De cinq à sept


Wolfersdorf, un point d’étape et de retour.

J’ai pris la route pour la première fois cette année. Une température de cinq à sept degrés et vent d’est désagréable. Ce soir, je suis naze. J’ai un handicap certain avec ma main droite qui m’empêche de freiner avec force. Il me faudrait des freins électriques.

Buethwiller-Traubach, une route sympa pour les vélos
J’ai commencé par grimper Roderen-Bourbach, l’Annapurna pour un cinq janvier!

https://www.openrunner.com/r/10853957

5 réponses sur « De cinq à sept »

  1. « J’ai un handicap certain avec ma main droite qui m’empêche de freiner avec force »

    Si vous pensez que ce handicap est « définitif » ou, du moins, est là pour durer, vous pourriez envisager d’intervertir les deux poignées de frein puisqu’il paraît qu’il faut beaucoup plus freiner du frein AV que de l’AR…

      1. C’est fou comme – mentalement – j’étais pourtant persuadé du contraire ! Comment ai-je pu dire une chose pareille ? Je commence l’année dans le ridicule le plus total. Je m’en remettrai.

  2. Dans le montage à l’italienne, le frein arrière est à gauche.
    Mais, j’ai remarqué que dans le peloton professionnel, les coureurs italiens ont maintenant presque tous le frein arrière à droite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s