Les potins du lundi

La France En Marche (en jaune) à l’issue du premier tour des législatives du 11 juin 2017.

Finalement non.

Je ne suis pas allé à Winkel hier au rassemblement des vététistes.

Aux confins du Sundgau, ViaMichelin affichait deux heures trente de voiture aller et retour. Lire la suite

La marche plutôt que le vélo?

Je marche, tu marches, ils ou elles marchent.

C’est le nouveau sport à la mode.

Tous les sondages le prédisent, le mouvement En Marche va rafler tous les sièges, ou presque de l’Assemblée Nationale.

Attendons de voir!… Lire la suite

Le vote inutile

Mon boulanger est porteur des affichettes de Mustafa Sarica dans sa camionnette.

La politique n’est plus ce qu’elle était.

Les élections législatives ne déchaînent pas les passions.

Pourtant elles auront lieu dès dimanche prochain pour le 1er tour. Lire la suite

Les potins du lundi 1er mai

Le brin de muguet décrété par…Pétain! pour fêter le travail et la concorde sociale. Vous y croyez encore, vous, au travail et à la concorde sociale?

Lundi mythique que celui du premier mai.

Faut-il le rappeler, c’est le lundi des travailleurs, celui où l’on célébrait la journée de huit heures.

Penser qu’aujourd’hui d’autres peinent à joindre les deux bouts en faisant deux, trois boulots sur les décombres d’un monde industriel déserté tandis que d’autres se goinfrent, c’est révoltant. Lire la suite

L’accident est-il prévisible?

carré 2012L’accident Macron le 7 mai, s’il devait se produire, ne serait plus aussi improbable qu’on le dit.

Sauf accident, nous aurons un prochain président mondialiste, acceptant tous les dogmes de l’économie libérable et capable de s’assoir sur tous les acquis sociaux de la France de l’après-guerre. Lire la suite

Les potins du lundi

Un terme de footeux convient très bien pour résumer cette fin de campagne présidentielle qui s’est jouée hier au soir.

La balle revient au centre.

Alors que l’arbitre a sifflé la fin de la rencontre, inutile de tergiverser, sauf accident, les prolongations de ces quinze prochains jours ne changeront rien à la donne: Emmanuel Macron, un jeune représentant de l’élite mondialiste prendra la direction du Pays…et Marine Le Pen ne résistera pas à l’épreuve des pénaltys. Lire la suite