Raconter sa vie cycliste


img_7097
Bourbach-le-Haut vous accueille avec des fleurs

Pourquoi raconter sa vie cycliste?

C’est vrai, ça!

A quoi ça sert?

A rien, c’est pour faire avancer le schimili, le schimili, le….

img_7099
Le panneau de col est devenu un exutoire de l’exaltation cycliste

Simone, une autre candidat.

Déjà pédaler, c’est suffisant. Si en plus faut tout dire, on n’est pas sorti de l’auberge.

Aujourd’hui, j’ai pris conscience que de nouveaux usagers étaient là.

Les cyclistes à VAE.

img_7101
Gare de Masevaux déclassée le 26 juillet 1973

Faut-il les appeler cyclistes d’abord?

Moi ça ne me dérange pas.

On aurait pu les appeler cyclomotoristes puisqu’ils ont un moteur.

En 1949, on avait les Derny

Des cyclistes, eux aussi avec un moteur.

En Alsace, le phénomène VAE prend toute son ampleur pendant l’été.

Au lac de Kruth, on voit de fiers septuagénaires s’attaquer à la montée du Markstein sur des VAE loués au lac.

Pourquoi pas!

img_7102
Masevaux, le cheval c’est son dada

J’en croise parfois qui montent le Schirm et je les retrouve en bas de Bourbach « frais comme des gardons ».

Le VAE est devenu le nouvel auxiliaire de vos artères.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s