Non, le Grand Ballon n’est pas un col


Le Grand Ballon (vélomaxou)

Non le Grand Ballon n’est pas un col, hélas!

Mon accompagnateur venu de loin « faire des cols » à vélo est surpris.

Cette confusion entre col et sommet est fréquente car pour un cycliste « monter en haut » d’un col ou d’un sommet, c’est toujours monter.

La littérature sur la définition du col est abondante.

Le Club des Cent Cols (CCC) grand pourfendeur de cols s’est penché sur la question avec passion et compétence. On peut donc s’y référer pour distinguer le col du faux col.

Et qu’on ne barguigne pas: la Commission d’Éthique, de Réflexion et de Proposition (CERP) du Club des Cent Cols veille jalousement sur les cols homologués et sur ceux qui ne le sont pas.

Retenons qu’un col est un passage préférentiel entre deux zones (val, vallée, vallon,…), c’est souvent ce petit creux de ciel bleu que vous espérez trouver dans une longue montée à la sortie d’un lacet…et qui sait se faire attendre.

Si on dit « préférentiel » c’est que l’homme qui l’a gravi la première fois avec son mulet l’a trouvé plus facile qu’ailleurs à franchir. Le mulet aussi. En principe…

Pour en revenir à notre Grand Ballon vosgien, on n’imagine pas combien de cols l’entourent …

On connait bien sûr le col Amic à 828m, le col de Herrenfluh (835m) à l’embranchement du Molkenrain sur la route des Crêtes, le col de Silberloch (906m) face à la nécropole du Vieil Armand, le col du Freundstein (868m) en venant du Vieil Armand, le col du Sudel (955m) près de la chapelle, puis une fois le Grand Ballon passé, on atteint le col du Haag (1233m) non loin de l’auberge du même nom. En poursuivant vers le Markstein, on passe également par le col du Moorfeld (1197m).

Soit rien que sept cols routiers autour du Grand Ballon.

Ah, j’en ai oublié un: le col du Satel (1049m) en montant le Haag par Geishouse non loin du Totem au hibou. De quoi vous faire les jambes…

Maxou?

Oui…

Tu en as oublié un…

Lequel?

Le Geishouse-Höh (763m) à l’entrée de Geishouse en venant de l’auberge Meerbaechle

Les vététistes pourront faire mieux.

En effet avec un VTT, vous aurez accès à des cols plus discrets situés sur des sentiers de randonnée…mais il faudra les trouver et ratisser plus large.

C’est le coté amusant du jeu.

D’abord au dessus de Vieux Thann:

– l’Amselkopf (557)

– le Grumbach (580m)

Ensuite dans la vallée de Rimbach en direction du Grand-Ballon, cinq cols

– Holzwasen (806m)

– Lindloch (590m)

– Peternit (566m)

– Judenhut (973m)

– Munsteraeckerle (655m)

J’ai consacré une chronique à ces cols ici (sauf Holzwasen)

Il en reste deux, le Niedereck (785m) et l’Obere Sattel (1149m) entre Geishouse et Altenbach.

En conclusion, il existe 18 cols à gravir (et à descendre après) autour du Grand Ballon.

Les amateurs de cols peuvent adhérer au Club des Cents Cols pour se procurer les catalogues et la situation de tous les cols d’Europe…et profiter de séjours ciblés.

Pour adhérer, il faut justifier sur l’honneur par simple liste avoir gravi au moins 100 cols avec sa bicyclette dont 5 à plus de 2000 m d’altitude.

La cotisation annuelle est de 15 euros.

Voir le site internet du club des cents cols…

3 réponses sur « Non, le Grand Ballon n’est pas un col »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s