Étiquette : loi lalonde

VTT, les pieds dans le plat

la collaboration marcheurs-vététistes sera t-elle entravée par les antis? (Molkenrain MBF/CV 09/21)

Après l’accident d’un vététiste de Wegscheid victime d’une planche cloutée sur son parcours (article des DNA), force est de constater que l’escalade anti-VTT continue de monter.

Je reste prudent: attendons de voir les développements de l’enquête avant d’accuser quiconque. Cependant il est clair que les détracteurs du VTT se sentent pointés du doigt.

Depuis Alsace Nature, SOS Massif Vosges…jusqu’à certaines sections locales du Club Vosgien qui sous couvert d’édiles complaisants érigent des interdits là où il n’y a pas lieu d’être.

J’en veux pour preuve les berges de la Doller entre Sentheim et Guewenheim où sur les deux rives fleurissent les fameux panneaux « interdit aux VTT »… jusqu’à Roderen ou autour du lac de Michelbach où l’on s’ingénie à dresser des chicanes infranchissables.

La fameuse loi Lalonde (avec un seul l) ne s’adresse qu’aux véhicules à moteur

Même Joseph Peter, délégué protection nature, patrimoine et paysage au CV 68 se prenait les pieds dans le tapis lorsqu’il déclarait en 2018

Nous nous inscrivons dans un cadre réglementaire. Le code forestier (art.163-6) interdit la circulation de véhicules sur les chemins de moins de deux mètres de large.

puis il poursuit

Le VTT étant un véhicule sur le plan juridique, le vététiste doit pratiquer en dehors de nos sentiers étroits, inférieurs à un mètre. 

Or le fameux article 163-6 du code forestier en question ne dit rien de cela.

Aujourd’hui ceux qui posent des interdits feraient bien d’y réfléchir à deux fois car ils portent en germe le terrain de la discorde alors même que le VTT devient une pratique de plus en plus populaire et porteuse d’enjeux sur le plan touristique.

Vous qui aimez le VTT, vous trouverez ici la plupart de mes parcours dans mes Vosges à VTT

Respectez les marcheurs, ne cisaillez pas les sentiers, soyez aimables!

Le Vallon du Soultzbach à VTT

P8290012.jpg
Calvaire de Soppe-le-Bas

C’est une balade « fastoche » comme j’aime à le dire lorsqu’il n’y a pas d’enjeu physique important.

Avec 310m de dénivelée et 27km, on a le temps d’admirer le paysage et de discuter lors des rencontres. Poursuivre la lecture de « Le Vallon du Soultzbach à VTT »