Jour : 20 juillet 2019

Pyjama

Alors que la maison dort encore, j’aperçois un ballon au loin. J’attrape mes jumelles. Il semble descendre.

Ma femme s’interroge. Le journal du jour est à peine déployé, le petit-déjeuner en plan. Toute affaire cessante, je suis parti encore en pyjama à la chasse au ballon sur mon VTT.

J’ai vu le ballon arriver vers chez moi, puis descendre. Aussitôt j’ai sauté en pyjama sur le vélo et j’ai foncé sur la piste d’Aspach pour faire une photo.

Mais le ballon semblait inatteignable…alors j’ai poursuivi mon chemin jusqu’à Aspach pensant enfin le voir toucher le sol…

A Aspach, je l’ai vu disparaître au-dessus du lac…j’ai donc grimpé dare-dare le chemin forestier jusqu’à Michelbach…

J’arrive au lac, le ballon semble hésiter sur son atterrissage en bas de la digue du lac…

Je descends en bas de la digue…il a disparu! Je suis déçu.

Je longe la rigole de déversement jusqu’au pont de la Doller, pas de ballon!

Au rond-point d’Aspach, je l’aperçois qui frôle les peupliers au-dessus la D466, il traverse la gare d’Aspach…

vol à basse altitude

…puis il semble enfin se poser sur la zone industrielle d’Aspach…

…trois coups de gaz et ça repart. Traversée de la D483. Je file vers l’église de Burnhaupt…

il rase les toits, les chiens aboient, les riverains ouvrent leurs volets
l’imposante masse semble cette fois se diriger vers le sol…
perdu! il repart et traverse la rue haute à Burnhaupt

Je tente de le suivre…je suis dans une impasse. Je contourne le pâté de maisons…

Il est là, posé, majestueux

Le pilote m’interpelle…avez-vous vu une voiture suiveuse?

Oui, elle est déjà derrière moi.

L’heure est venue de remballer

Le VTT en pyjama est tout de même moins confortable qu’en tenue (de capitaine) ad hoc.