Auto-destruction, le bon cru de 2013


incendie sept 2010 Illzach (vélomaxou)

Les incendies de voitures sont devenus une tradition en France à l’occasion du Jour de l’An.

2013 n’échappe pas à la règle.

La Presse mentionne ce soir 1193 voitures brûlées lors du passage de la nouvelle année.

Le phénomène n’est pas facile à endiguer puisqu’il est l’œuvre, semble t-il, de jeunes voyous, comment les appeler autrement? qui par définition agissent de façon irresponsable.

Ne pêche t-on pas par excès de mansuétude tant à droite qu’à gauche pour éradiquer le phénomène?

Que l’on m’excuse: je suis d’une génération où quand mon maître me donnait une punition, mes parents ajoutaient souvent « un bonus ».

Maintenant que l’État a décidé de ne plus taire les chiffres, les préfets restent encore réticents à afficher les scores des zones sensibles comme en Alsace à Strasbourg (70 véhicules détruits) ou à Mulhouse (72 véhicules détruits).

Pourquoi dissimuler la vérité dès lors que chacun sait ce qui se passe maintenant depuis de longues années dans les quartiers et que les casses automobiles sont débordées en cette période?

Face à l’irrationnel de ces actes de délinquance, les esprits censés peuvent néanmoins s’interroger, essayer de comprendre si au-delà de l’exploit pitoyable, du sensationnel de l’embrasement d’un véhicule, s’exprime un acte de contestation profonde, de remise en cause d’un modèle établi qui marginaliserait des populations entières.

Que des jeunes revendiquent le droit de disposer d’une reconnaissance sociale, contestent le phénomène de ghettoïsation, le chômage,  admettons!

Vont-ils cependant jusqu’à remettre en cause la possession d’une voiture par leurs voisins souvent peu fortunés alors même que pour beaucoup de « grands frères »,  la réussite sociale s’identifie à la possession de véhicules de luxe?

Poser la question, c’est un peu y répondre.

On aimerait donc bien comprendre si au-delà du traitement répressif de l’Etat, d’autres méthodes par anticipation sont à explorer…Depuis le temps que les sociologues se penchent sur la question, l’immobilisme semble prévaloir.

Du coté des pétards, les choses se sont déroulées « normalement » pourrait-on dire ironiquement avec un mort à Strasbourg dans l’explosion d’un mortier et une trentaine de blessés aux urgences hospitalières rien qu’à Mulhouse.

A part ça, bonne année!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s