Étiquette : chine

Le conflit d’usage se porte bien

La montée des intégrismes modaux ne cesse de faire des émules.

Actuellement le lobby voiture se paie les piétons. Les piétons seraient trop peu prudents lorsqu’ils traversent la rue le nez sur leur smartphone. Alors fatalement, les automobilistes qui paient plein pot s’ils renversent un piéton sont légitimement fondés à se plaindre du laxisme de la maréchaussée.

Cette rébellion anti-piétons des automobilistes, les cyclistes la connaissent, eux qui sont souvent la cible d’attaques en tous genres.

Mais voila qu’on s’attaque aussi à la réglementation. Selon les automobilistes, la vie devient impossible en ville avec les zones 20 ou zone de rencontre qui donnent trop de droits aux piétons.

Il est vrai que les maires édictent souvent des arrêtés favorables aux mobilités douces avec des zones 30 généralisées et des dos d’ânes scélérats partout.

Longtemps les piétons se sont plaints d’être en insécurité sur les trottoirs, un domaine qu’ils pensaient détenir pour déambuler en toute quiétude. Non! les deux roues en ont pris possession pour s’exonérer des bouchons et des feux ainsi que des sens interdits.

Quelle pagaille!

Concrètement, moi qui habite la campagne, je ne suis pas mieux loti.

Rien qu’aujourd’hui sur la Voie Verte V33 (vallée de la Thur en Alsace):

  • deux dames qui dissertent au milieu de la voie, je sonne trois fois…j’avais une bande étroite pour passer à droite. Que fait la dame de droite? elle s’écarte brusquement à droite et je passe sur l’accotement.
  • une minute plus tard, une cycliste arrive en face de moi. Je serre ma droite alors qu’elle dévie sur sa gauche. Au dernier moment je sens la collision arriver, je crie. La jeune fille regardait son smartphone et semble tout étonnée de me voir là.
  • ce couple se promène avec son chien en liberté. Je sonne…les personnes s’écartent, le chien traverse devant ma roue. Je m’arrête en urgence, le chien passe à 20 cm de ma roue, puis je repars. Le chien m’accompagne en tentant de me mordre tandis que le couple appelle son chien.

C’est désespérant.

Coronaviral

Jusqu’au XIXe siècle, les croisades étaient tenues responsables de l’introduction de la lèpre en Europe.La transmission de Mycobacterium leprae est mal connue, elle remonte souvent à l’enfance par inhalation de « postillons » d’un lépreux contagieux.
Par Pierre Arents — Pierre Arents printed the photographs for Leloir’s monograph on leprosy titled, Traité pratique et théorique de la lèpre, published in 1886. This image is Plate VIII from that atlas. Vide: http://www.artandmedicine.com/biblio/authors/french/Leloir.html, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=325260

Relire Giono quand Angelo parcourt la campagne aixoise…

Il y sévissait une variété d’épidémie de caractère effrayant.Les malades étaient d’abord attaqués d’une sorte d’ivresse pendant laquelle ils se mettaient à courir de tous les cotés en titubant et en poussant d’horribles cris. Ils avaient les yeux brillants, la voie rauque et semblaient atteints de la rage. Les amis fuyaient les amis. On avait vue une mère poursuivie par son fils, une fille poursuivie par sa mère, de jeunes époux qui se donnaient la chasse; la ville n’était plus qu’un champ de meutes et de gibier. On venait, parait-il, de se décider à assommer les malades, et au lieu d’infirmiers c’étaient des sortes de chiapacan armés de gourdins et de lassos qui se promenaient dans les rues. (Le hussard sur le toit- Jean Giono)

les zones touchées

Dès mon retour de ma sortie VTT hier soir, une rhinite me prend. Éternuements, yeux brillants, nez bouchés,…j’ai tous les symptômes. Pas de doute, c’est viral.

Cet affolement qui s’empare de la planète mérite le respect car au fond de nos mémoires, les épidémies laissent des images de terreur.

Les grandes épidémies du Moyen-Age ont été contenues là où les populations vivaient recluses au fond des vallées. Aujourd’hui, point de salut possible, tout le monde voyage au bout du monde et rapporte avec lui les contaminations, à son insu.

On assiste à des situations ubuesques comme ce navire de 7000 voyageurs bloqués à Civitavecchia en Italie, coronavirus suspecté à bord…et aussi ces habitants de Carry le Rouet inquiets de voir s’installer nos rapatriés de Chine placés en quarantaine tout près de chez eux. Nos nouveaux pestiférés ne sont pas mieux admis que les délinquants en maison de correction. Triste spectacle.

Imaginer la fin du monde pour nos contemporains, c’est insupportable. En même temps, voila qui va mettre en question notre modèle de développement planétaire et ses incontournables aléas. Et c’est salutaire.

L’avenir de l’automobile est en Chine

Nos constructeurs européens l’ont compris, c’est en Chine que l’avenir de l’automobile se joue.

Ainsi les Pékinois font petit à petit l’expérience des autoroutes bouchées lorsqu’ils rentrent le dimanche soir à la ville.

Désespérant!

A bas les vieux!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, A bas les vieux!

adjaya

On ne devrait pas tant s’en réjouir, mais notre XXIème siècle
s’annonce être celui du vieillissement des populations…et pas
seulement de nos vélos!

Après la montée démographique du XXème siècle, on assiste
partout aux conséquences de l’âge avançant des populations.

Des retraites plus tardives, des coûts sociaux qui explosent et
une industrie du grand âge florissante, maisons de retraite,
assurances, industrie du médicament en plein essor, politiques
sécuritaires,…

Pas seulement en Europe où l’Allemagne est en tête, mais aussi
au Japon et…en Chine, notre « réservoir » de population, et où près
du quart des habitants auront plus de 65 ans en 2050 suite à ses
mesures de freinage démographique (source: Atlas
des Futurs du Monde-Virginie Raison- éd. Robert
Laffont)
.

Dès lors, on ne peut qu’être à moitié surpris devant les
soubresauts de la planète dirigée par des vieillards cachexiques et
corrompus qui ne comprennent rien au monde moderne ni aux
revendications des jeunes générations.

Pas seulement dans les dictatures populaires, islamiques ou
oligarchiques mais aussi dans les démocraties molles de la vieille
Europe.

Parmi nos vieux ou « jeunes vieux », tous ne manquent pas
cependant de lucidité; certains appellent même à résister
comme Stéphane Essel et d’autres invitent à ce qu’ils s’en
aillent tous
comme le prophétise Jean-Luc Mélenchon.

Il reste que des esprits maléfiques continuent d’échafauder des
stratégies propres à combattre « le mal intérieur » de ceux qui
manifestent pour du travail, pour du pain et des libertés.


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, A bas les vieux!
De
Récemment mis à jour

On ne s’étonnera donc pas non plus que la France cherche à
mettre tout le poids de sa technologie moderne du maintien de
l’ordre au service des potentats locaux comme l’a fait encore tout
récemment la Ministre Alliot-Marie.

Etre vieux, c’est donc déjà dans la tête. Avant les jambes.

Mes amis cyclistes, prenons donc nos jambes à notre cou et
faisons du vélo avant qu’il ne soit trop tard!

No Oil

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, No Oil

« Velorution » propose des plaques sympas et militantes
à accrocher sur son vélo à la rubrique « kit vélorutionnaire ». Pour
les « cyclistes engagés » ou « rengagés » seulement!

Après le fiasco de Copenhague, on peut reprendre son bâton de
pélerin « pro-vélo ».

Même si les actions militantes cyclistes semblent dérisoires en
regard des enjeux de la planète, il faut bien s’attacher à défendre
quelques symboles palpables et tangibles.

Vélomaxou n’a jamais cru que des Etats assez vertueux puissent
s’emparer des questions environnementales sans une prise de
conscience suffisante de ce que l’on nomme l’opinion.

Au moins le sommet Copenhague aura eu un mérite: celui de
montrer que les 3/4 de la planète n’a « rien à cirer » des questions
d’environnement, Chine et USA en tête!