Étiquette : autoroute

Les potins du lundi

L’autoroute une barrière à faune et cyclos. Passerelle bienvenue. (Montpellier)

La phrase du jour

« On ne remet pas sans cesse en cause l’élection d’Emmanuel Macron mais sa faible représentativité par rapport aux votants comme aux inscrits aurait dû naturellement conduire ce dernier vers une politique qui, plutôt que de cliver, aurait rassemblé.(Ph Bilger).

Le discrédit est tel dans l’opinion qu’il semble que l’usage du mot LREM est proscrit dans les tracts des prochaines Municipales.

Histoires autoroutières

Rentrant du sud vendredi, je me suis trouvé sur une autoroute remplie de camions et de voitures. Vitesse réduite de 20 km/h sur toute la vallée du Rhône et même au-delà sur l’A40. En cause la pollution. Les micro-particules du diesel qui se combinent parfois avec le sable venu du Sahara.

des camions peu pollueurs?

Pas de punition pour les camions, ils peuvent continuer à rouler sans être limités et donc inquiétés. Ils pollueraient 10 fois moins que les voitures! (source). Méfions-nous donc des idées reçues. En bon citoyen, j’ai adapté ma vitesse. Tant est si bien que j’étais coincé derrière un train de camions la plupart du temps. Incapable de doubler tant la restriction de vitesse est inobservée par ceux qui se constituent en file de gauche permanente.

Il faut en conclure que les mesures de limitations sur route ne sont pas respectées dès lors qu’on invoque la pollution. Pourtant les panneaux lumineux mentionnent que des contrôles radar ont lieu. Sans effet sur les comportements.

Observons que les automobiliste se sentent très peu concernés par les questions de pollution dès lors qu’ils ne sont pas contraints autrement que par des alertes peu dissuasives. La conscience écologique a ses limites.

L’autre slogan des sociétés autoroutières qui ne manque pas d’à propos, c’est cet affichage « grèves: pensez covoiturage »

En voiture, avec des personnes qui vivent la grève comme vous, vous pouvez discuter, échanger, partager une expérience… Vous verrez, vous arriverez au travail le cœur plus léger ! (site Vinci autoroute)

Martinez et la CGT seraient donc de précieux alliés du covoiturage dès lors qu’ils bloquent les transports en commun. On imagine alors d’autres formules tout aussi briseuses de grèves…

Contre la CGT, covoiturez!

Martinez, non! covoiturage, oui!

Je vous laisse en deviner d’autres.

Derrière les sociétés d’autoroute, on devine la patte du gouvernement qui tente de contourner la gène des manifestations. Piètre manœuvre!

Une prune à 10 euros

Ils sont sympas les Allemands. Ils m’ont gratifié le jour de l’An d’une prune de 10 euros Schützenalletunnel à Freiburg au motif que je roulais au-dessus de 50 km/h. Vitesse retenue: 57.

C’est involontaire de ma part car en principe j’ai l’œil rivé sur les panneaux.

Chez les Allemands, les limitations sont parfois diaboliques aussi, on passe de 120 à 50 sans toujours s’en rendre compte…et la traversée de Freiburg est désormais entièrement à…30km/h et truffée de radars.

Il est pressé

Rouler sur la bande d’arrêt d’urgence ou comment s’affranchir des bouchons

Le monsieur est pressé. Il arrive derrière moi, me double par la droite et se positionne pour doubler un train de cinq camions…un véhicule est en train lui aussi de doubler devant moi…pas de problème! il prend la bande d’arrêt d’urgence et double les cinq camions. Ces nouveaux comportements font de la route une jungle.

A la bretelle de Burnhaupt, la voiture est sortie puis, hésitante, a repris l’autoroute vers Belfort. Peut-être avait-il oublié sa belle-mère à une station?…

Un réseau véloroutier à Strasbourg

sc01000_s0e
Piste cyclable longeant le canal à Strasbourg

La voie cyclable va être abandonnée aux piétons.

A coté sera construite « une autoroute à vélo ».

Je n’aime pas ce terme alors qu’on dispose du mot véloroute.

Le réseau « Velostras » sera composé de deux rocades de contournement du centre et de dix itinéraires vers la périphérie de l’Eurométropole, il vise à faciliter la vie des cyclistes de la ville.

à lire dans Vingt Minutes

Les potins du lundi

EUR_200_reverse_(2002_issue)
Le pont Morandi, symbole de l’euro?

Je colle à l’actualité.

C’est une facilité pour notre source d’inspiration.

Les sujets ne manquent pas.

Ainsi un viaduc autoroutier, le viaduc Morandi, contre toute attente dit-on officiellement, s’est effondré avec ses voyageurs au-dessus de la ville de Gênes causant plus de 40 morts.

Stupeur et tremblements dirait-on dans un mauvais jeu de mots

Vous verrez, quand les juges vont détricoter les responsabilités hiérarchiques des uns et des autres, on aboutira à un lampiste. Relisez Amélie Notomb!

L’Italie, la dolce vita, les plages de rêve, la mozarella, la pizza, les pastas, son cinéma far-west spaghetti, son cinéma d’avant-garde, Vittorio De Sicca, comment ne pas aimer un pays qui parle avec ses mains!

Les accidents technologiques, puisqu’on les nomme ainsi, sont fréquents dans nos sociétés développées.

On serait presque blasés de ces drames à répétition et tentés de dire « c’est la faute à pas de chance ».

Ceux qui vont accréditer cette thèse seront tous les mis en cause qui vont défiler un à un devant les micros et les tribunaux.

Pour dire que tout était prévu et qu’ils ne pouvaient prévoir l’imprévisible.

201051.jpg
A vélo, on ne craint rien

A force on s’habitue

Pourtant ces drames humains qu’on nomme défaillances avec euphémisme sont en fait le résultat de compromissions où se mélangent habilement incompétence, cupidité et laisser-aller.

Un juge mettra des années à démêler le vrai du faux.

N’accablons pas l’Italie: on est capable en France de faire aussi mal.

DSC05159.JPG

Par exemple avec nos déraillements de trains, par exemple avec nos autoroutes dont la chaussée s’effondre sans prévenir…prions pour qu’une centrale n’explose pas!

DSC020301

Ni les lois, ni les normes, ni les règles, rien n’a pu éviter qu’un modèle capitaliste qui se goinfre avec nos péages conduise à cette catastrophe.

Les économies administrées et autocratiques ne font pas mieux, direz-vous.

Je pense à Tchernobyl en URSS…aux catastrophes ferroviaires chinoises, sans pouvoir citer toutes celles que l’on nous cache.

Dommage! car on ne peut pas trouver un modèle politique supérieur sur le plan de la fiabilité.

Des simples nids de poule, notre État impécunieux ne peut les reboucher. Alors des ponts, n’y songez-pas!

Sept pour cent de nos ponts seraient dangereux et trente pour cent en mauvais état.

Il suffit de ne pas y passer.

On pourrait suggérer que l’État invente un nouveau panneau routier pour les ponts intitulé « à vos risques et périls ».

En panne sur autoroute

En panne sur autoroute, se garer sur la bande d’arrêt d’urgence ou mieux dans un refuge avec les warnings allumés…et attendre le dépannage muni du gilet jaune de l’autre coté des barrières de sécurité.

Les sociétés d’autoroute déconseillent l’utilisation du triangle lors d’un arrêt sur la bande d’arrêt d’urgence, car trop dangereux à poser.

Mais ne pas continuer à vélo. Poursuivre la lecture de « En panne sur autoroute »

Le VTT et les interdits

Les barrières en forêt, la plaie du cycliste

 

Vététistes, défendez-vous!

Le vélo nature, c’est celui qu’on pratique à l’abri de la circulation.

Il serait dommage qu’on vienne à compartimenter le VTT dans des zones spécifiques en multipliant partout les interdits comme ceux que je rencontre à presque toutes mes sorties champêtres.

Nous devons pouvoir être en forêt des usagers comme les autres;

les forestiers, les chasseurs, eux ne s’embarrassent pas d’interdits. Poursuivre la lecture de « Le VTT et les interdits »

Elle emprunte l’autoroute à contresens

cliché Albina
cliché Albina (Cyclos-Cyclotes)

Pas possible de dire « à la prochaine » dira le commentateur.

En Suisse, il est convenu d’ouvrir les nouveaux tronçons autoroutiers aux piétons, rollers et cyclistes.

Pour un jour seulement! Poursuivre la lecture de « Elle emprunte l’autoroute à contresens »

L’avenir de l’automobile est en Chine

Nos constructeurs européens l’ont compris, c’est en Chine que l’avenir de l’automobile se joue.

Ainsi les Pékinois font petit à petit l’expérience des autoroutes bouchées lorsqu’ils rentrent le dimanche soir à la ville.

Désespérant!

Éclectique Royal

Éclectique Ségolène

Sous le titre Electrique Royal, Didier Rose égratigne Ségolène Royal ce matin dans l’édito des Dernières Nouvelles d’Alsace.

J’applaudis tellement les postures de Ségolène sont irritantes.

Ségolène Royal suit une route chaotique dans son ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie. Poursuivre la lecture de « Éclectique Royal »

Mobilités

J’ai enfin réussi à saisir dans mon objectif cette grande saucisse nommée Bus à Haut Niveau de Service.

Je persiste à dire que ces deux potelets sont dangereux, comme beaucoup d’autres et notamment ceux de Chalampé. Poursuivre la lecture de « Mobilités »

Voyage souterrain

https://lh6.googleusercontent.com/-6uoNe9ldq6Y/ULtLP2WDm_I/AAAAAAAAJLA/Bff7uOyp6dg/s800/PC020004.JPG

Après ce petit épisode neigeux de la nuit, VTT.

Je file au nord me réfugier dans la Hardt.

La passerelle de l’autoroute franchie, il ne reste plus qu’à longer le vieux canal.

Devant moi, un vététiste ouvre la route et marque un bon train. Poursuivre la lecture de « Voyage souterrain »

Apoplexie sur l’autoroute alsacienne

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Apoplexie sur l'autoroute alsacienne

On les voit très bien, au loin, ces trains de camions qui
traversent l’Alsace.

Nuit et jour, la transhumance est infinie.

Même que les routiers sympas nous envoient des petits coups de
klaxon amicaux sur la départementale qui longe l’autoroute.
Distraction anodine pour ces voyageurs venus de contrées
éloignées.

Les usagers vont s’en souvenir de cette journée du 12 avril où
un camion s’est couché en travers de
l’autoroute.

Un phénomène banal?

Oui, certes. Les accidents de camions sont légion sur cette
portion qui relie Mulhouse à Strasbourg et qui fait la jonction
entre le sud et le nord de l’Europe. Une autoroute trés prisée
depuis que les voisins allemands ont institué la LKW-Maut sur leur autoroute.

Mais celui d’aujourd’hui a été particulièrement mal vécu
puisqu’il a fallu pas moins de la journée pour libérer le passage
de cette citerne de bitume renversée en travers de la chaussée.

Des dizaines de kilomètres de bouchons rendant tout trafic
routier impraticable 12 heures durant.

Les commentaires de ceux qui se sont retrouvés prisonniers vont
déjà bon train.

Tous les « y’a ka, faut kon » se mettent en devoir de
soigner définitivement le mal.

Pourtant, en fond de soi, chacun comprend bien qu’il n’est pas
si facile d’enrayer le phénomène du tout voiture et du
tout camion auquel nous participons directement ou
indirectement.

On aurait bien pu mettre en cause, à la rigueur, ces
transporteurs venus des pays de l’est qui imposent des conditions
de travail stakhanovistes à leurs chauffeurs…Non, ce n’était pas
le cas.

La société Ludwiller dont le chauffeur a
perdu le contrôle de son camion ce matin est une société régionale
implantée en Alsace depuis 1925. Son coeur de métier, c’est le
transport de l’énergie (sous-entendu des produits issus de
l’industrie pétrolière).

On ne saurait d’ailleurs mettre en cause le professionnalisme de
cette société qui décline parfaitement sur son site internet sa raison d’être et sa
fierté:

* réactivité
* qualité
* compétence
* proximité
* qualité de service (entreprise familiale à taille
humaine)

Alors, il faudra bien chercher autre chose qu’un bouc émissaire
venu de Tchéquie ou de Slovaquie pour extirper le mal de nos
transports.

 

Montpellier, hold up sur l’autoroute

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Montpellier, hold up sur l'autoroute

La A9 dénommée « Languedocienne » est bien connue des
vacanciers.

Elle conduit « les teints pâles » venus du nord vers les plages du
Roussillon et vers l’Espagne.

Oui, mais voilà, dans son délire mégalomane, le défunt Georges
Frêche, ex maire de Montpellier puis du Conseil Régional a
tellement attiré les populations que l’autoroute (2x 3 voies) est
devenue une rocade au sud de la ville.

Après avoir construit à outrance vers la mer en direction de
Lattes, arrachant les dernières vignes au Près d’Arènes et vers
Maurin, installant une nouvelle zone commerciale pharaonique au
bord de l’autoroute avec un magasin IKEA, « la Languedocienne » est
paralysée tous les jours par les autochtones qui s’en servent comme
d’un périphérique tant les encombrements rendent la circulation
inextricable en ville.

Qu’à cela ne tienne, tous les corps constitués locaux réclament
le déplacement de l’autoroute vers la mer!

A droite comme à gauche, tout le monde politique fait le forcing
auprès du Gouvernement pour obtenir le feu vert salvateur qui
permettra ce hold up sur l’autoroute tout en imposant à l’Etat d’en
construire une autre ailleurs…

Grenelle de quoi, déjà?

voir l’article dans Midi
Libre

 

Ode aux naufragés de la route

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Ode aux naufragés de la route

strawberrypedia.over-blog.com

La voiture est un naufrage!

Le dernier embouteillage qui s’est produit en Chine (Carfree (100 km de bouchon
pendant 10 jours)
) préfigure t-il ce qui attend les
pays européens dès lors que le « tout voiture » continue d’être
entretenu comme un mythe incontournable de notre société
post-moderne?

On pourrait en tous cas l’imaginer.

Les constructeurs automobiles, gros pourvoyeurs d’emplois,
continuent d’imaginer des modèles toujours moins gourmands en
énergie, plus performants en terme de confort intérieur et capables
de fonctionner à partir de plusieurs énergies, équipés de puces SIM
et de liaisons WiFi .

Peugeot sort bientôt son modèle hybride 3008
gaz oil + électricité et
« veut réconcilier 4X4 et
écologie » (journal l’Alsace 26 août 2010)

Cependant, si le marché automobile continue de prospérer, les
infrastructures routières sont à la traîne; les finances publiques
explosent sous le poids de la charge et la pression foncière pour
conquérir de nouveaux terrains fait monter les enchères…et le
mécontentement des riverains.

C’est ainsi que la jonction des autoroutes A35 et A36 aux abords
de Mulhouse est le siège permanent d’embouteillages.

montoulouse.blog.com

Malgré des emprises sans cesse élargies, la thrombose
persiste… »les travaux d’été » engendrés par l’usure des chaussées
justifient des déviations problèmatiques…les services de secours
semblent complètement débordés dès qu’un accrochage a lieu, leur
premier réflexe étant de paralyser définitivement le reste du
trafic routier et d’attendre…qu’une dépanneuse parvienne à se
faufiler.

On sait déjà que le Grand Contournement Ouest (GCO) de Strasbourg ne
résoudra rien.

On pourrait même suggérer que les automobilistes bloqués qui
polluent allègrement les habitations riveraines coupent leur moteur
et en profitent pour faire causette avec leurs voisins d’infortune,
une sorte de resocialisation de l’autoroute et de liens
apaisés…

Peut-on imaginer qu’un jour nos autoroutes soient définitivement
saturées, out, sans issues, sans autre objet qu’un parking
géant?

On peut le redouter…

A Mulhouse, le magasin Carrefour  tout
proche, pourrait construire « un drive in » au bord de
l’autoroute?

Dès lors, on se demande même pourquoi ne pas s’installer
définitivement sur l’autoroute? Comme ces vacanciers qui s’installent sur les aires
d’autoroutes de la Drôme?

Délimiter des emplacements numérotés sur les voies, les mettre
en vente ou en location au plus offrant, de telle sorte qu’on
puisse y poser sa tente ou son camping car et mettre sa voiture sur
cales!

Les bandes d’arrêt d’urgence restant libres pour circuler à
vélo.

Tout le monde y trouverait son compte: les agences immobilières,
les notaires, les sans logis et cette nouvelle réserve foncière
libérée aurait l’immense avantage de faire baisser les coûts de
l’immobilier.

On ne risquerait pas de vous voler votre voiture en votre
absence puisqu’aucune issue ne serait accessible…de fait, les
primes d’assurances deviendraient moins chères…et les cours du
pétrole s’effondrerait puisqu’on ne roulerait plus.

Avec de bonnes pioches, on pourrait même démonter le revêtement
d’asphalte par endroits, juste de quoi y planter quelques pieds de
tomates et des salades!…

En fait, reconstruire la ville sur les autoroutes, ce n’est pas
un vain mot. Cette utopie ferait la joie des architectes: repenser
une ville sur une autoroute et relooker les voitures en
maisons, quel beau challenge en perspective!

– Oui, c’est bien beau tout ça, mais en attendant, comment j’en
sors de mon embouteillage?

– Pour en sortir, rien de plus simple: quelques échancrures dans
le grillage avec une pince, un vélo pliant sorti du coffre et vive
la vie!