Roue


Hier je suis rentré en regonflant.

Deux fois.

Au rond-point de Wittelsheim, j’ai manqué la chute. Bizarre, la roue arrière a glissé et j’ai regretté du zèle fait devant les autos.

Penaud, une fois dans la ruelle, j’ai tâté le pneu, il se dégonflait. Mais je suis rentré à la maison en regonflant deux fois, en évitant de m’assoir lorsqu’il y avait des raccords et des creux pour ne pas pincer la chambre.

A la maison, j’ai été stupéfait: la toile apparaissait sur toute la circonférence.

La honte!

Maintenant je suis chaussé à neuf avec un Conti 5000 de 23 qui me restait en réserve et que qui ne me convient qu’à moitié: trop dur, trop taille basse. Préconisations 8,5 bars!

Inutile pour un randonneur.

En me penchant sur l’historique de ce Conti qui a rendu l’âme, j’ai calculé que j’ai fait en sa compagnie 6000 km. Pas de regrets, il a fait sa vie.

Une réflexion sur « Roue »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :