Hara-kiri chez les Cent Cols?


En 2014 déjà, le VAE était toléré pour raisons médicales. Pourquoi aller au-delà?

J’ai arrêté de prendre part au débat. Je l’ai abordé du bout des lèvres sur le groupe Facebook du club et on m’a clairement fait comprendre que je dérangeais.

Mais ici sur Vélomaxou, je suis chez moi et j’ai tout le loisir de faire valoir mon opinion sans que personne ne vienne me contredire.

Oui, faire rentrer le vélo électrique au club sera dévoyer le club. Son objet fondateur qui est de gravir des cols à la seule force musculaire sera dénué de tout sens puisque chacun sait bien que, quoi qu’il arrive, on arrivera en haut du col grâce à l’artifice du vélo électrique.

Certains membres tentent sournoisement avec une enquête orientée, hors de tout contrôle déontologique, d’intégrer le vélo électrique au sein du Club des Cent Cols. L’entreprise risque de réussir si l’administration du club se laisse influencer plutôt que de clairement poser une question de fond:

êtes-vous pour ou contre l’acceptation du vélo électrique au sein de la Confrérie?

Oui, l’entreprise de déstabilisation risque de réussir. Pourquoi? tout simplement parce que le club vieillit comme dans la plupart des clubs de cyclotourisme et la moyenne d’âge y avoisine 65 ans, voire plus.

En cause notre modèle cycliste, on le sait. Conçu sur la base de l’effort physique, de l’opiniâtreté, ce cyclisme des années 70 déplait de plus en plus à ceux qui veulent instiller la facilité pour mieux vendre leur produit miracle, le vélo électrique.

Dans le passé, on avait inventé le Vélosolex, maintenant on a le vélo électrique.

Comme une bénédiction, le Vélo à Assistance Electrique (VAE) va donc permettre d’ajouter une petite rallonge à l’obsolescence programmée du Club des Cent Cols, permettre de continuer à gravir des cols autrement qu’en pédalant ou en poussant son vélo.

Alors laissons la fatalité briser le rêve. Oui demain quand le VAE sera intégré aux statuts on pourra voir une kyrielle de nouveaux jeunes pratiquants aux guidons de machines rutilantes et motorisées investir le Club des Cent Cols. C’est dans la logique des choses puisque le mercantilisme et l’avilissement de nos valeurs sont capables de dévorer tout cru le monde des loisirs.

Les Cent Cols seront alors devenu une légende.

6 réponses sur « Hara-kiri chez les Cent Cols? »

  1. 100% d’accord avec vous. Je ne connaissais pas le club des Cent Cols il y a encore quelques années avant que vous n’en parliez mais cette association m’a toujours paru éminemment sympathique. Son image devient plus trouble… Il sera dit que, décidément, le VAE salit tout. A quand un Paris-Roubaix couru à l’électricité ?
    Le club des Cent Cols ne doit pas céder ! C’est un club cycliste or le VAE n’est pas du cyclisme et tout engin motorisé de loisir devrait être prohibé hors des chemins revêtus. La nature doit se conquérir à la force des mollets !

  2. Pour moi, une seule utilité et justification pour le VAE : lorsqu’il remplace des trajets en voiture. Point.
    Ce n’est nullement le cas lorsqu’il s’agit de gravir des cols pour le plaisir.

  3. Salut Maxou,

    Je ne suis pas l’actualité d’aussi prêt que toi et ne suis pas au courant de ces pratiques. Saches que je partage entièrement ton opinion et que nous ne ferons pas, Francine et moi, long feu au sein du Club si les électriciens réussissaient leur coup …

    Bonne soirée Amicalement Prosper

  4. Entièrement d’accord avec toi Max , les cols ça se grimpe à la force musculaire même si avec l’âge c’est moins facile . Je quitterais également le club si comme dit Prosper les électriciens réussissent leur coup . Et j’en serais bien triste .

  5. Il faut avoir l’esprit passablement tordu pour imaginer une chose pareille… Quand on ne peut plus, eh ben on ne peut plus… (c’est mon cas 😦 ) Il y a un temps pour tout !
    Et là je ne parle même pas de tous ceux qui pourraient encore mais qui vont vouloir frimer avec un assistant nucléaire au cul… j’ai vu sur internet qu’on peut avoir des moteurs électriques de 1000 watts !!!

    Si cela se fait je ne claquerai pas la porte du CCC, mais je ne paierai plus ma cotisation ce qui me fera rayer… comme ça ce sera EUX qui m’auront mis à la porte…

    On vit une époque formidable…
    Charles

    1. Ça titille fortement certains membres Cent Cols de changer la règle pour favoriser l’entrée du vélo électrique. J’attends de voir le direction prise par le club. J’en sortirai moi aussi évidemment si l’esprit et la lettre originelle du club ne sont plus respectés. Beaucoup imaginent que le VAE est un prolongement naturel du vélo alors que c’est une autre discipline qui se rapproche plus du sport motorisé et mécanique que du vélo. J’imaginerais volontiers une autre club avec une autre direction qui prendrait en charge le phénomène VAE, par exemple un club des Cent Cols VAE avec ses propres règles internes.
      Cela dit je ne suis pas un anti-VAE forcené, j’observe le développement de cette nouvelle activité attrayante qui ravit de nouveaux adeptes tant en ville que sur route. On comprend son succès grandissant dès lors qu’il nous affranchit d’une bonne part des prérequis du vélo qui exigent des efforts parfois importants, une accoutumance nécessaire à l’entraînement,… N’oublions pas non plus que c’est parfois une alternative à la voiture lorsqu’on peut s’en passer en usage urbain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s