses accessoires sur internet

Pneu VTT Tubeless GEAX Saguaro

Acheter ses accessoires ou ses consommables vélo sur le net, tout le monde le fait ou songe à le faire.

Pourquoi?

Tout simplement parce que le produit recherché est de l’ordre de 15 à 30% moins cher sur le net par rapport au même article acheté localement.

Si les fournisseurs locaux ne peuvent pas obtenir des prix compétitifs en raison de leur faible débit, il est quand même permis de se poser des questions tant les écarts de prix sont parfois élevés.

Oui, il faut que le commerce de proximité puisse vivre, mais n’est-on pas un peu le gogo dans l’affaire? Poursuivre la lecture de « Acheter ses accessoires sur internet »

VTT, doit-on avoir peur du tubeless?

Ce pneu sans chambre Panaracer a 1500 km; j’obture les fuites à la super glue

Avant de me mettre au tubeless, j’ai hésité…

J’avais l’expérience du pneu avec chambre sur mon routier, puis sur mon premier VTT.

En cas de crevaison, on a les réflexes habituels, démonter, changer de chambre après avoir examiné le pneu, remonter, regonfler,…

Je ne vais pas faire un dessin.

Tout le monde sait faire ça. Poursuivre la lecture de « VTT, doit-on avoir peur du tubeless? »

Pneus, réfléchir avant d’acheter!

Les prix pratiqués pour un même produit varient parfois de 1 à 2.

Exemple avec ce pneu de VTT (cliché ci contre), Schwalbe SMART SAM de 26-2.25.

Un pneu basique qui me convient bien.

Prix pratiqué en France 38 euros.

Prix pratiqué en Allemagne 12,90 euros.

Mais grattons un peu avant d’acheter…Les écarts de prix méritent qu’on s’y arrête…

Chez Schwalbe, un grand nom du pneu de vélo, il est préférable d’y regarder de plus près pour savoir ce que vous vendent les commerçants. Poursuivre la lecture de « Pneus, réfléchir avant d’acheter! »

En ville, n’ayons pas peur!

L’exercice semble périlleux.

Pourtant rouler par temps de neige avec son vélo en ville est possible.

Il faut cependant prendre des précautions.

Quelles sont les recettes du succès… Poursuivre la lecture de « En ville, n’ayons pas peur! »

Quels pneus pour mon VTT?

Ce n’est qu’après plusieurs essais infructueux que chacun trouve la formule qui lui convient.

Si les crevaisons sur route obéissent à des facteurs connus comme l’état de la route et ses scories habituelles (clous, verre,…), comme l’usure du pneu et sa pression de gonflage, avec un VTT  les crevaisons relèvent plutôt des conditions d’utilisation extrêmes que vous infligez à vos pneus. Poursuivre la lecture de « Quels pneus pour mon VTT? »

Florent Bailly, artiste cycliste

Devant l'église de Maubourguet (oeuvre en pneus de vélo de Florent Bailly)

On l’est tous plus ou moins.

Artistes sur nos vélos.

Florent Bailly le revendique; il est artiste cycliste.

Il a su pousser son art jusqu’à réaliser la fusion totale des ingrédients que sont le vélo et la peinture.

Ici les pneus sont recyclés après usure, ils deviennent la texture de sa création.

Les toits en Hutchinson, les murs en Conti et les barques en Michelin.

le blog de Florent Bailly

Après la bière, la carabine,…le vélo

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Après la bière, la carabine,...le vélo

vélomaxou

Les cartouches à CO2 font irruption dans le monde
cyclotouristique depuis quelques temps déjà.Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Après la bière, la carabine,...le vélo

Après celui du monde des tireurs au pistolet ou à la carabine
et dans celui des amateurs…de bière, le cycliste se met
donc à la page.

Précisons tout de suite pour qu’il n’y ait pas de méprise que
ces cartouches sont destinées à regonfler les pneus…pas le
cycliste!

Le problème, c’est qu’il faut s’accoutumer à ces fameuses
réserves de gaz qui existent pour les cyclistes en 12grammes
(et 16g pour les VTT), le modèle 12g étant censé gonfler
un pneu de 700C-23 entre 6 et 7 bars…pour la modique somme de
1,50€ la cartouche.

Si la cartouche est censée vous éviter des sueurs inutiles sous
le casque pendant le pompage et réduire l’émoi provoqué dans le
groupe par le temps d’attente, il ne faut pas tout espérer de cet
accessoire miracle.

D’abord, êtes-vous sûr de ne pas voyager encore avec la
cartouche vide de la dernière crevaison?

Allez vite vérifier avant de poursuivre cette lecture
désopilante!…

Je disais donc que la cartouche salvatrice de CO2 ne vous met
pas à l’abri de déconvenues fâcheuses…comme le fait que sa mise
en oeuvre est pour le moins capricieuse…

Premièrement, il faut s’assurer que le précieux gaz ne va pas
fuir ailleurs que dans la chambre à air!…et ensuite, vu le froid
dégagé par la détente du gaz comprimé dans la cartouche, il faut
savoir que la valve de la chambre à air a la fâcheuse tendance à
geler en position ouverte…si bien que vos « 7 bars » se barrent par
la porte laissée grande ouverte sans crier gare et vont encore
aggraver le sort de la planète.

Une bonne résolution consiste donc à ne pas se départir d’une
bonne pompe à bras Zéfal ou similaire pour finir le
travail.

Une dernière précision: ramener les cartouches vides à la
maison!

autres articles de Vélomaxou sur le sujet des
crevaisons et des pneus:

CO2 et velo

crevaison

cre-vai-son

 

Cre-vai-sons

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Cre-vai-sons

vélomaxou

Cre-vai-son.

Trois syllabes qu’on déteste.

Ni le cre, ni le vai, ni le son ne
sont agréables à prononcer.

On peut même inverser l’ordre, c’est toujours moche.

Vaicreson, sonvaicre,cresonvai

Crier « verre » n’a pas évité le désastre.

Une bouteille lancée depuis un véhicule sur la piste
cyclable.

Classique!

Pire qu’un sabotage d’une caténaire TGV !

C’est un crève-coeur qui s’empare du groupe alors qu’il vient à
peine de quitter la ville.

De quoi vous donner envie de jeter votre vélo aux orties!

On balaiera la piste avec un balai fait de broussailles. Pour
ceux qui viendront après nous.

Deux crevaisons parmi le groupe.

Une instantanée et une autre quelques kilomètres plus loin.

Autour des cyclos malchanceux, un chantier improvisé s’installe
autour des vélos éparpillés sur le bas coté.

Qui a la meilleure pompe?

Personne?

Le plus entreprenant sera celui qui saura prendre la direction
des opérations. Il évitera ainsi de trop s’impliquer dans le
cambouis.

C’est le chef d’équipe, le grand manitou dont nul ne disputera
le statut inopiné.

En attendant, les ouvriers cherchent l’intrus. A la loupe.

Un intrus qui parfois se cache dans la bande de roulement et
attend qu’on reparte pour crever une deuxième chambre à air.

Un microscopique débris de verre s’est invité dans le pneu.

On est soulagés.

Dans la confusion, il faut aussi éviter de remonter la chambre à
air crevée!

Finalement, au lieu de s’escrimer à pomper avec ces pompes
microscopiques, une petite bombe de CO2 fera l’affaire en quelques
secondes.

Le remontage est toujours un grand moment de bravoure pour celui
qui consentira à mettre la main sur la chaîne bien grasse pour
l’engager sur la cassette.

Deux mètres dix de bonheur…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Deux mètres dix de bonheur...

Oui, il faut savoir le savourer ce bonheur.

Je sais, je plaide coupable, madame la juge:
la photo d’illustration est aguicheuse et machiste à l’envie diront
mes détracteurs (trices?); mais je n’avais rien d’autre à  me
mettre sous la dent.

Ce bonheur de bande roulante caoutchoutée qui nous fait
parcourir la campagne.

Un peu étroite pour notre postérieur, si peu gourmande en
macadam, elle est notre ange gardien dans les moments d’égarement
entre les nids de poules et les objets contendants.

Dédaigneuse envers les bouches d’égout dégoutantes des
Fonderies de Brousseval, sans soif à l’égard des regards
d’eau potable de Pont à Mousson, notre bande de roulement
nous offre bien plus que « deux minutes trente cinq de bonheur« .

Deux mètres dix de bonheur sans cesse renouvelés grâce à la roue
qui tourne!

Mais il faut qu’un jour cela cesse, comme le dit Doc
Vélo
,

« Lorsque vient le temps de remplacer notre
vieux pneu par un nouveau, nous devons nous assurer que ce pneu est
compatible avec les dimensions de la jante »…

et Maxou d’ajouter: « compatible aussi avec
l’humeur de son patron de cycliste! »

Bon, assez de balivernes, avec 3900 km au compteur, mon pneu
arrière commence à se plaindre…certains pensent à le mettre à
l’avant, histoire de lui faire voir du pays et de le calmer, une
forme de « naturothérapie » en somme…ce qui ne va pas
enchanter celui de devant qui va endurer à quelques mois de la
retraite, cambouis, salissures, freinage avec pour seul panorama
des jambes molletonnées qui pédalent.

Cette déclassification du pneu avant fera, comme on l’imagine,
l’objet d’une plainte au syndicat des vélos, le SDV.

Allons-nous avoir une grève du pneu de vélo dans nos rues?

Une vie de pneu, c’est pas le pied!

Les cyclos peuvent se serrer la ceinture

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les cyclos peuvent se serrer la ceinture

C’est la firme italienne Jiro Belt qui commercialise ces ceintures à
base de pneus recyclés de vélos.

Les petits ballons sont désormais permis autour du ventre de ces
messieurs.

De quoi ravir les cyclistes écologistes!

Ils ne le sont pas tous…loin s’en faut.

Vendues autour de 30 euros selon les modèles.

Garanties sans épines et débris.

Velo-re
fabrique aussi des articles intéressants.

0,84 euro au 100

On ne le répètera jamais assez: le vélo est un moyen de
locomotion formidablement économique.

Il ne consomme que des pneus!

Après 7112km, mes « Conti* » sont nazes.

C’est un beau score après tant d’essais avec d’autres marques qui ne dépassaient pas 5000
km.

Il faut donc se résoudre à les remplacer par des neufs.

On peut toujours essayer de tirer un peu sur la corde, garder
celui de l’avant…Mais le risque de crevaison va aller
grandissant, alors mieux vaut franchir le pas. Et changer les
deux.

Finalement, mes deux  pneus Continental m’auront coûté à
peine 84 centimes d’euro au 100 kilomètres.

*Continental Grand Prix 4 saisons

Les pneus, c’est pas le pied!(2)

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les pneus, c'est pas le pied!(2)

En janvier 2008, je montrais déjà quelques
signes de mauvaise humeur à propos des pneus.

Mais, cela ne s’est pas arrangé si j’en juge par le nombre de
crevaisons dont nous avons été victimes au cours de cette semaine
FSGT en Alsace: on crève toujours autant et les pneus ne sont pas
donnés non plus.

Dédé me disait que c’est presque plus cher que pour nos
bagnoles!

Après les Vittoria, les Hutchinson, les Michelin, j’essaie les
Continental Grand Prix à 60 euros. La paire. Quand même!

Continental, la marque qui met ses employés de Clairoix à la
porte
.

Nous verrons bien si cette marque là est capable de résister aux
débris divers qui jonchent les bords de routes d’Alsace

Autre chose:

TPI, vous connaissez?

Non, ce n’est pas le Tribunal Pénal International de la
Haye.

C’est l’indice de souplesse de votre pneu.

Plus il y a de fils de nylon et de coton par pouce dans votre
pneu, plus il est censé être souple et aussi plus résistant aux
crevaisons. Il faut le croire!…

Bref, au-dessus de 100 TPI, vous avez un bon pneu
souple…Problème, la plupart des fabricants ne mentionnent pas
leur TPI.

Bon ne chipotons-pas, Vélomaxou s’est offert des Continental
Grand Prix (!) avec 3 plis de 110 TPI soit au total 330 TPI…

Attendons de voir comment se comportent ces merveilles…

Dans le même esprit, citons aussi

– les Vredestein Fortezza Tri Comp

– les Vittoria Open Corsa Evo (pas Opel Corsa)

-…

L’expérience de notre ami Jean-Marie mérite d’être soulignée;
écoutons-le!

« Concernant les pneus j’ai quelques observations à formuler
au vu de mon expérience cyclo; d’une manière générale il faut
éviter les pneus trop bon marché , c’est souvent du bas de gamme ou
présentant des défauts cachés de fabrication; mais d’autre part il
faut aussi savoir que les pneus haut de gamme légers et à très bon
rendement sont souvent les plus fragiles et les moins résistants
dans la durée; personnellement j’utilise depuis plusieurs années
les Continental grand prix 4 saisons qui à mes yeux sont les
meilleurs niveau durée de vie ( 5 à 6000 km sans problème pour la
roue arrière et 8000 voir 10000km pour la roue avant ;
personellement je ne recherche pas spécialement le rendement mais
plutot la durée de vie , le confort et une bonne accroche sur route
mouillée ou légèrement givrée; le GP Conti 4 saisons a tout ça à
mes yeux; néanmoins à signaler des flancs un peu fragile et au
niveau esthétique formation d’un léger plat ( non arrondi) sur la
bande de roulement ( comme tous les conti d’ailleurs , conti gp
3000 et 4000);
Sur une cyclo ou on recherche surtout la performance au niveau
rendement , il m’arrive de monter des michelins pro race mais
uniquement en étant assuré que la route soit sèche , car sur route
mouillée leur adhérence est limite. »

Les pneus, c’est pas le pied!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les pneus, c'est pas le pied!

Je vous le dit tout net: je suis déçu!

On n’avait dit les pneus Vittoria Aubino, c’est la
classe! 

Et bien, moi, j’ai juste fait 5000 km avec celui de
derrière.

Et pourtant, je freine avec modération et je ne fais pas
« crisser  dans les virages ».

Donc, je vais reprendre la route avec deux Michelin Orium
à 26.90€ la paire, « le look d’un pneu course pour les
loisirs » qu’ils disent!…

Attendons de voir!…Je vous en reparlerai.

(cliché Forêt Noire vers Grissheim)