Jour : 1 mai 2021

Balade de 1er mai

De la pluie jusqu’à la fin.

C’est la balade où l’on croit voir du brouillard tomber…et puis, chemin faisant, le brouillard se transforme en pluie.

J’ai eu le vélo et la douche en même temps.

Quand les pieds commencent à être attaqués, il est l’heure de rentrer.

Je reste stoïque, tant que la veste résiste, je ne sors pas l’imper. Quand je sens l’humidité pénétrer sur les bras, il est temps de mettre une couche de plus. Ensuite la vapeur intérieure monte en température toute seule ce qui permet de bénéficier d’un mini sauna.

Dans les virages, il faut consentir à arrêter de pédaler et mettre la pédale extérieure vers le haut car c’est le meilleur moyen d’éviter le jet d’eau de la roue. Normalement en se débrouillant bien, on doit avoir les deux pieds mouillés également!

Pas de jaloux!

Le fleuriste de Wittelsheim exposait son muguet en pots sur le trottoir.

14,50 euros.

Finalement, je poursuis mon chemin. Trop cher pour moi.

Devant le golf des Bouleaux, un vendeur à la sauvette. Les grosses berlines s’engouffrent l’une après l’autre le long du green. Pas un n’achètera un brin de muguet.

Il y a un resto au golf qui les attend

Je m’abrite sous le parasol qui sert de parapluie.

J’ai le choix du bouquet.

Pas de table! j’ai bossé la question…

Alors je prends celui-ci…

Tu vas les mettre où?

Je vide mon bidon, le vase est parfait.

Puis je reprends ma route.

retour monotone