Au pied des Vosges


Extraordinaire mécanique ferroviaire. Train de la Doller Sentheim. Admirez la barre de frein

Extraordinaire mécanique ferroviaire. Train de la Doller Sentheim. Admirez la barre de frein

A présent que je suis au pied des Vosges, je vais pouvoir surfer sur les bosses tous les jours.

Je plaisante évidemment.

Grue à Sentheim

Grue à Sentheim

Quand j’habitais Mulhouse, on devait faire au moins vingt bornes pour se rendre à Thann ou Guebwiller.

J’avais donc un peu d’échauffement avant les grimpées.

Aujourd’hui la grimpée est immédiate, ce qui n’est pas forcément un avantage.

Je prends mon courage à deux mains. Deux petites mains vont-elles suffire?

Je commence par Roderen, Bourbach le Bas, et après?…

Je ne vais quand même pas déjà retourner!

Alors je monte à Bourbach le Haut…

Au loin les Alpes bernoises depuis Bourbach

Au loin les Alpes bernoises depuis Bourbach

…puis je prends le col du Schirm qui me conduit à Masevaux.

L’Arrosoir à Rougemont

A Masevaux, je me sens ragaillardi

Châââlut! Masevaux

Châââlut! Masevaux

…je prends Rougemont …

…et je tourne vers le lac de la Seigneurie.

La Seigneurie déserte, un seul carpiste avec...8 lignes!

La Seigneurie déserte, un seul carpiste avec…8 lignes!

A Guewenheim, je prends Michelbach et je rentre par Aspach.

Ce parcours là me convient. Je le trouve même agréable.

Je ne suis pas le seul vu le nombre de cyclos rencontrés par là.

Vététistes en action

Vététistes en action

52 km et 700m

Publicités

2 réflexions sur “Au pied des Vosges

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s