Étiquette : voie verte

Cernay répond à Vélomaxou

Deux camionnettes stationnées en plein milieu de la Voie Verte à Cernay m’avait fait réagir le 6 février.

L’entreprise trouvait normal d’obstruer la voie sans aménager un passage pour les usagers.

J’ai donc écrit à la mairie de Cernay qui me répond ce matin.

Une petite sensibilisation a été donnée.

Encore Cernay!

Je n’ai rien contre Cernay contrairement ce qu’on pourrait croire. C’est une jolie petite ville florissante le long des bords de la Thur.

En revanche Cernay ignore le fait cycliste. Or les cyclistes ont des droits comme tout usager et notamment celui de jouir des ouvrages qui leurs sont dédiés comme la Voie Verte qui traverse la localité.

La Voie Verte n’est pas spécialement réservée aux cyclistes, elle l’est aussi aux piétons, aux rollers et même parfois aux cavaliers. Mais pas aux voitures.

Or il se trouve qu’aujourd’hui deux camionnettes affectées à des travaux sur le terrain de jeux communal barraient entièrement le passage. Aucun panneau de chantier, aucun arrêté de travaux affiché, bref à Cernay on fait comme on veut.

Que dit la loi?
Article R417-10
Modifié par DÉCRET n°2015-808 du 2 juillet 2015 – art. 11

I.-Tout véhicule à l’arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à gêner le moins possible la circulation.
………..
10° Sur une voie publique spécialement désignée par arrêté de l’autorité investie du pouvoir de police municipale.
………..
IV.-Tout arrêt ou stationnement gênant prévu par le présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe.
V.-Lorsque le conducteur ou le propriétaire du véhicule est absent ou refuse, malgré l’injonction des agents, de faire cesser le stationnement gênant, l’immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.

Je m’arrête…et je commence à expliquer aux employés qu’ils gênent le passage.

C’est la commune qui nous a dit de rester sur la voie verte (sous-entendu, comme le sol est meuble autour, ne pas faire d’ornières sur le terrain de jeux)

Mais je fais observer que les voitures sont en infraction et que la voie verte ne relève pas de la municipalité mais du conseil départemental…à quoi les braves employés me répondent « nous, on travaille monsieur » (deuxième sous-entendu, moi je m’amuse sur mon vélo et je n’ai qu’à me taire) et perfides, les employés d’ajouter « si vous continuez (!), on va mettre une banderole et couper la piste cyclable »

Et moi, je vais écrire au maire de Cernay pour lui dire tout le bien que je pense de cet état de fait.

Epinal-Thann

IMG_6436.jpg
Les gorges de la Moselle à Archettes, très jolies. Je quitte Epinal et l’humidité d’hier m’a entamé le moral et le physique, mes vêtements sont encore humides. Vaude va me donner combien pour la pub?

Je suis rentré.

Mon dernier parcours s’est effectué sans pluie.

Tant mieux!

Mais le temps n’était pas agréable avec seulement 13°C et cette humidité persistante de la veille qui ajoutait à l’impression de froid.

IMG_6435.jpg
Le paysage est bucolique dès la sortie d’Epinal

A la sortie d’Epinal, j’ai sagement pris la route d’Arches et de Pouxeux qui longe la Moselle.

IMG_6439.jpg
Cette D42 est vraiment sympa et peu empruntée à cette heure matinale

Une route dégagée du trafic routier puisque la 4 voies parallèle la libère des encombrements.

IMG_6440.jpg
Au lavoir d’Archettes, je prends quelques notes

J’avais parfois des boulevards pour moi tout seul.

IMG_6441.jpg
Est-ce la loco qui montait à Bussang? je ne sais pas

A Remiremont, je tenais à prendre la Voie Verte de la Moselle (ancienne voie ferrée) sans me tromper, sans prendre celle de la Moselotte qui m’aurait fait rentrer par Ventron.

Je ne voulais pas.

Je voulais rentrer au plus vite.

IMG_6442.jpg
ça y est je suis sur la voie verte et ses innombrables chicanes, très roulante pourtant sur le plan revêtement. Pente de 1% moyenne jusqu’à Bussang

Au giratoire cyclable de Dommartin, je n’ai plus qu’a remonter les trente kilomètres de voie cyclable jusqu’à Bussang.

IMG_6447.jpg
La Moselle à Rupt sur M….Photo piégeuse, pour la prendre, j’ai parcouru une passerelle glissante

 

IMG_6448.jpg
Je me demande si j’aurai de la pluie à Bussang

 

IMG_6449.jpg
Belle signalétique. La voie Charlemagne, celle que j’ai parcourue de Metz à Thionville. On peut voir le détail ici

IMG_6450.jpg
Je ne sais pas si les habitants de Saint-Maurice s’entendent bien avec leurs voisins de Bussang. lire la suite ici

A Bussang, la rue des Sources.

IMG_6452.jpg
La source Marie à Bussang

Avec le petit raidillon à 9% qui me propulsera au col.

IMG_6456.jpg
Retour en Alsace, je prends l’itinéraire cyclable à Urbès. Quel contraste avec la Voie Verte vosgienne! On est secoués mon bagage et moi jusqu’à Thann. Drôle d’accueil pour les cyclistes de passage! Franchement de ce coté çi de l’Alsace on est en retard d’un wagon ou d’un métro si vous préférez

Je me laisse couler jusqu’à Thann.

Mon vélo est couvert de boue depuis hier.

Il sera le premier à passer au shampooing.

89 km / 580 m

Repos!

 

 

 

Les Voies Vertes en question

La Voie Verte, objet de tous les enjeux

La Voie Verte, c’est cet espace écolo que tout le monde veut s’approprier au sortir des grandes banlieues. De l’air pur sans micro-particules à deux pas des boulevards périphériques.

C’est devenu people pour les édiles de faire une voie verte…et en plus ça peut rapporter des voix, les voies. Poursuivre la lecture de « Les Voies Vertes en question »

Voie verte, une cohabitation pas facile

Voie verte et véloroute, faire du tourisme autrement

Si le concept de Voie Verte est maintenant reconnu depuis près de quarante ans, son utilité reste encore sujette à caution tellement les imperfections dominent.

Pourtant les voyageurs sont de plus en plus nombreux sur les grands axes notamment sur les Eurovéloroutes, ces itinéraires qui sillonnent l’Europe.

L’Alsace est traversée par l’Eurovéloroute 5 Londres-Rome et l’Eurovéloroute 6 (EVR6) Nantes-Budapest Poursuivre la lecture de « Voie verte, une cohabitation pas facile »

Vélo ou Solex?

Relevé dans Le Progrès du 25 août un article étonnant.

L’atelier Solex de Plombières-lès-Dijon propose des balades en Solex le long des 25 km de la Voie Verte du canal de Bourgogne.

Entreprise sympathique mais qui contrevient aux règles d’utilisation de la Voie Verte.

La Voie Verte est en effet exclusivement réservée aux véhicules non motorisés.

Le Solex étant un cyclomoteur, rien n’empêcherait donc de voir tous les engins de moins de 50 cm³ s’engouffrer dans la brèche ainsi créée.

lire l’article