Le VTT avec neige


P3180013.jpg

J’ai tenté.

Parfois vu de sa fenêtre le temps semble calme.

Dès que j’ai eu mis le nez dehors, j’ai été saisi par ce froid vif venu du nord.

Sur la piste d’Aspach, j’ai pris conscience que ça n’allait pas être simple.

Du verglas et des guiboles qui se sont mises à trembler sous l’effet du froid.

La neige fine était tombée durant la nuit, conjugaison d’un froid vif envoyé par Poutine et d’une masse d’air humide envoyée par Trump.

La météo aussi est binaire.

Comme moi!

Sur sol glissant, il faut une accoutumance pour comprendre comment se comporter.

Comme si l’on marchait sur des œufs.

Notez que j’ai pas essayé, car faudrait beaucoup d’œufs.

Alors disons une planche à clous.

Faisons tourner les roues sans à-coups et travailler ses trajectoires.

Sorti des sols revêtus, c’est différent.

Dans les chemins, les ornières, les flaques glacées disparaissent sous la neige.

Prendre la trace d’un 4×4 peut être un bon plan, mais il faut penser à en sortir quand la trace part dans une ornière et remonter en crête de chemin, souvent au milieu.

Sur les sentiers, prendre les pas du marcheur est aussi un truc qui marche.

Quand son pas tombe dans une ornière, vous quittez la trace du marcheur pour trouver mieux.

Ce matin peu de traces de cyclos.

Juste celle de celui qui est allé d’Aspach le Haut à Aspach Gare.

Je pense que ce devait être un jeune qui zigzaguait fortement pour s’amuser car je filais droit plus souvent que lui.

Dès que je suis rentré dans le bois du lac, j’ai été émerveillé par les arbres couverts de neige.

Mes cales ont tout de suite été bourrées de glace les rendant inutilisables.

Et mon câble de plateau a gelé.

J’ai changé de plateau d’un coup de talon pour éviter de descendre.

Quand on sollicite le petit plateau, on n’a pas le temps d’attendre, il le faut tout de suite.

Un coup de savate et il comprend.

Ya!ya!

Avec le manque de cale, je perds de la puissance car je passe sur la face caoutchouc de la pédale avec moins de bras de levier dans les jambes et un appui moins bon.

Sans cales en descente, on est vite désarçonné comme un cavalier.

En zone neigeuse, ce qui est sûr, c’est qu’on consomme beaucoup plus d’énergie pour les passages de petites congères.

Parcours en images…

P3180002.jpg
L’air est glacé. Idéal pour s’enrhumer. Je mets le buf
P3180004.jpg
au début, tâter le terrain
P3180005.jpg
pneus neige
P3180006.jpg
Aspach le Haut
P3180007.jpg
Aspach gare
P3180011.jpg
décor magique

P3180014.jpg

P3180017.jpg

P3180018.jpg

P3180019.jpg

P3180020.jpg
retenue de Michelbach

P3180021.jpg

P3180023.jpg
Aujourd’hui GDF Suez et WAVE Rider sont mes sponsors
P3180024.jpg
tour du lac
P3180026.jpg
Michelbach

P3180028.jpg

P3180030.jpg
route de Guewenheim
P3180031.jpg
montée du réservoir Guewenheim. Les promeneurs m’ont vu arriver, ils surveillent leur chien. Sympas.
P3180032.jpg
J’aime bien l’endroit près de cet arbre seul au milieu de l’étendue neigeuse
P3180033.jpg
là j’ai tenté la descente, inutile! c’est un cul de sac. C’est bien fait, j’ai pas zoomé sur le GPS. Je voulais éviter de reprendre la route de Bourbach
P3180034.jpg
Bourbach le Bas en bas à gauche, je remonte vers Roderen
P3180035.jpg
Montée Bourbach-Roderen, aucun traitement de chaussée. Grimpée qui permet de rester chaud.
P3180036.jpg
Hauts de Roderen
P3180037.jpg
Un type sympa avec son chien tenu. Pas de risque.
P3180039.jpg
Ici c’est devenu mythique
P3180040.jpg
Casque décoratif avec un arbre mort qui sort du casque. Dommage pour la bave mais sous le buf on fait de la vapeur
P3180042.jpg
Roderen

Trace GPS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s