Rome? pas aujourd’hui!


IMG_5075.jpg
Rome-Brindisi, nouvelle destination au départ de l’Ecomusée

Il y a plus de mille ans, les pèlerins voyageaient de l’Angleterre à Rome, parmi lesquels Sigéric l’Archevêque de Canterbury l’a fait pour y recevoir des mains du Pape les symboles de sa charge. La route des pèlerins continuait à Jérusalem par le port de Brindisi, le long de l’ancienne Via Appia. Vous pouvez désormais suivre leurs traces en empruntant la version longue de 3300 km de notre route EuroVelo 5 – Via Romea (Francigena).

Ce matin, j’ai hésité un moment.

Puis j’ai renoncé.

Rome, ça faisait un peu juste, aller et retour, pour être revenu à midi.

IMG_5074.jpg
Dépôt sauvage d’ordures attendant le départ. Pour Rome, j’imagine!

Mon attention avait d’abord été attirée par ce dépôt sauvage de végétaux et cette bouteille de gaz.

Peut-être un prétentant congédié de la déchèterie toute proche?

Le panneau Rome-Brindisi-Bâle, j’en suis sûr, est nouveau.

Disons que c’est une invitation au voyage à vélo plutôt surprenante.

Aller à Rome, voire même à Brindisi avec mon vélo, je n’y avais encore jamais songé.

Voir Rome, sa pollution endémique, et mourir!

C’est un bon plan pour finir ses jours écrabouillé dans un nid de poule de la capitale transalpine.

Faut reconnaître que chez nos concepteurs de voyages à vélo, nous avons de grands penseurs.

Alors, chemin faisant, je tente d’imaginer le périple savamment répertorié par ceux qui savent.

Ceux qui savent où passer à vélo pour rejoindre Rome.

Nous aurions donc des ingénieurs viaMichelin qui cogitent tard le soir pour nous dire comment se faufiler pour rejoindre Mulhouse et ensuite Bâle?

Notez que les Romains, eux, savaient où passer.

Il suffisait de leur demander.

Cette EuroVéloRoute N°5 s’appelle donc la Via Romea Francigena.

C’est marqué dessus comme le port-salut.

Quand je pense qu’il y a des esprits mesquins qui ne savent pas où passer pour rejoindre les rives du Rhin, nous à l’Ecomusée d’Ungersheim, on est capable de vous dire que Rome, c’est dans cette direction, de l’autre coté du pont métallique de la Thur.

Bon sang! mais c’est bien sûr, élémentaire mon cher Watson: tous les chemins mènent à Rome.

Il est déjà tard pour me lancer dans un tel voyage, alors à Ensisheim j’ai fait demi-tour.

Si l’envie vous tente de parcourir Londres-Brindisi (EVR5), c’est ici

 

Publicités

2 réponses sur « Rome? pas aujourd’hui! »

  1. Ja vais peut-être te surprendre mais faire du vélo à Rome n’est pas si dangereux que l’on pense. Une grosse partie du centre historique est interdite aux voitures, il est donc aisé de s’y déplacer à vélo. Il faut juste faire attention aux 2 roues motorisées, très nombreuses. Mais même dans les autres quartiers, ça peut être très tranquille, quand on évite LA voie de circulation rapide et dangereuse.
    Concernant la via Francigena en Italie, elle concerne plus les marcheurs, à moins d’avoir un bon VTT.

    1. Eh bien nous, ce genre de panneau nous a toujours fait rêver si bien qu’on y est allé; pour être honnête pas tout à fait jusqu’à Rome puisque après Livourne le dernier tronçon est devenu franchement inintéressant alors nous avons rejoint la Sardaigne pour remonter la Corse.
      Une autre fois, nous sommes partis de Rome (vélo camping). Notre point de ralliement étant la place St Pierre; sans problèmes particuliers
      puis Naples, puis Bari, Dubrovnik et par la côte dalmate, Venise. Magnifique !
      SI, si, ce genre de panneau nous fait toujours rêver ! Pierrette et jj Marck

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s