Jour : 27 juin 2018

Cévennes, le VTT ne sera pas interdit

Test-Rallye-VTT-Cevennes-Velo-Nature-1357.JPG

C’est Mountain Bikers Foundation qui l’annonce. Son recours devant le tribunal administratif contre l’interdiction du VTT dans les Cévennes a été entendu.

Le Parc National des Cévennes retire son arrêté du 10 juillet visant à interdire le VTT sur différents sentiers en cœur de parc.

lire le communiqué de MTB

Pour aider MTB à financer ses frais de justice…

MTB s’affiche comme un véritable défenseur du VTT face à ceux qui veulent en restreindre son usage.

Pénélope en tête

Outre les éternels articles phare de vélomaxou que sont le panneau V20 et le triple plateau, mes billets frais du jour marchent bien ainsi que Pénélope.

Pourquoi Pénélope?

Je n’en sais rien.

Allez savoir pourquoi cette satire de notre monde politique suscite un tel engouement rétrospectif!

Peut-être à cause de cette émission de télé qui vient de nous rappeler les turpitudes de celui qui comptait incarner la France, il y a peu.

Le panneau V20 est-il obligatoire?

Grimper

La semaine des quatre jeudis

Le triple plateau est-il ringard?

Pénélope, une reine de la tapisserie

Grimper

img_3434
La montagne à vélo est un insatiable besoin pour qui aime pédaler et rencontrer son terroir (col de Croix de Fresse) Je vous recommande la Bonnette, mais pas le maillot. Cousu de fil nylon, il me gratte la peau. C’est un supplice.

T’en fais trop m’a dit Alain rencontré hier au Grand Ballon.

Vélomaxou en ferait trop?

Ni plus ni plus moins que l’année précédente, pensais-je, en redescendant du col Amic.

Je lui ai fait part de mes doutes d’atteindre 70 ans en toute plénitude comme pour excuser ma soif de montagne et tenter de justifier une fuite en avant involontaire.

Lui qui est un exemple pour nous tous a ressenti un coup de moins bien autour de…72ans, puis il est reparti de plus belle sur nos routes de montagne vosgienne.

J’ai donc encore un sursis!

Cependant, ce matin, j’ai eu un doute.

Les stakhanovistes de la moulinette en savent quelque chose, ils veulent ne rien oublier de leur palmarès.

Conteur public, compteur privé, tout est consigné dans un coin.

Je ne déroge pas à la tradition.

Kilomètres à plat, kilomètres en montée, oui j’ai tout cela aussi.

Sous le manteau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La route des Américains, un casse-patte souvent inattendu

Pour ne pas rougir devant les professionnels du voyage à vélo, ceux qui peinent à s’arrêter, ceux qui trouent les cuissards et rapiècent les boyaux, je compte en douce.

Bon, nous ne saurons rien, rien qui puisse mettre en cause cette qualité de cycliste authentique que nous revendiquons tous.

Il n’y aura pas de tromperie sur la marchandise, chacun va  « à sa main » là où il veut, quand il veut, à la vitesse qu’il souhaite.

Sauf qu’à fin juin, j’ai déjà dépassé mon score de grimpée de 2017.

Fastoche: avec 9000 mètres de VTT à Argelès en avril et 10.000 mètres de vélo à sacoche en mai pour aller à Valjoly, j’avais pris deux longueurs hauteurs d’avance sur l’année en cours. (Pour un néophyte du voyage à sacoche, boucler 1000 mètres de dénivelée chaque jour est une épreuve en soi)

Mon insatisfaction lors des grimpées s’expliqueraient donc par un excès, un surplus de montées à mon corps défendant et que je n’aurais pas voulu?

La dérobade est facile.

Il va falloir songer à se calmer, Vélomaxou.

Je me parle à moi-même, cela va de soi.

La semaine des quatre jeudis

img_7003
Les fermetures de classe font l’objet d’âpres comptes d’apothicaires et de messages souvent abscons. Qu’est-ce que le RIP et RPI? (Kruth)

Juin se termine.

Et avec lui, les grandes manœuvres scolaires.

La fermeture définitive des classes suscite les passions dans les villages.

Les maires tentent de faire bien les choses, mais rien à y faire! chaque année il faut supprimer des classes.

Pour un néophyte, impossible de savoir qui tirent les ficelles de cet imbroglio entre les parents, les élus, les maîtres et le rectorat.

Ce qu’on retient c’est que des classes ferment.

On regroupe des écoles, on déplace les enfants au village voisin et pourtant des classes ferment encore.

On dira que c’est la faute à la désertification rurale.

L’autre sujet qui passionne les professionnels de l’éducation, parents et élèves compris, c’est la semaine de quatre jours.

Après celle de quatre jours et demi, tout le monde veut revenir à celle de quatre jours.

Rythmes scolaires, confort des parents, fatigue des enfants, affaire de gros sous,… je ne cherche pas, c’est trop compliqué pour moi.

Réinventons la semaine des quatre jeudis!