Jour : 18 décembre 2012

Fessenheim, pas si sûre que ça…

« Si la centrale de Fessenheim était en Allemagne, elle serait déjà arrêtée… »

A force de nous répéter que Fessenheim est une centrale sûre et qu’il n’y a pas lieu de l’arrêter, on serait tenté de croire que la décision de la fermer est purement politique…

Mais voila qu’une enquête allemande apporte des conclusions contraires à celles de l’Autorité de Sureté française (ASN).

Pour les observateurs allemands, avoir construit la centrale en contrebas du grand canal d’Alsace (à 8,56 m en-dessous de son niveau) apparaît comme une faute grave.

Rien de moins!

Fessenheim serait « en-dessous de l’état de sûreté des installations allemandes – et même, en partie, de celles que nous avons fermées pour des raisons de sûreté après la catastrophe de Fukushima »

C’est la conclusion de l’étude menée l’Öko-Institut (institut de recherche indépendant en environnement) pour le compte du Ministère de l’Environnement du Land de Bade-Würtemberg.

En cause la sismicité, la protection contre les inondations, les risques liés aux piscines de combustible, l’alimentation électrique et les systèmes de refroidissement (lire les détails dans l’article de Sortir du Nucléaire)

(lire les conclusions en allemand)

Je ne suis pas spécialiste, mais il y a lieu de s’interroger…Comment peut-on rassurer de ce coté ci du Rhin et dire le contraire de l’autre coté?

Avantage VTT

(si cette vidéo est saccadée, voir ici comment y remédier)

Les collines vosgiennes baignent dans la brume.

J’ai longtemps dénigré la formule VTT pour pouvoir aujourd’hui en dire du bien. Poursuivre la lecture de « Avantage VTT »

Asphalte le long du canal de Niffer

Au fond le Pont du Bouc

On s’y attendait.

Une bande d’environ 2km d’asphalte vient d’être posée depuis le Pont du Bouc jusqu’au niveau de Peugeot Mulhouse sur l’autre rive de la piste cyclable.

Un raccordement qui semble être plutôt destiné aux services techniques qu’aux usagers cyclistes.

Même si l’un n’empêche pas l’autre. Mais il n’y a pas de débouché pour les routiers, seuls les VTT peuvent rejoindre la maison forestière de Neumatt à l’Ile Napoléon.

Allemands, garde-à-vous!

On avait déjà un beau monument tout neuf au Pont du Bouc pour commémorer les combats de la Libération.

On a droit à présent à un char Sherman ripoliné de l’autre coté du grand canal grâce au concours de la municipalité de Rixheim. Poursuivre la lecture de « Allemands, garde-à-vous! »