Jour : 7 juin 2018

Inondations du Sundgau

Pourquoi l’A36 a été envahie par la boue à Burnhaupt?

img_6794
Ici le ruisseau qui longe les champs au lieu-dit Niedermecken passe sous l’A36
img_6795
mais quand le débit est trop important, ça déborde et ça donne ça sur l’autoroute

Les champs de maïs sont-ils responsables de ces coulées de boue?

img_6796
champ de maïs à Burnhaupt-le-Bas, l’eau s’écoule du champ sur la route en contrebas entraînant la boue.
img_6798
champ de maïs route de Gildwiller à Burnhaupt. L’eau se déverse du champ directement dans le fossé, puis traverse la route
img_6799
Rien à voir avec les inondations. Gildwiller a posé des bornes plastique pour protéger les piétons et met les cyclistes en danger, sans le savoir.

Diefmatten a été envahi par la boue à 80% selon le maire…

img_6801
l’eau est venue des champs qui bordent le village, elle a traversé la route et atteint les habitations
img_6802
l’eau a traversé la route
img_6803
puis l’eau a gagné les potagers
img_6804
l’eau s’est propagée dans les cours puis les garages en sous-sol
img_6805
entrée haute de Diefmatten, les émissaires ont été incapables d’absorber le flux

Bretten

img_6808
A Bretten , les travaux d’enfouissement des réseaux ont été ravagés.Tout est à refaire
img_6809
champ de maïs à la sortie de Bretten

 

Publicités

Quand la FFV découvre le vélo en ville

La FFV s’aventure dans le vélo en ville

La FFV c’est l’ancienne FFCT.

Depuis qu’elle s’est mise en tête d’embrasser toutes les pratiques cyclistes, la voilà qui se targue de nous initier au vélo en ville.

Comme si on avait attendu après elle!

Dans un article paru dans Cyclo-Tourisme Magazine le 1er juin, la FFV n’y va pas quatre chemins en nous invitant à l’aventure du vélo en ville…lire l’article

Vous souhaitez tenter le vélo en ville ?

Le titre a lui seul est lourd de sous-entendu pour une fédé dont l’essentiel de ses membres prennent la voiture pour acheter leur pain au bout de la rue.

Tenter de prendre son vélo en ville serait donc hautement anxiogène pour la FFV.

Normal, avec des pneus extra-fins comme les petits pois et gonflés à bloc, des selles en pointe de diamant, l’absence de tout équipement réglementaire comme la sonnette, les dispositifs réfléchissants, la lumière, difficile de se promener dans les centres historiques pavés de nos provinces françaises.

La petite musique des pouvoirs publics en faveur du vélo en ville serait-elle parvenue jusqu’aux oreilles des administrateurs de la FFV?

Subitement la FFV semble découvrir qu’il y a des cyclistes qui risquent chaque jour leur vie en ville alors elle tente de s’investir dans un domaine dont elle ignore tout.

Rien n’est obligatoire en matière de matériel dit l’article!…

Coucou, on est là

La preuve, on nous recommande même d’installer une sonnette…alors qu’elle est obligatoire.

 

Je tombe des nues. C’est sidérant de niaiserie d’écrire des choses aussi fausses dans un magazine spécialisé et fédéral.

Quand on est aussi peu au fait de la réglementation, on s’abstient de s’aventurer dans des terrains inconnus.

La FFV manque t-elle à ce point de rédacteurs avertis au point de confier sa prose à un dénommé Philippe Palleron d’AG2R La Mondiale?

Que la FFV reste dans son domaine, celui des cyclos du dimanche.

D’autres savent faire beaucoup mieux qu’elle ailleurs, notamment la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB),  la FUB que la FFV semble superbement ignorer.

 

 

Sécu sauvée, malade mort

Carte_vitale_anonyme

Victoire!

La sécu est à l’équilibre.

Tout le monde saute de joie.

Depuis des décennies qu’on court après, enfin les dépenses de santé sont maîtrisées.

Voila qui ne va pas faire plaisir aux mutuelles qui casquent toujours plus et aux assureurs qui rêvent de faire la peau à la sécu.

Mais ce n’est pas tout:

Selon la Commission des comptes de la Sécurité sociale, des « excédents prévisionnels importants et croissants » sont à prévoir dans les années à venir : 3,3 milliards d’euros en 2019, et 7,7 milliards en 2020.

Heureuse sécu!

Pourtant le trou n’est pas entièrement rebouché, il reste 120 milliards à trouver.

Une paille!

La question que je me pose, c’est comment on est arrivés à ce bilan comptable vertueux de l’équilibre.

Nous avons tous notre petite idée.

Les plus optimistes diront qu’on est moins malades qu’avant, que les mesures de prévention produisent des résultats. Il reste encore de la marge pour faire des économies avec la suppression de certains remboursements comme ceux de l’homéopathie ou des cures thermales…ou l’imposition des médicaments génériques

Pour les cures, sujet sensible.

Aucun gouvernement n’a jamais voulu s’y attaquer.

1200x900_soin-de-boue-thermale-rhumatologie-thermes-de-balaruc-les-bains-565
Bain de boue à Balaruc les Bains. Aucune norme n’a été imposée aux piscines thermales, «pourtant fréquemment polluées par des germes», souligne le rapport de la Cour des comptes. Mais ce sont les bains de boue qui posent les plus lourds problèmes d’hygiène. Leur fabrication et leur surveillance bactériologique n’ont inspiré aucune réglementation à la Direction générale de la santé. (magazine Le Point 19/01/1995)

A Lamalou-les-Bains, le dernier rapport de la Cour des Comptes (CRC) deu 20 mars 2018 note s’agissant de l’eau de l’établissement thermal...(source)

Il ressort des examens effectués par l’ARS entre 2014 et 2016
(note ARS sur le contrôle sanitaire des établissements thermaux du 27 février 2017)
que l’établissement thermal de Lamalou-les-Bains fait partie des stations qui ont des taux de non-conformité (dépassement des valeurs de références pour les paramètres microbiologiques) élevés, où certains dépassements, plus durables ou récurrents nécessitent un suivi renforcé.

Restreindre l’offre de soins au point qu’on hésite à se faire soigner en attendant que la fièvre retombe toute seule

Les autres diront qu’à force de pressurer les dépenses, il faut bien en arriver là.

  • restriction sur les offres de soins, pénurie de praticiens, de spécialistes
    • rien qu’en Alsace, obtenir un rendez-vous chez un spécialiste demande des mois d’attente; le généraliste ne prend souvent plus de nouveaux venus car sa journée ne suffit pas pour voir toute sa patientèle.
  • débordement des services d’urgence avec les drames que l’on connait actuellement où l’on s’aperçoit que les personnels au bout du fil ne sont pas formés à l’écoute, un seul urgentiste régulateur de garde de nuit au téléphone après minuit pour toute l’Alsace.
  • hôpitaux en sous-effectifs, soignants sous-payés. On estime que 4.200 décès sont liés à des infections nosocomiales chaque année (stagnation depuis 5 ans)
  • Ehpad en sous-effectifs chroniques avec moins de 6 agents pour 10 résidents quand nos voisins sont à 10 agents.

 

 

Lectures en vue ce matin

quand j’ai commencé à m’intéresser au VTT…

Chaque matin, mon attention est attirée par mes lecteurs de la nuit, ceux qui exhument des articles perdus de ma mémoire.

France, États-Unis, Belgique, ce sont ces lecteurs de la nuit inconnus qui parcourent le web, peut-être en recherche de sommeil…et qui tombent par hasard sur vélomaxou.

Alors je les lis à nouveau.

J’ai écrit ça, moi?…

Parfois je les corrige, les complète ou j’en ai tout simplement honte.

D’autres fois, je m’en complais comme le maçon contemple son travail une fois terminé.

Ils sont le reflet d’un état d’âme, d’une passion passagère, un rapport d’étonnement lors d’une rencontre impromptue…

En 2014, je me promenais du coté du Der en Champagne

En 2016, j’écrivais « tendance vélo »

Camping-cariste, une vraie passion pour amoureux du Tour de France

Des parcours VTT autour de Mulhouse quand j’ai commencé à m’intéresser à cet autre vélo qu’on nomme tout terrain.