L’Alsace fait la cour aux cyclo-voyageurs


Thann

Les quotidiens locaux (DNA, l’Alsace) s’en font l’écho ce matin.

Une carte est publiée. Elle décrit les euro-véloroutes 5, 6 et 15, la Véloroute du vignoble créée en parallèle de la route des Vins, les itinéraires aménagés le long des canaux, les passages transfrontaliers ou encore les anciennes voies ferrées ouvertes désormais aux cyclistes.

Il existe aussi des circuits locaux de 20 à 50 km s’adressant à des familles et des sportifs.

La carte Alsace à vélo est présentée en quatre langues, à savoir le français, l’anglais, l’allemand et le néerlandais.

Elle va être disponible dans les offices de tourisme, les hôtels-restaurants et chez les professionnels du vélo.

L’enjeu est évidemment d’attirer cette nouvelle population de vacanciers en sachant qu’un cycliste reste plus longtemps sur place puisqu’il va moins vite. Sous entendu qu’en voiture.

Public visé aussi, les cyclistes « haut de gamme » qui dépensent volontiers jusqu’à 105 euros par jour.

La démarche impulsée en faveur du vélo vise aussi à fédérer les hôteliers autour d’une charte payante (de 200 euros pour trois ans) dès lors qu’ils se trouvent à moins de cinq kilomètres d’un itinéraire avec nécessité de mettre à disposition lave-linge et sèche-linge.

Voyager propre et éviter de passer pour un clochard, c’est mieux! Pouvoir laver son linge et le sécher est une nécessité qui complique parfois la vie des voyageurs à vélo. Parfois, il faut repartir le lendemain avec du linge encore mouillé dans les sacs et poursuivre le séchage à l’hôtel suivant. Sans parler des étendoirs de fortune qu’on installe parfois dans la chambre comme on peut…Quand je voyage à vélo, j’ai du linge pour pédaler, et du linge « civil » pour la promenade à pied, mes petites courses et la soirée…et la journée « relâche ».

voir le site alsaceàvélo

Lancée en 2012, la démarche Alsace à vélo regroupe dix partenaires, dont le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, Mulhouse Alsace Agglomération et l’eurométropole de Strasbourg. Leur objectif : mener des actions communes pour faire de l’Alsace une destination cyclotouristique « de premier choix ».

Comment passer quatre jours en Alsace avec vélomaxou

Publicités

Une réponse sur « L’Alsace fait la cour aux cyclo-voyageurs »

  1. en ce qui concerne les pistes aménagées le long des canaux , mieux vaut ne pas aller du côté de Kembs ou de Niffer , des campements sauvages y sont installés depuis déjà 1 mois ! sous le tunnel ce sont les wc a ciel ouvert et les pelouses sont jonchées de papiers , des câbles traversent la piste , les camionnettes et voitures ne se gènent pas pour y circuler !!! etc !!!
    J’ai écris a la Mairie de Niffer pour signaler ces faits , tout ce que le Maire m’a répondu c’est que le campement est situé a Kembs !!!! ( Sympa pour son collègue ) et moi comment je peux connaitre les limites de territoire des communes ??? bref a ce jour , rien de constructif , a part qu’on finance les aires de gens du voyage avec nos impôts !!!!
    alors l’Alsace a vélo ferait bien de vérifier les lieux , car une fois de + on va être la risée des touristes !!!! en Allemagne et en Suisse il n’ y a pas de genre de situation !!!! GGGGGGGGGGRRRRRRRRRRRRRR !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s