Singulier et pluriel


img_6814

Les arrosoirs (n.m.)

Bon sang, mais c’est bien sûr!…

C’est un arrosoir qu’il nous faut.

J’ai arpenté la campagne et je n’ai vu que des cours encombrées de tuyaux, de Kärcher et de tapis qui séchaient au soleil.

Les orages sont locaux, puissants et insidieux car ils font douter les bâtisseurs qu’ils ont fait le bon choix avec des sous-sols semi-enterrés, devenus réceptacles des fossés défaillants.

Le panneau (n.m.)

img_6816

Chemin vicinal ordinaire.

La panneau est d’origine sans aucun doute.

A cette époque là, on arrêtait le cheval pour lire les distances.

Qui saura nous dire où il se trouve?

Publicités

9 réponses sur « Singulier et pluriel »

  1. Facile: Felon

    Quant à la « maison aux arrosoirs », je pense que nous sommes très nombreux à savoir également où elle se trouve.

      1. Après une brève recherche, il apparaît que ces panneaux indicateurs sont en fonte et appelés « plaques de cocher », plaques placées en France « à partir de 1835 à une hauteur de 2.5 m pour être vues de loin des cochers ».

      2. Je découvre que les plaques de cocher de Felon sont issues de la fonderie Tacquard de La-Chapelle-sous-Rougemont, fonderie définitivement fermée en 1960 et dont les bâtiments sont aujourd’hui protégés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s