Étiquette : Strasbourg

Un réseau véloroutier à Strasbourg

sc01000_s0e
Piste cyclable longeant le canal à Strasbourg

La voie cyclable va être abandonnée aux piétons.

A coté sera construite « une autoroute à vélo ».

Je n’aime pas ce terme alors qu’on dispose du mot véloroute.

Le réseau « Velostras » sera composé de deux rocades de contournement du centre et de dix itinéraires vers la périphérie de l’Eurométropole, il vise à faciliter la vie des cyclistes de la ville.

à lire dans Vingt Minutes

Les potins du lundi

des équipements de sécurité souvent absents

Cata…strophe!

C’est dans le quotidien 20 minutes de vendredi 10 novembre que l’on apprend que la police a mené un contrôle technique des vélos à Strasbourg.

Au programme, la liste de tous les équipements de sécurité des vélos qui circulent en ville. Poursuivre la lecture de « Les potins du lundi »

Les cyclistes sont vulnérables

C’est sur cette étroite bande qu’une cycliste a été fauchée par un camion av. de Colmar à Strasbourg le 18 août dernier

A quoi bon l’affirmer?

Oui, on le sait les cyclistes sont vulnérables. Poursuivre la lecture de « Les cyclistes sont vulnérables »

Strasbourg pousse au casque et au gilet

C’est à paraître demain dans les DNA.

L’agglo de Strasbourg annonce plus de contrôle pour les cyclistes.

Coïncidence troublante, la sortie cette semaine d’une enquête OpinionWay montrait du doigt les cyclistes pour leurs infractions supposées. Poursuivre la lecture de « Strasbourg pousse au casque et au gilet »

Le vélo, ça commence à bien faire

Un colloque sur le vélo, le quatrième, se tient cette semaine à Strasbourg.

Objet: se demander pourquoi le vélo ne progresse pas en France.

Chacun a sa petite idée, mais rassurons-nous, rien de neuf en dehors des poncifs habituels. Poursuivre la lecture de « Le vélo, ça commence à bien faire »

Vélo volé: la drogue souvent en cause

C’est la police allemande d’Offenburg, non loin de Strasbourg, qui l’affirme: c’est le milieu de la drogue pour se faire vite de l’argent qui est à l’origine des vols de vélos.

Ainsi, rien qu’au premier semestre 2014, 375 vélos ont été volés à Offenburg, soit 141 de plus que le semestre de l’année précédente. Poursuivre la lecture de « Vélo volé: la drogue souvent en cause »

Le vélo-taxi entravé à Strasbourg

Le vélo-taxi de Jean-Charles Müller à Strasbourg

Faire du transport à vélo en ville n’est pas aussi évident qu’on l’imagine.

La nouvelle est pour le moins surprenante dans une ville comme Strasbourg qui se veut capitale régionale du vélo: un vélo-taxi vient d’être mis sous séquestre au motif qu’il occupe illégalement l’espace public. Poursuivre la lecture de « Le vélo-taxi entravé à Strasbourg »

Une malencontreuse bévue

Je m’interroge : pourquoi placer un obstacle sur un dispositif dont la fonction est précisément la sécurité ? Le cycliste aurait-il moins droit à la sécurité qu’un autre citoyen, au mépris du principe républicain, pour qu’on lui tende ce piège ? s‘étonne Jean-Michel Pouey dans les DNA du 20/7

Poursuivre la lecture de « Une malencontreuse bévue »

Vélo tout equipee tres bonne éta

Un choix de vélos de ville abondant sur le site Le Bon Coin

Vélo tout equipee tres bonne éta

Ne nous embarrassons-pas avec la langue française!

Le marché des vélos volés prospère. Poursuivre la lecture de « Vélo tout equipee tres bonne éta »

Honni soit qui mal y pense

Mécontents!

C’est ce matin le qualificatif qui résume l’état d’esprit des cyclistes et des motards alsaciens.

Dans cette guerre larvée que se livrent les différentes catégories de citoyens pour défendre leur droit à circuler, il faut d’abord noter la victoire judiciaire que viennent de remporter les piétons strasbourgeois…vis à vis des cyclistes!

Non, les trottoirs ne sont pas faits pour les vélos.

C’est en substance ce que disent les juges administratifs qui condamnent la ville de Strasbourg pour avoir confondu les espaces piétons et vélos sans les délimiter. Poursuivre la lecture de « Honni soit qui mal y pense »

Cyclistes, garde-à-vous!

source wikipedia

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai l’impression que le cycliste devient un client intéressant pour les finances publiques.
Depuis que l’automobile enregistre des contre-performances avec la marque Peugeot, avec les assauts de la répression tous azimuts qui découragent les postulants à l’auto -il semble que les jeunes sont de moins en moins intéressés par le passage du permis de conduire-, avec la hausse des coûts d’entretien et des carburants, notre État tourne à présent, imperceptiblement, le curseur répressif vers les cyclistes, cet autre usager des bas-cotés impécunieux. Poursuivre la lecture de « Cyclistes, garde-à-vous! »

Où en est le vélo partagé?

Où en est le développement du vélo partagé, autrement dit le concept de vélo en libre-service?

C’est à cette question que tenteront de répondre les experts lors du colloque de Strasbourg mardi 9 septembre.

Le vélo partagé, c’est le Vélib et tous les systèmes similaires mis en place dans les agglomérations.

Ce colloque s’adresse aux ingénieurs, aux élus, aux techniciens des villes, aux associations…

On peut encore s’inscrire ici

voir le programme…

 

A quoi sert le Rallye de France?

vélomaxou

A rien!

Je me souviens d’un sketch de Coluche.

– Est-ce qu’on peut faire rouler le Schmilblick?

– Oui, à quoi pensez-vous?

A rien, c’était pour faire avancer le Schimilimilibimliibili… Poursuivre la lecture de « A quoi sert le Rallye de France? »

Strasbourg dit non à la zone 30

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Strasbourg dit non à la zone 30

On se souvient que le maire de Strasbourg, Roland Ries 
avait lancé l’idée d »une zone 30 généralisée dans sa ville (voir l’article).

La réponse des administrés vient de lui revenir comme un
boomerang: c’est un non catégorique à 55%!

Après tout, les cyclistes s’en foutent: ils continueront d’aller
aussi vite tout en étant bien plus compétitifs qu’en voiture.

Il faut dire que les automobilistes peinent déjà à atteindre le
30 de moyenne vu les encombrements et la saturation des
parkings.

Tant est si bien que certains esprits perfides se demandent si
ce sondage n’est pas un blanc-seing pour la municipalité afin
d’entreprendre d’autres mesures anti-bagnoles autrement plus
contraignantes…

On se souvient aussi que les grandes villes françaises ont
atteint des seuils de pollution tels que la France fait l’objet
d’une mesure de poursuite devant la Cour
Européenne.

Particules PM10, la France en passe d’être condamnée

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Particules PM10, la France en passe d'être condamnée

On ne peut quand même pas passer sous silence le fait que la
France est traduite devant la cour de justice
européenne pour sa pollution de l’air.

Et plus particulièrement pour les
particules PM10
, ces microparticules émises par la combustion
des moteurs et par les chaufferies et l’agriculture.

Des particules toxiques et cancérigènes qui vont se loger dans
nos poumons pour ne jamais en ressortir

Oui, on m’objectera que d’autres pays d’Europe sont autrement
plus pollués comme la Hongrie avec Budapest qui bat le record en
matière de pollution de l’air.

 Mais ce qui est caractéristique en France, ce sont les
alertes à la pollution dont les pouvoirs publics semblent se
satisfaire et qui interviennent plus de 35 fois par an dans les
grands centres urbains, Paris, Lyon et Marseille en tête, mais pas
seulement: Belfort/Montbéliard et Strasbourg sont aussi
épinglés.

En Alsace, on a bonne conscience puisque qu’on dispose d’un
organisme de mesure de l’air efficace, l’ASPA, qui ne cesse de nous alerter sur la mauvaise
qualité de l’air que nous respirons.

Ainsi, s’agissant des particules PM10, l’Alsace en dissémine
dans l’atmosphère 10.000 tonnes par an sans diminution depuis 2004
.

Le gouvernement se préoccupe actuellement des décès  dus à
la circulation routière.

Tant mieux!

Son action visant à réduire la vitesse sur les routes ne manque
pas d’intérêt.

Cependant, d’après une étude de l’ADEME, les morts dus à la pollution
atmosphérique sont tout aussi préoccupants.

Si les décès dus à la route sont de 340 000 années de
vie perdues chaque année,
l’ADEME calcule que les décès
dus à la pollution atmosphérique sont de 316 000 années de
vie.

Il est donc tout aussi efficace de lutter contre les pollutions
que contre la vitesse et la délinquance automobile.

Evidemment parmi les victimes de la pollution atmosphérique, les
cyclistes  sont très exposés en ville, eux qui respirent à
pleins poumons l’air vicié et aussi tous ceux qui sont insuffisants
respiratoires comme les asthmatiques.

La parade existe; elle consiste à limiter la circulation
automobile et pour commencer à restreindre la circulation des
véhicules les plus polluants, camions, camionnettes et diesels en
tête.

Quand va t-on commencer le processus d’interdiction de ces
véhicules en ville, à l’instar de ce que font les Allemands à
Fribourg?

Vélo volé, vélo retrouvé

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Vélo volé, vélo retrouvé

Mon vélo volé. De quoi vous pourrir le reste de la journée et
même de la semaine.

Quand on sait que plus de 1100 vélos ont été volés rien que dans
l’agglomération strasbourgeoise en 2009, il était temps de
réagir.

C’est dans le quotidien « 20 minutes«  qu’on apprend qu’un
fichier officiel vient d’être créé à Strasbourg.

Associé au marquage des vélos, le fichier va enregistrer tous
les vélos et faciliter l’identification des propriétaires en cas de
vol.

Pour marquer votre vélo, il faut s’adresser à la Fub
(fédération française des usagers de la bicyclette)

Voir le site
bicycode de marquage de la Fub

Géré par la police et la gendarmerie, le fichier des vélos
trouvés comprend déjà 23 photos…en attendant plus!

Pour récupérer votre vélo, il faudra montrer patte
blanche
et prouver qu’il est à vous.

Consulter le site « vélos trouvés » de la
communauté urbaine de Strasbourg…

Strasbourg en mode doux

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Strasbourg en mode doux

Roland Ries

Le maire de Strasbourg, Roland Ries, se lance dans une opération
périlleuse: consulter en mai prochain 140.000 habitants de la ville
sur l’opportunité de passer en « zone 30 » 70% des
voies de circulation.

Strasbourg occupe déjà une place de choix en matière de part modale sans voiture puisque plus de 50%
des déplacements se font intra-muros à pied, à vélo ou en transport
en commun.

Cette démocratie « participative » mérite d’être suivie à la loupe
car il n’est pas sûr que les tenants du « tout auto » ne vont pas
tenter de peser sur le résultat de la consultation.

La mesure est cependant digne d’intérêt.

En impliquant les administrés dans cette mesure vertueuse qui
consiste à rendre le « piéton roi » et à s’attaquer au dogme de
l’automobile en ville, Roland Ries va devoir convaincre les
détracteurs du mode doux et mesurer l’état de son opinion
locale.

Strasbourg ambitionne de devenir à terme « la première ville
française à passer l’ensemble de son territoire en zone 30 »…

Un peu tard, Clamart (51000 hab.) occupe déjà
cette place.

 

 

Strasbourg, vers la zone 30 intégrale…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Strasbourg, vers la zone 30 intégrale...

cliché vélomaxou

C’est le maire de Strasbourg, Roland Ries, qui le dit au journal
« Les Dernières Nouvelles d’Alsace »(2
février)
, il souhaite généraliser la zone 30 sur 70% de
la ville.

Soit 975km!

Une démarche courageuse qui ne manquera pas de lui attirer
quelques quolibets vengeurs de la part des inconditionnels de la
voiture.

Mais Strasbourg n’est pas encore prêt à rattraper Clamart

Le Grand Contournement de Strasbourg et le Grand Hamster

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le Grand Contournement de Strasbourg et le Grand Hamster

Ils sont grands tous les deux.

Le Grand Contournement Ouest (GCO) de Strasbourg vient d’être
validé par le Conseil d’Etat.

Il est sûr que cette décision va rallumer la guerre entre les
tenants du désengorgement routier et les écologistes d’Alsace
Nature Environnement
qui s’y oppose.

« Alsace Nature Environnement », trois mots qui sonnent
bizarrement dans une des plus petites régions de France qui
concentrent tous les handicaps environnementaux:

Un plaine étroite entre deux massifs qui baigne dans la
pollution atmosphérique 300 jours par an, des canaux  routiers
de circulation intenses et internationaux, une population de
1.8millions d’habitants soit 221 hab/km2, une monoculture intensive
qui ruine paysages, cours d’eau et nappe phréatique et…le Grand
Hamster, un animal de 25 cm de long qui pèse 300 à 400 gr devenu si
rare qu’on se demande s’il existe encore.

C’est autour de la survie du Grand Hamster, le
Kornferkel en alsacien, que se focalise les débats. Pas
sur les surdoses de dioxyde de soufre, dioxyde d’azote, d’ozone ou
de micro-particules, avalés par les Alsaciens; non!

Sur le Grand Hamster que le GCO finirait d’anéantir s’il était
construit.

Il a bien de la chance le Grand Hamster d’être l’objet de tant
de sollicitudes de la part d’Alsace Nature
Environnement.

Dans un contexte de fuite en avant économique qui consiste à
chaque fois à avaliser un nouveau projet ravageur censé remédier
aux dégâts du progrès, on se demande bien si la défense du Grand
Hamster ne relève pas plutôt de la dérision…

Micro particules chéries

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Micro particules chéries

Les « Verts » d’Alsace se préoccupent pour nous de la centrale
nucléaire de Fessenheim et de ses générateurs de vapeur
entartrés.

Soit!

En revanche, on ne les entend guère sur les micro-particules qui
encombrent quotidiennement notre plaine alsacienne et
accessoirement nos alvéoles pulmonaires de cyclistes.

Pourtant, cette pollution là, elle est permanente et aussi
insidieuse que les fuites hypothétiques de radiations
nucléaires…

Vélomaxou va faire un peu de pédagogie sur les micro-particules
(PM10).

Figurez-vous qu’en Alsace, les seuils d’alerte PM10 (fixés à 80 microgrammes
par mètre cube)
  sont dépassés quotidiennement en cette
période d’hiver.

En cause, le trafic automobile et les chaufferies
d’immeubles.

La palme revient à Strasbourg avec son autoroute A35, qui jouxte
la ville, et où le taux de particules est en dépassement permanent
atteignant près du double du seuil recommandé.

Pour une ville qui se targue d’être une capitale du vélo,
chapeau!

Les cyclistes strasbourgeois font le gros dos: pendant qu’on
aménage des tourne à droite aux feux rouges pour les vélos, ils
avalent sans broncher le surplus de micro-particules
généreusement volatilisés par les camions sur l’autoroute.

Le Cadr67, association locale des cyclistes
strasbourgeois adhérente à la FuBicy, se garde bien d’évoquer le
sujet sur son site.

Ne devrait-il pas au contraire dissuader ses membres de prendre
le vélo?

Avantage aux vélos!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Avantage aux vélos!

En ville, les vélos sont devenus plus rapides que les voitures
et même les transports en commun.

A Strasbourg, en tous cas!

C’est ce que révèle le journal « l’Alsace » ce matin.

Schiltigheim-Strasbourg en 58 minutes pour les vélos, 1h10 pour
les bus et 1h49 pour les voitures!

Ce résultat surprenant est évident lié aux difficultés de
circulation urbaine et au temps passé à trouver où garer sa
voiture…

Bref, près de deux heures pour faire 10 bornes en voiture, mieux
vaut encore aller à pied!

Et en plus à vélo ou à pied, c’est bon pour le coeur!

Vent+rafales= équation insoluble

Aujourd’hui, Vélomaxou a eu le temps de faire des
mathématiques.

Mais ses opérations mentales n’ont pas toutes abouties…

Revenant de Strasbourg, il a fallu affronter un « tout petit
vent » de face (plein sud) de 18 km/h en moyenne, selon la météo
locale avec des rafales atteignant 36km/h.

Les rafales de vent sont les plus « casse-pattes ». Elles vous
déséquilibrent le rythme de pédalage et vous cassent les
trajectoires, ce qui rend illusoire toutes les tentatives de
s’appliquer à tenir une vitesse « honorable ».

Il me souvient que du coté des Saintes-Maries de la Mer, il y a
très longtemps, un copain de route m’avouait que « face au vent, on
ne gagne jamais ». Il avait raison. Le cycliste doit faire preuve
d’humilité face au « zef » méchant. Et ne pas tenter de le braver
avec des « mises en danseuse » répétitives et sans espoir!

Maxou a donc du faire preuve de modestie pour revenir de
Strasbourg aujourd’hui.

Pour les mathématiciens, ce site nous apprend qu’un cycliste qui roule face au
vent doit produire le même effort que s’il roulait à la vitesse du
cycliste plus la vitesse du vent…Ainsi donc, avec ma petite
moyenne de 20.4km/h et ce vent moyen de 18km/h, j’aurais donc roulé
à 38km/h pendant 5 heures?

Je veux bien le croire, car je suis arrivé à Mulhouse avec les
jambes en compote et plus déconfit que si j’avais monté trois fois
le Nufelenpass!

Arrêtons de plaisanter!

Il faut admettre que cette plaine alsacienne est propice aux
vents de secteur sud et à des effets de Venturi et qu’on n’y trouve
peu de choses pour s’abriter quand on est tout seul, cela va de
soi!

Bon! heureusement, j’ai quand même réussi aujourd’hui à longer
le canal du Rhin au Rhône pendant 29 km soit 4km au-delà de
Boofzheim. Une piste piègeuse par l’accumulation de feuilles
recouvrant les racines de platanes.

Après quelques zigs et quelques zags pour rejoindre Marckolsheim
autour de la D468, je constatais avec effarement que mes kilomètres
prenaient de « l’embonpoint », tout simplement parce que des édiles
zélés croient bien faire en nous dirigeant vers des itinéraires
cyclables qui ont l’inconvénient d’allonger le parcours.

C’est ainsi que j’ai obliqué vers Bindernheim et Wittisheim.

Idem à Kuenheim où les vélos sont déviés le long du canal, tant
et si bien qu’on aboutit non loin du port du Rhin et qu’on galère
en sépuisant autour de Neuf Brisach pour enfin trouver la route
d’Heiteren.

Résultat de ces écarts de route: 106km à l’aller et 115 au
retour.

Qu’est-ce qu’on est content de pouvoir s’engouffrer dans la
forêt de la Hardt au sortir de Fessenheim et jusqu’à
Baldersheim!

Et merci au gardien du silo de Fessenheim qui a aimablement
rempli ma gourde avec l’eau de son puit, s’il vous plait!

Place à présent aux images les plus intéressantes de l’épreuve
du jour: celles des trente premiers kilomètres depuis
Strasbourg…le long du canal.

115km-5h40

En route pour Strasbourg

Vélo loisir, vélo utile, Vélomaxou s’offre aujourd’hui un voyage
à Strasbourg.

Il suffit de rejoindre la départementale D468, une fois atteint
Neuf-Brisach.

Temps moyen avec une température de 10 à 12°C. Soleil timide par
moment.

Vent portant de secteur sud-ouest pour un itinéraire plein nord:
c’est dire si le voyage a été reposant!

Reposant et même monotone.

Après Neuf-Brisach, on atteint Marckolsheim, puis Boofzheim.

A la sucrerie d’Erstein, une averse sévère me surprendra par son
intensité. Pieds mouillés malgré les surchaussures néoprène.

Le canal de décharge de l’Ill mérite une pause.

A Illchirch-Graffenstaden, on commence a rencontrer des
itinéraires 4 voies qui mettent mal à l’aise les cyclistes!…

Par bonheur, enfin une piste cyclable qui longe le canal du Rhin
au Rhône va nous délivrer de l’angoisse du trafic routier…Dommage
pour les feuilles mortes et les racines des platanes qui provoquent
de l’inconfort et des risques de chute.

Ne pas se tromper aux intersections cyclables: il faut bien
consulter le flêchage réservés aux vélos et tout se passe bien.

C’est aux abords de la place de l’Etoile que cycles et piétons
voisinent étroitement, une cohabitation qui demande du doigté.

Ouf! me voici arrivé à bon port.

Les 106km en 4 heures tout juste.

Le retour s’annoncera moins aisé du fait du vent de face. S’il
n’a pas tourné entretemps.