Qu’est-ce qu’on mange ce soir?


Jean-Pierre Coffe est entré en guerre contre la malbouffe.

Il en a fait son fonds de commerce pour notre bien.

Parfois avec des excès de langage qu’on ne partage pas toujours, mais peu importe.

Avec son dernier livre « Arrêtons de manger de la merde! », Jean-Pierre Coffe récidive en dressant un portrait accablant de la nourriture moderne et industrielle.

Tout y passe.

Après les fêtes, les crevettes, le saumon, le fromage, l’agneau, les fruits dégustés vont nous paraître moins appétissants.

Jean-Pierre Coffe a le mérite d’être clair.

Son livre se lit vite: il va droit au but pour nous dire tout ce qui ne va pas dans l’industrie agroalimentaire.

En commençant par le lait, ce produit que l’on croit si inoffensif pour les enfants et qui entre dans la composition de  tellement de produits.

On en apprend de belles sur ces laits « enrichis » de minéraux, de magnésium, de calcium, d’oméga trois.

Tu veux un coco mon chéri?

Puis viennent les œufs dont les industriels séparent les blancs et les jaunes pour les recomposer ensuite sous forme de boudins jaune au milieu et blanc autour faciles à découper en tranche pour mettre dans nos sandwichs ou dans les salades composées…sans parler des antibiotiques et du butyrate de sodium qu’on donne aux poules et qu’on retrouve dans l’œuf.

Savez-vous qu’en France, notre jaune d’œuf est plus jaune qu’ailleurs? C’est parait-il le consommateur qui veut ça; alors on ajoute du colorant dans la nourriture des poules.

Reprenez donc un peu de thon au mercure!

Puis vient le tour du poisson…

Un désastre!

On nous avait laissé entendre dans les publicités anciennes que le thon était le nouveau steak de la mer.

Las! il faut déchanter.

Le ratissage des fonds marins est un désastre sur le plan halieutique et les fermes aquacoles concentrent des produits bourrés d’antibiotiques  nourris aux croquettes de bétail et d’huile de palme.

Les gros poissons concentrent les mercures et les pyralènes et les importations de pangas asiatiques achèvent de nous dégouter et les poissons « carrés » regorgent de bouillies d’arêtes additionnées de farines.

Revenir à la viande de porc ou de bœuf?

Ce n’est pas mieux, tellement les filières industrielles ont poussé à l’extrême l’exploitation des produits animaux jusqu’à faire du minerai avec les sous-produits que l’on retrouve sur les étals sous forme de steaks!

Ce livre met en question de nombreuses idées reçues sur la qualité de ce que nous mangeons et nous donne une image affligeante de dérives productivistes souvent encouragées par le monde scientifique et politique.

Je sens qu’il ne nous reste plus qu’à noyer notre chagrin dans l’alcool.

Jean-Pierre Coffe n’en parle pas encore dans ses livres.

Arrêtons de manger de la merde! Jean-Pierre Coffe (Ed. Flammarion) 14,90€

4 réponses sur « Qu’est-ce qu’on mange ce soir? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s