La vélorue en question


vélorue à Mulhouse

Si la rue piétonne est à présent passée dans les mœurs, il n’en va pas de même pour la vélorue.

La vélorue est une rue affectée aux vélos prioritairement et où les voitures doivent rester derrière.

C’est une façon de limiter peu à peu le trafic automobile dans les centres urbains sans pour autant l’interdire totalement.

Seulement la réaction des riverains ne s’est pas fait attendre là où le dispositif est expérimenté.

Ainsi qu’en témoigne cette habitante de Mulhouse qui s’exprime dans les colonnes du journal DNA…

CES VÉLORUES QUI FONT FULMINER.- La Mulhousienne Cynthia semble particulièrement remontée contre les vélorues. « Nous habitons au Nouveau Bassin et sommes pour le moins gâtés par ce nouveau dispositif. De chez nous au Diaconat Roosevelt, c’est un parcours du combattant, notamment avenue de Colmar, devant le cinéma Palace. Et pour le retour par l’avenue Kennedy, c’est encore pire. Une seule voie avenue de l’Europe et allée Nathan-Katz, la deuxième étant déclarée vélorue également. Ces deux parcours sont des entrées/sorties de ville, faut-il le préciser ? Est-ce que les concepteurs de cette idée fumeuse se rendent compte qu’ils isolent le centre-ville des visiteurs venus des villes voisines ? Notre municipalité veut-elle tuer le commerce du centre-ville ? On me rétorquera qu’il y a le P + tram, sauf que tout le monde ne veut pas utiliser ce système. Cette soi-disant politique verte me révulse, d’autant plus que nous avons le premier constructeur automobile à une dizaine de kilomètres qui procure un travail à des milliers de personnes […] Depuis quand les cyclistes sont-ils les meilleurs touristes et consommateurs ? On n’entend parler que de recul du tourisme en France du fait de la désaffection des étrangers et on dégoûte les locaux par des mesures débiles. De grâce, madame, messieurs les politiques, appliquez votre programme et arrêtez cette politique prétendument écologique qui n’est en fait qu’une immense démagogie. »

L’argument de la perte de vitalité commerciale est souvent évoqué sans jamais qu’une preuve y soit apportée. Sans Vélorue, le commerce mulhousien est déjà en berne du fait des grande surfaces périurbaines. Derrière cet argument se cachent en fait ceux qui refusent de considérer que la voiture est une source importante de pollution en ville préjudiciable à tous, riverains comme visiteurs.

En revanche on comprend que les citadins qui misent sur le tout-voiture pour se déplacer soient particulièrement circonspects face à cet intrusion du vélo en ville devenu outil de distanciation physique du fait de la Covid.

Une vélorue à Oss. Les bandes situées de chaque côté de la rue font office de bandes rugueuses et rétrécissent visuellement la chaussée. La bande centrale est légèrement surélevée pour servir également de bande d’avertissement et pour obliger les automobilistes à dépasser à bonne distance (en se déportant complètement sur la voie opposée).

SOURCE Jeanne à Vélo

3 réponses sur « La vélorue en question »

  1. Naturellement, ce sont toujours les mêmes oppositions, automobilistes, commerçants, et toutes les personnes qui sont réfractaires à l’évolution de notre société, qui sont dans le passé et nullement progressiste. Il convient de changer ses habitudes, des solutions existent. Comment font-ils à Bâle, Fribourg, Copenhague, Ferrare, etc. Les villes sont nombreuses à donner de la place « au bien vivre en ville ». L’automobile a fait tant de dégâts environnementaux, au niveau de la santé et au niveau des coûts…La majorité des cyclistes que je connais font leurs achats en ville et aux marchés Mulhousiens…. Se battent contre l’implantation des surfaces commerciales en périphérie, des cinémas en périphérie… Alors oui, moins de circulation automobile ne peut être que bénéfique.

    1. Sauf erreur, les villes étrangères que vous mentionnez ne pratiquent pas la vélorue (au sens où on l’entend communément) mais ont dû travailler sur leur plan de circulation pour, notamment, éliminer autant que possible le trafic de transit là où c’était jugé nécessaire et utile. La création d’une vélorue ne peut pas se faire sans une modification du plan de circulation.

      La meilleure source en français sur le sujet : https://actuvelo.fr/2020/03/05/les-velorues-vont-conquerir-les-villes-francaises-episode-1-leurs-origines-en-allemagne-et-aux-pays-bas/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s