Étiquette : cyclabilité

Nancy et le vélo

A Nancy le livreur à vélo ne montre pas toujours l’exemple

N’attendons pas des louanges, Nancy n’est pas au top des villes cyclables. Un reportage de France 3 vient le rappeler: la ville est la plus mal placée du Grand Est dans le baromètre de la Fédération des Usagers de la Bicyclette.

On peut écouter ce reportage audio qui témoigne…notamment de comportements pas toujours adaptés de la part de ces nouveaux usagers que sont les livreurs à vélo

https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=9ab8734b-a68e-4f71-a54c-46d6cdfff23c

Ensisheim, la cyclabilité à la loupe

Rue de la gare, une piste trop peu fréquentée…et pour cause, l’accès est raté: absence de signalisation et pas de fil d’eau au niveau zéro pour les pneus fins

Ensisheim (7500 hab.) à 15 km au nord de Mulhouse n’a pas à rougir de sa grande sœur mulhousienne en terme d’équipements cyclables.

Ancien site minier, son terrain plat, ses quartiers préservés en font un lieu de prédilection pour les déplacements doux. Poursuivre la lecture de « Ensisheim, la cyclabilité à la loupe »

Mulhouse Alsace Agglomération, le palmarès des communes cyclables

Voici donc le palmarès des communes de M2A en terme de cyclabilité.

Pourquoi une telle étude? (suivre le lien)

Mulhouse et Illzach sont les deux premières communes classées premières ex æquo.

Un résultat logique qui récompense l’investissement de ces deux communes dans la politique vélo.

Riedisheim (3eme) ne démérite pas non plus ainsi que Rixheim (4eme). Poursuivre la lecture de « Mulhouse Alsace Agglomération, le palmarès des communes cyclables »

Sausheim, la cyclabilité à la loupe

Rond-Point Hansi, Sausheim

Sausheim, 5400 habitants.

Mais de quelle folie s’est emparée la ville de construire à grands frais une piste sur trottoir en montagne russe?

Tous les cyclistes de passage m’en font le reproche et ils n’ont pas tort. Poursuivre la lecture de « Sausheim, la cyclabilité à la loupe »

Kingersheim, la cyclabilité à la loupe

La politique cyclable à Kingersheim, du grand n’importe quoi!

Kingersheim, 13000 habitants, est cette autre grande commune qui compose la première couronne de l’agglomération mulhousienne.

Rien ne sert de finasser: après Pfasttat, après Wittenheim, Kingersheim est une commune qui n’a pas de politique vélo affirmée.

Ce n’est pas une tare, c’est un constat.

Un constat qui saute tout de suite aux yeux après 15 km à sillonner la ville à vélo. Poursuivre la lecture de « Kingersheim, la cyclabilité à la loupe »

Riedisheim, la cyclabilité à la loupe

Riedisheim, une commune concernée par le vélo

Riedisheim, une grande commune de l’agglo avec 12200 habitants au pied du massif forestier du Tannenwald.

Une commune qui prend en compte les cyclistes avec attention.

C’est curieux, mais une commune qui se préoccupe du vélo, ça se sent tout de suite…et celle qui n’a pas de politique vélo, aussi!

Après 8,5 km à travers la ville, on peut se faire une opinion. Poursuivre la lecture de « Riedisheim, la cyclabilité à la loupe »

M2A, le palmarès des communes cyclables

carré 2012Commencée le 15 novembre 2013, mon étude de cyclabilité de la M2A prend fin.

Le palmarès des 33* communes paraitra vendredi 28 février.

Il n’y a pas grand mystère à dire que Mulhouse sera en bonne place.

Mais parmi les communes de la première couronne, il y aura des surprises pas toujours agréables…

De quoi inspirer le programme des postulants à la magistrature communale…

Il me reste à parcourir trois communes: Riedisheim, Kingersheim et Sausheim.

En attendant, on peut toujours parcourir mes trente premières études. Poursuivre la lecture de « M2A, le palmarès des communes cyclables »

Didenheim, la cyclabilité à la loupe

Didenheim

Didenheim, 1700 habitants.

Coincée entre les Côteaux et Brunstatt, cette petite commune n’a pas de chance; elle souffre du trafic automobile.

Lovée au pied du Gallenhoelzchen, avec comme grands axes, la route de Dornach,la route de Hochstatt, la rue Zwiller, Didenheim est asphyxiée.

Comment faire une place au vélo dans une commune aussi exigüe rongée par la bagnole?

Poursuivre la lecture de « Didenheim, la cyclabilité à la loupe »

Brunstatt, la cyclabilité à la loupe

Brunstatt

Brunstatt, 6100 habitants, est cette commune adossée aux contreforts du Sundgau à la sortie de Mulhouse et qui jouxte le Rebberg.

On pourrait dire un gros quartier de Mulhouse si la commune ne se distinguait pas par un parti-pris: très peu en faire pour le vélo.

Cyclistes, passez votre chemin!

C’est un peu l’impression qu’on en retire. Poursuivre la lecture de « Brunstatt, la cyclabilité à la loupe »

Mulhouse, la cyclabilité à la loupe

Mulhouse, le Grand ballon en arrière plan

C’était le gros morceau de mon entreprise de mesure de la cyclabilité de l’agglomération mulhousienne.

Mulhouse 110.000 habitants et seulement 22 km2.

Comment rendre compte de la cyclabilité d’une ville entière tout seul en allant partout, sans rien oublier et pourtant en commettant de nombreuses lacunes?

Le but du jeu, ce n’est pas tant de dire si Mulhouse est bien pourvue en infrastructures, et elle l’est, mais plutôt de dire si on se déplace aisément dans la ville-métropole. Poursuivre la lecture de « Mulhouse, la cyclabilité à la loupe »

Steinbrunn-le-Bas, la cyclabilité à la loupe

Steinbrunn-le-Bas

Je crois qu’il n’y a que les cyclotouristes qui traversent Steinbrunn-le-Bas en direction du Sundgau et aussi quelques vététistes venant des chemins alentour.

Steinbrunn-le-Bas a rejoint la communauté de communes de Mulhouse après avoir quitté la Communauté de Communes du Pays de Sierentz.

Un ralliement qui fait craindre aux administrés une hausse de leurs impôts. Crainte fondée, sans doute. Poursuivre la lecture de « Steinbrunn-le-Bas, la cyclabilité à la loupe »

Morschwiller-le-Bas, la cyclabilité à la loupe

Morschwiller-le-Bas, la petite école cyclo de la maternelle

Le finage de Morschwiller-le-Bas est aussi grand que celui d’Illzach avec 7.5 km2 mais avec trois fois moins d’habitants, ce qui lui donne une physionomie rurale aux portes de la grande ville.

Morschwiller souffre de la traversée de la D166 qui coupe le village en deux. Il n’est donc pas facile pour les cyclistes de traverser la rue de Mulhouse vu le fort trafic. Poursuivre la lecture de « Morschwiller-le-Bas, la cyclabilité à la loupe »

Illzach, la cyclabilité à la loupe

Illzach, l’hôtel de ville

Avec Illzach, 14700 habitants, je m’attaque ce matin aux grandes communes satellites de l’agglomération mulhousienne que sont Kingersheim, Rixheim, Riedisheim ou encore Wittenheim.

Illzach dispose de grands quartiers sociaux bien pourvus en équipements et services.

Des communes en heim, heim le lieu, heimat la patrie.

C’est pourtant simple. Poursuivre la lecture de « Illzach, la cyclabilité à la loupe »

Galfingue, la cyclabilité à la loupe

Entrée de Galfingue coté Heimsbrunn Une chaussée où les cyclistes font les frais des ralentisseurs

Galfingue, 800 habitants.

Ne nous attardons pas sur cette commune aux confins de la M2A.

Manifestement, la politique vélo de la métropole mulhousienne n’a pas encore essaimé jusque là. Poursuivre la lecture de « Galfingue, la cyclabilité à la loupe »

Heimsbrunn, la cyclabilité à la loupe

Heimsbrunn

Comme sa voisine Reiningue, Heimsbrunn n’est pas concernée par le vélo.

Même si de très nombreux cyclistes la traversent.

Deux grands axes  dont celui de la RN 466 Mulhouse-Belfort. Poursuivre la lecture de « Heimsbrunn, la cyclabilité à la loupe »

Reiningue, la cyclabilité à la loupe

Reiningue, rue des Pierres
ici, il manque le panneau double sens cyclable informant les autos que des vélos circulent à contresens

Reiningue, gros bourg de 1800 habitants, est traversé par deux axes, ceux de la D20 et de la D19

On ne va pas s’attarder sur une commune qui ne fait rien ou si peu pour la promotion du vélo.

La dernière innovation en date cependant mérite d’être soulignée: un double sens cyclable dans la rue des Pierres. Poursuivre la lecture de « Reiningue, la cyclabilité à la loupe »

Lutterbach, la cyclabilité à la loupe

Lutterbach, sentier rue du Nonnenbruch-rue de la Forêt

Avec 6200 habitants, Lutterbach figure parmi les grandes communes de l’agglomération mulhousienne.

Traversée par deux grands axes et des rues à fort transit routier, la ville a mis en place des infrastructures cyclables de qualité inégale.

Ainsi la rue de Reiningue ne dispose d’aucune protection en dépit du trafic et de la chaussée étroite. Poursuivre la lecture de « Lutterbach, la cyclabilité à la loupe »

Zillisheim, la cyclabilité à la loupe

Zillisheim, 2600 habitants, est connue des randonneurs pour son Eurovélo.

Cependant l’axe principal de cette commune très circulant pose problèmes. Poursuivre la lecture de « Zillisheim, la cyclabilité à la loupe »

Flaxlanden, la cyclabilité à la loupe

Flaxlanden, l’occupation du domaine publique ne pose pas de problème

Flaxlanden a de la chance: elle est à l’abri du tohu-bohu.

Sa rue principale ne conduit nulle-part.

Sinon dans les champs. Poursuivre la lecture de « Flaxlanden, la cyclabilité à la loupe »

Habsheim, la cyclabilité à la loupe

Habsheim, 4800 habitants, une grosse commune de l’agglomération mulhousienne qui se partage autour de son axe principal longiligne de la D66.

Coincée le long de la voie ferrée et de l’autoroute A35, le transit nord-sud emprunte la grande artère de la rue du Général de Gaulle.

On peut estimer que cette ville ne fait rien pour promouvoir le vélo et alors même que la topographie des lieux le permet.

Depuis longtemps. Poursuivre la lecture de « Habsheim, la cyclabilité à la loupe »

Zimmersheim, la cyclabilité à la loupe

Montée du Clauser

Beurk! cette côte du Clauser est redoutable.

Elle en dissuade beaucoup de prendre leur vélo pour se rendre à Mulhouse.

Même avec une piste cyclable toute neuve. Poursuivre la lecture de « Zimmersheim, la cyclabilité à la loupe »

Eschentzwiller, la cyclabilité à la loupe

Eschentzwiller

Bon, ne pas attendre trop de la municipalité d’Eschentzwiller, vu les déclivités du village, peu de cyclistes utilitaires.

Plutôt des cyclistes qui partent ou qui reviennent du Sundgau.

Mais peu de locaux.

Mais combien même, on note un parcours signalé dans la Grande Rue vers la rue Bonbonnière qui permet de rejoindre Zimmersheim par la rue de Dietwiller. Poursuivre la lecture de « Eschentzwiller, la cyclabilité à la loupe »

Rixheim, la cyclabilité à la loupe

Rixheim, une grande commune de l’agglomération mulhousienne avec 13000 habitants, s’est résolument investie dans les infrastructures vélo.

Avec un parti pris, celui d’affecter une partie des trottoirs aux cyclistes.

C’est un engagement délibéré qui, s’il est salutaire, mérite réflexion.

La circulation sur trottoir a eu des effets bénéfiques pour créer des double sens cyclables dans les rues à sens unique, c’est indéniable comme sur ce cliché ci-dessous

Poursuivre la lecture de « Rixheim, la cyclabilité à la loupe »

Wittenheim, la cyclabilité à la loupe

Wittenheim, c’est un des grandes communes de l’agglo avec près de 15000 habitants.

Largement pourvue en bandes cyclables (tracés vert et bleu ci-dessus), on peut y cycler aisément pour peu qu’on ne soit pas effrayé par le trafic urbain sur les principaux axes. Poursuivre la lecture de « Wittenheim, la cyclabilité à la loupe »

Pulversheim, la cyclabilité à la loupe

Pulversheim, une commune du bassin potassique avec 2900 habitants.

Plusieurs zones pavillonnaires et deux grands axes:

– la D2 Wittelsheim-Ensisheim

– la D429 Wittenheim-Bollwiller Poursuivre la lecture de « Pulversheim, la cyclabilité à la loupe »

Ruelisheim, la cyclabilité à la loupe

Ruelisheim, 2400 habitants, est une petite commune du nord de l’agglo mulhousienne.

Avec une caractéristique rurale, le village est peu concerné par les flux cyclistes.

Cependant sa zone pavillonnaire  et son écart de la cité Sainte-Barbe lui confèrent une composante urbaine.

On note un barreau cyclable  rue du Bois pour relier le village au collège Marcel Pagnol

Poursuivre la lecture de « Ruelisheim, la cyclabilité à la loupe »

Cyclabilité M2A, le barème à points


Mes lecteurs me le demandent, quels sont les critères permettant d’attribuer les points à chaque item de la cyclabilité?
C’est chose faite, voici mon barème.
On peut obtenir une image détaillée de ce barème ici

Cyclabilité, l’épreuve des faits

Pulversheim, devant « l’arbre vert » Une horreur qui dure depuis des années, une privatisation de l’espace public au profit d’un restaurateur

Je poursuis mon étude de cyclabilité de l’agglomération de Mulhouse.

Toutes les communes déjà visitées sont là.

Aujourd’hui, j’ai parcouru trois communes: Ruelisheim, Pulversheim et Wittenheim. Poursuivre la lecture de « Cyclabilité, l’épreuve des faits »

Pfastatt, la cyclabilité à la loupe


Avec Pfastatt, Maxou croyait que l’étude de cyclabilité serait une simple formalité.

Commune de 10.000 habitants de la première couronne de l’agglomération mulhousienne, Pfastatt est en effet parcourue par un grand axe bien connu des rouleurs, celui qui permet de quitter Kingersheim pour rejoindre Lutterbach par le rue de la République puis le Sundgau via Reiningue ou encore celui qui mène à Richwiller.

Que nenni! Poursuivre la lecture de « Pfastatt, la cyclabilité à la loupe »

Richwiller, la cyclabilité à la loupe

Richwiller

Richwiller est cette petite commune à l’ouest de Mulhouse que les cyclotouristes connaissent bien.

Ceux qui se dirigent vers Wittelsheim notamment…ou qui en reviennent.

Une artère principale difficile où la commune s’ingénie à réduire la vitesse (zone figurée en rouge). Poursuivre la lecture de « Richwiller, la cyclabilité à la loupe »