Étiquette : Ecomusée

Rome? pas aujourd’hui!

IMG_5075.jpg
Rome-Brindisi, nouvelle destination au départ de l’Ecomusée

Il y a plus de mille ans, les pèlerins voyageaient de l’Angleterre à Rome, parmi lesquels Sigéric l’Archevêque de Canterbury l’a fait pour y recevoir des mains du Pape les symboles de sa charge. La route des pèlerins continuait à Jérusalem par le port de Brindisi, le long de l’ancienne Via Appia. Vous pouvez désormais suivre leurs traces en empruntant la version longue de 3300 km de notre route EuroVelo 5 – Via Romea (Francigena).

Ce matin, j’ai hésité un moment.

Puis j’ai renoncé. Poursuivre la lecture de « Rome? pas aujourd’hui! »

Nébuleux

Les Vosges, grain sur le massif
Les Vosges, grain sur le massif

J’voudrais bien, mais j’peux point…

Les périodes de flemme durent parfois longtemps.

Alors je pédale carré.

J’essaie de ne pas le montrer, trop fier d’avoir sorti l’étalon.

J’emprunte les chemins déserts pour être sûr de voyager incognito.

Dès qu’une occasion se présente, je pose le pied.

Bon, l’essentiel c’est d’avoir mis le nez dehors.

A part cette flemmingite aiguë, tout semble aller.

Poursuivre la lecture de « Nébuleux »

Le bout du nez dehors

L’Ill a pris un coup de froid

Ce matin j’ai remis le bout du nez dehors profitant d’un léger redoux au-dessus de zéro.

14 janvier-29 janvier, quinze jours d’interruption.

J’ai trouvé le temps long, le temps de sortir de cette mauvaise toux. Poursuivre la lecture de « Le bout du nez dehors »

Noël et ses icônes

L’Ecomusée d’Alsace était ouvert aujourd’hui et nombreux étaient les visiteurs.

La route qui mène au village d’antan est décoré de belles affiches évoquant Noël.

Des affiches de jadis, comme on l’imagine. Poursuivre la lecture de « Noël et ses icônes »

Parcours du soir

Journée chaude, emploi du temps chargé, travaux de jardin,…toutes les raisons pour ne pas pédaler.

Mais à 17 heures, je pars.

Un tour improvisé sans même emporter un sac à dos, un nécessaire de réparation. Poursuivre la lecture de « Parcours du soir »

Poisse

De la bonne eau comme je l’aime. A mi chemin, la pluie est venue nous délivrer du mal.

Poisse: D’après Gaston Esnault, cette locution serait d’abord apparue dans l’argot des coureurs cyclistes (wiktionnaire).

Tiens donc!

Je comprends pourquoi pendant trois jours ma peau collait au canapé à regarder le Tour de France.

C’était donc ça: j’avais la poisse. Poursuivre la lecture de « Poisse »