Étiquette : Pfastatt

Rando de printemps

Ravito de Cernay, un groupe de tandemnistes mal-voyants

C’était la deuxième journée des randos de printemps à Mulhouse. Organisée par le club Concorde, les postulants avaient le choix entre trois parcours de 35, 45 ou 65 kilomètres.

On étudie la feuille de route
Il attend son maître

J’ai foncé au départ de Pfastatt vent dans le dos. J’avais déjà pris un acompte d’une vingtaine de kilomètres presque gratuitement tellement le vent de sud-ouest était puissant. Puis j’ai pris part à la randonnée sans trouver chaussure à mon pied. J’ai donc roulé seul. Lutterbach-Aspach, un vent de face en rafale. Puis montée à Michelbach, Guewenheim, Sentheim, Bourbach, la grimpée de Rammersmatt…Au loin les Alpes se dessinent sur l’horizon, elles sont bien blanches.

Arrivé au ravito de Cernay, je rencontre quelques amis, la ferveur est là. Je suis quasiment arrivé, il ne me reste plus qu’à retourner à Thann.

Au parc à cigognes, on roupille

Randonnées de printemps, la reprise

Tchao les gars! la sortie est annulée

Tout est annulé  ce samedi.

La pluie et le froid constant nous ont conduit à prendre cette décision déclare Bernard Moser, l’organisateur du club La Concorde.

Poursuivre la lecture de « Randonnées de printemps, la reprise »

Pfastatt, la cyclabilité à la loupe


Avec Pfastatt, Maxou croyait que l’étude de cyclabilité serait une simple formalité.

Commune de 10.000 habitants de la première couronne de l’agglomération mulhousienne, Pfastatt est en effet parcourue par un grand axe bien connu des rouleurs, celui qui permet de quitter Kingersheim pour rejoindre Lutterbach par le rue de la République puis le Sundgau via Reiningue ou encore celui qui mène à Richwiller.

Que nenni! Poursuivre la lecture de « Pfastatt, la cyclabilité à la loupe »

Bande cyclable ou parking?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Bande cyclable ou parking?

Les cyclistes qui traversent Pfastatt le savent: ici, sur la
bande cyclable rues des Gaulois, un camionneur a pris l’habitude de
se garer.

Il est vrai que la bande cyclable n’est pas entretenue,
particulièrement en automne lors de la chute des feuilles.

Evidemment, il a le droit au repos, ce chauffeur. Et son camion
tout près de chez lui est prêt à partir tôt le matin.

Si un cycliste se fait faucher en contournant l’obstacle, on
dira que c’était la faute à « pas de chance ».

Comment faire pour que notre droit à rouler en sécurité soit
respecté?

Demain, nous rappellerons aux élus que c’est leur devoir de
faire respecter les équipements prévus pour les vélos et aussi leur
devoir de les entretenir.

 

Reiningue, carrefour des cyclistes

Non loin de Mulhouse, Reiningue voit passer de nombreux cyclistes se
dirigeant soit vers les cimes vosgiennes soit vers le Sundgau.
Accessoirement, on accède à la base nautique et
à Wittelsheim.

C’est aussi l’itinéraire de retour pour rejoindre
Lutterbach, Pfastatt et toute l’agglomération du nord
mulhousien.

En dépit de larges rues, Reiningue ne fait pas la part
belle aux cyclos. Coté Doller en direction de Heimsbrunn,
nous avons droit à des pavés
désagréables et la sortie coté Mulhouse nous a
longtemps infligé une tranchée mal
rebouchée.

Evidemment le rétrécissement en face du
Crédit Mutuel met les cyclos en danger alors qu’il faudrait
un sas pour les protéger.

Mais n’en voulons pas trop à Reiningue; on a vu pire!

L’abbaye de l’Oelenberg y est sans conteste
l’édifice le plus intéressant à voir en
prenant la direction de Schweighouse.

Nous voici justement sur cette route de Schweighouse souvent
offerte aux vents d’ouest…


Bonjour les amis de rencontre…


Ce joli moulin n’a que son bout du nez qui dépasse…


Reiningue et ses fleurs…


Son château d’eau remarquable au bord de la route…


La rue Georges Alter…


Le clocher de l’église St Romain est en
réparation; il ressemble à Beaubourg avec son
échafaudage…


La poste…


Le fameux carrefour pas aimé du tout des cyclos…


Une maison blanche…


Une maison ocre…


Une maison bleue…


De la verdure…


Un jardin fleuri…


Un rond-point dont on fait le tour volontiers deux fois:
Pfastatt…