Jour : 2 décembre 2012

Voyage souterrain

https://lh6.googleusercontent.com/-6uoNe9ldq6Y/ULtLP2WDm_I/AAAAAAAAJLA/Bff7uOyp6dg/s800/PC020004.JPG

Après ce petit épisode neigeux de la nuit, VTT.

Je file au nord me réfugier dans la Hardt.

La passerelle de l’autoroute franchie, il ne reste plus qu’à longer le vieux canal.

Devant moi, un vététiste ouvre la route et marque un bon train. Poursuivre la lecture de « Voyage souterrain »

Publicités

L’important, c’est le lux

https://i2.wp.com/perlbal.hi-pi.com/blog-images/199691/mn/131620153332/Lapins-marcassins-en-goguette-je-m-excuse.jpgUn ami m’affirme rentrer à la nuit tombante en se contentant d’un feu rouge lumineux à l’arrière de son vélo pour, me dit-il, se signaler aux usagers qui arrivent derrière lui… C’est bien sûr insuffisant en regard de la réglementation et de sa propre sécurité. J’ai écrit dans le passé de nombreux articles sur l’éclairage à vélo. Sans jamais m’intéresser aux cyclistes au long cours comme ces diagonalistes qui sont des pros de la lumière embarquée qui roulent la nuit entière et à qui je me garderai de donner des conseils. Non, moi ce qui m’intéresse, c’est de pouvoir rentrer de balade sans être pressé par la nuit tombante qui fait peur a tellement de mes confrères. Et pour cela, je suis équipé en conséquence. D’abord, un petit rappel des exigences du code de la route … – la nuit ou le jour lorsque les circonstances l’exigent, tout cycle doit être équipé d’un système d’éclairage, une lumière jaune ou blanche à l’avant, un feu rouge à l’arrière (article R.313-18, 19 et 20). La circulation sans feu des cycles conduits à la main sur la chaussée est  tolérée. Poursuivre la lecture de « L’important, c’est le lux »