Jour : 16 mars 2021

Cernay, la voie verte reconnectée

Ceux qui passent par là ont pu le constater, l’aménagement de la voirie menant au bike-park et à la nouvelle piscine de Cernay a privé les cyclistes du revêtement conduisant à la passerelle de la Thur pendant…trois mois.

Il n’y avait aucune raison objective de supprimer le revêtement de la Voie Verte. Aujourd’hui le macadam a été rétabli. Les bordurettes posées laissent à penser que la Voie Verte n’est plus qu’une intersection secondaire. Le disjointement prévisible dans une courbe sera potentiellement un risque à l’avenir. Ne nous battons pas là-dessus, ça ne le mérite pas. On sait que Cernay fait très peu de cas de cette voie. Il serait intéressant de savoir qui du département ou de la ville à une compétence de travaux sur cette voie.

Mais en revanche ce qu’on ne sait pas, c’est combien de cyclistes ont pu chuter durant ces trois mois du fait de l’absence de signalisation pendant les travaux…

Rêvons un peu:

Après l’instauration d’une Direction Nationale des Infrastructures Cyclables (DNIC), il faudrait aussi doter les départements d’une autorité compétente qui valide préalablement tout projet de chantier impactant la circulation des cycles comme on sait le faire en matière de travaux à proximité des sites classés.

Sternenberg

Un parcours intuitif qui m’a conduit jusqu’à Sternenberg

A Sternenberg, je suis remonté jusqu’au Haut-Soultzbach…avant de tourner vers Sentheim. Masevaux était sous la pluie, je l’ai évitée. Puis pour faire bonne figure, je suis rentré par Cernay.

C’est presque un devoir d’éducation physique de rouler par mauvais temps dans la grisaille. Quand je rentre, je suis affamé. Alors je mange pour reprendre un peu de tonus.

Les restitutions graphiques des GPS sont extraordinaires de précision. Bien que j’ai encore trouvé le moyen d’arrêter l’enregistrement entre Michelbach et la ZI de Burnhaupt et de me « voler » 5km. Le cardio a eu du mal à démarrer par manque de transpiration.