Parcours cent et sans…


Ce parcours là ressemble à ces 100 kilomètres proposés par les clubs où, il faut bien l’admettre, on s’ennuie parfois beaucoup.

C’est à dire qu’on y roule pour rouler.

La désaffection du routier vient en partie de là.

Qu’y pouvons-nous?

C’est pourtant ce que j’ai fait cet après-midi rien que pour avoir des kilomètres.

Miam! les grandes glaces à Neuenburg. Je n’ai pas craqué!

Parti de Thann, j’ai rejoint l’Ecomusée, puis la Hardt jusqu’à Chalampé.

J’ai fait ma pause à Neuenburg où le grand beau temps profitait aux cafetiers et au glacier de la place.

Neuenburg joue la carte vélo. Le bourgmestre sait que les cyclistes apprécient sa ville frontalière

Puis je suis rentré.

Petit-Landau, le canal, Mulhouse…la piste de Dannemarie.

Le canal de Niffer à Petit-Landau

J’emprunte pour la première fois la fameuse passerelle de Riedisheim

A Didenheim, j’ai grimpé  Morschwiller puis Reiningue.

Après le relais de Moschwiller, l’affreux bout de route jusqu’à Heimsbrunn où les voitures vont vite et parfois nous frôlent

A Aspach, j’avais mes 100 bornes.

Pas de difficultés, juste mal aux fesses.

104 au total.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s