Temps de Pâques


Bitschwiller-lès-Thann, le Ballon de Guebwiller en arrière plan

C’est dans l’évangile selon Saint-Jean qu’on parle de Temps de Pâques.

Je ne suis en rien un prosélyte en ces temps où le sacré semble vouloir nous être imposé, de gré ou de force.

J’ai surpris cette semaine dans un supermarché une conversation entre deux vieux amis.

L’un d’eux disait à l’autre « je ne te dis pas à Pâques… »

Je n’ai pas compris l’allusion; était-ce une plaisanterie pour se moquer du temps étonnamment doux en ce mois de décembre?

A Thann, j’ai hésité.

L’œil de la Sorcière me regardait, comme pour guider ma conscience.

J’ai pris Bitschwiller puis j’ai grimpé le Hundsrück.

Toujours aussi difficile dans les passages à 10-11% au point que je me demande si je ne vais pas mettre pied à terre…puis à force de ténacité, je vois enfin le col et la Fourmi.

Le plan Diebold dans la montée du col du Hundsrück

Je fais un détour à Sentheim, puis je file à Guewenheim.

La gare de Sentheim ressemble a du carton bouilli comme nos cartables d’antan

Les petits lacets pour rejoindre Michelbach ne sont qu’une formalité; j’ai pris l’habitude de m’arrêter derrière la mairie pour admirer le lac.

Barrage-réservoir de Michelbach

Initiative décisive aux sorties du village, une chicane brutale pour les voitures sans signalisation horizontale…mais un sas pour les cyclistes.

Attention toutefois aux groupes de cyclistes qui ne pourront pas tous passer ensemble dans cet entonnoir!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s