Profession: marcheur


lassalle
En 2013, Jean Lassalle a marché pendant 6000 km. De quoi user quelques paires de pompes!

Je côtoie souvent des marcheurs…surtout avec mon VTT lorsque nos itinéraires se rencontrent.

Pas des marcheurs « utilitaires » qui vont bosser, des marcheurs qui randonnent.

Ceux qu’on appelle les randonneurs sont des marcheurs « brevetés », si on peut dire, et pourtant pas professionnels. La randonnée (de randon) implique l’impétuosité.

Des marcheurs qui se promènent oui, ils existent en nombre; ceux-là  sont moins professionnels, ils vont et ils viennent ou plutôt ils reviennent puisque le marcheur revient le plus souvent à son point de départ.

Marcheur, c’était le premier moyen de déplacement de l’homme, il y a longtemps.

Marcher? vous n’y songez pas mon ami!

Aujourd’hui marcher est devenu les dernier moyen de transport à la mode.

Ça use les pieds et pas que! les godasses et les chaussettes aussi.

Le grand mérite de la macronite, c’est d’avoir réhabilité la marche dans un grand mouvement d’ensemble.

Pas de blague: ces marcheurs là marchent surtout dans leur tête, et pas avec leurs pieds.

Ils nous font croire que la République est en marche alors qu’on fait du sur-place.

Marcheur serait donc redevenu un vocable moderne depuis qu’un mouvement politique s’en est emparé.

Parmi nos marcheurs qui randonnent, il existe ceux du Club Vosgien ici dans notre massif.

Mais je subodore qu’ils peinent encore à entraîner leurs jeunes cadets plus enclins à la bagnole et, à la rigueur, au VTT.

Question marche à pied, il existe des orfèvres comme Jacques Lacarrière qui dans Chemin faisant (éd. La petite vermillon) nous dépeint la marche au XIXième siècle.

Lisons-le…

Il était courant à l’époque de se rendre à pied  de Sacy à Paris lorsqu’on était pressé.

Car le coche d’eau qui partait d’Auxerre […] mettait quatre à cinq  jours…tiré par des chevaux.

Le père de Rétif, lui, mettait exactement trois jours, soit dix huit lieues par jour (environ 70 km).

Et Rétif précise: « Dans la vigueur de l’âge, mon père a fait plusieurs fois à pied  en un jour les vingt-deux lieues qu’il y a de Sacy à Dijon (quatre-vingt-huit kilomètres). A soixante quatorze ans, il allait à Auxerre et en revenait le même jour: c’est à quatorze lieues à pied.

Voila des hommes! On dit que la nature dégénère. Ce n’est donc qu’à la ville!

in  Chemin faisant, Sacy page 119

Sacy-Paris, j’ai vérifié: 200 km

200 km en trois jours!

Nos ancêtres étaient de sacrés marcheurs, alors même que Nike n’existait pas encore…

De nos jours, les compétiteurs de Paris-Ribeauvillé (ex Paris-Strasbourg) accomplissent les 420km en…43heures soit à près de 10 km/h.

Publicités

Une réponse sur « Profession: marcheur »

  1. De nos jours, les marcheurs, les vrais, les purs, ceux du Club Vosgien, marchent entre le coffre arrière de leur voiture et l’arrière du coffre de leur voiture, après une « marche d’approche » en merdasse à moteur.
    « Aujourd’hui, on FAIT les crêtes », comme si la tectonique des plaques, l’effondrement du fossé rhénan, l’érosion glaciaire, l’érosion aérienne et l’action nivale et pluviale étaient des moins que rien dont l’action est nullarde à côté de nos belle ouatures et de nos vaillants godillots.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s