Jour : 5 juin 2019

Quatre jours de voyages (3/4)

J’ai pris mon grand bi ce matin

Je reprends mon récit avec cette troisième journée en compagnie des Amis du Randonneur à Monpazier (Dordogne)

Le parcours du jour comprend 90km et consiste, entre autre, à découvrir les rives de la Dordogne
A l’abbaye de Cadouin, il fait déjà chaud. Alors on se réfugie à l’ombre du cloître
on s’attarde même dans l’abbaye

†

l’épaisseur des murs préserve de la chaleur
voici la Dordogne à Limeuil. Nous la traverserons pour parcourir l’autre coté de la rive

Le méandre se dit cingle ici. Nous montons donc au cingle de Trémolat où se trouve un belvédère qui surplombe cette boucle de la Dordogne, après celle de Limeuil.

Cingle de Trémolat et ses falaises calcaires
deux confrères quittent le cingle en direction de Mauzac-et-Grand-Castang
beau viaduc ferroviaire à Mauzac
Je retraverse la Dordogne à Couze
le beau château de Bannes sur la route du retour en montant la vallée de la Couze
je traverse Beaumont-du-Périgord
Me voici arrivé à Monpazier, camp de base

voir le parcours GPS https://www.openrunner.com/r/10048373

https://www.openrunner.com/route/10048373/embed/fr/6a634c567144527970636575624b624458616356666f4e486653744a2b6f71754c79426b6664703739754d3d3a3ad82a9cf26f1ee69199c55f00922b35bc

Bande cyclable sur trottoir, une fausse bonne solution

Combien de municipalités utilisent cette solution qui consiste à faire rouler les vélos sur le trottoir!

On se dit « chouette, on prend soin de nous! au moins sur le trottoir je suis en sécurité » C’est vrai sauf que le risque d’une collision avec un piéton est à craindre surtout si la fameuse bande cyclable n’est pas délimitée comme c’est le cas sur cette image d’illustration (ville de Thann, rue de la Paix déclarée axe stratégique vélo par la municipalité).

A noter que sur le cas mentionné la bande cyclable est bidirectionnelle en totale contradiction avec la place allouée qui est trop faible pour se croiser. La recommandation est de trois mètres.

Mais le plus délicat intervient aux intersections. En effet la balise de priorité « cédez le passage » ne dispose aucun droit pour le cycliste qui doit laisser passer les véhicules venant de droite et de gauche…mais aussi les véhicules venant dans son dos et qui tournent à droite, idem pour ceux qui viennent face à lui et qui tournent à gauche.

C’est pourquoi la bande cyclable sur trottoir est une fausse bonne idée puisqu’elle place systématiquement le cycliste en infériorité avec le « cédez le passage » aux intersections. L’autre erreur commise ici, c’est d’avoir matérialisé en vert la traversée qui donne la fausse illusion au cycliste qu’il est protégé. Dans le cas où la piste n’est pas prioritaire, il est recommandé de ne pas matérialiser la traversée, afin de ne pas sécuriser faussement les cyclistes. Un “cédez-le-passage”, voire un “STOP” ou un “feu”, sera implanté sur la piste (fiche 06v du CEREMA)

Comment concevoir une intersection de voies prioritaires? (exemple CEREMA)
On notera sur ce schéma la présence du panneau C113 qui n’oblige pas à emprunter la bande cyclable. En cas d’absence de ce panneau sur le terrain, il subsiste un doute

La solution pour le cycliste qui veut pouvoir rouler sans s’arrêter à chaque carrefour est donc de rester sur la chaussée. Dans ce cas, la seule priorité à observer est celle des véhicules venant de droite.