La route du Haag sera t-elle rénovée?

la route forestière du Haag permet de rejoindre la route des Crêtes au pied du Grand Ballon de Guebwiller

La rénovation de la route forestière du Haag qui relie Geishouse à la ferme-auberge du Haag est à nouveau à l’ordre du jour.

Il y est question de travaux de rénovation.

En Alsace les routes comme celles du Haag ne relèvent pas du bien commun, on préfère ne pas les entretenir de crainte qu’elles suscitent un appel d’air aux automobiles et aux motos. Les riverains se chargent d’ailleurs de le faire savoir encore aujourd’hui dans la presse locale (DNA 28/05).

la montée à vélo depuis Moosch est gratinée…et encore pire depuis Saint-Amarin!

A vélo, j’y monte de temps en temps mais plutôt à VTT tant le revêtement est détérioré.

la détérioration de la route en septembre 2019

Mais voila qu’une nouvelle donne apparait: le Tour de France cycliste.

« La route du Haag sera transformée en voie verte et en col hors catégorie » titre les DNA dans son édition du 24 mai.

Montant de la réfection de la route, aujourd’hui royaume des nids de mégapoules  : 400 000 €, avec un taux de subvention maximal de 80 % qui pourrait bien être atteint dès cet été. « Le commissariat de massif, via Avenir Montagne Investissement, a donné un accord pour 50 %, nous sommes en attente des réponses de la Région Grand Est et de la Collectivité Européenne d’Alsace », détaille Cyrille Ast (Président de la ComCom St Amarin). « Le projet est de transformer la route du Haag en voie verte.Elle sera interdite à tous les véhicules motorisés, et accessible uniquement aux vélos et vélos à assistance électrique ».(DNA 24/05/2022)

Qu’est-ce qu’une Voie Verte? Les voies vertes sont définies par l’article R110-2 du Code de la route comme étant des routes exclusivement réservées à la circulation des véhicules non motorisés, des piétons ainsi que des cavaliers. Cela signifie que les conducteurs de véhicules motorisés, qu’il s’agisse d’une automobile ou de toute autre catégorie de véhicule, ont l’interdiction formelle de circuler sur une voie verte. Néanmoins, des exceptions peuvent être mises en place par l’autorité détentrice du pouvoir de police. En effet, c’est cette autorité qui détermine les règles de circulation en vigueur dans un espace de circulation, et qui peut par exemple choisir d’exclure certains usagers de ce type de voies.

la route du Haag aboutit à la ferme-auberge

Notons au passage que ce n’est pas la première fois que la région trouve des crédits pour rénover ses routes secondaires soit avec le Tour de France soit avec le Rallye de France automobile. On se souvient que la route du col Amic depuis Soultz est appelée désormais la route Loeb par les cyclistes après avoir été restaurée en une semaine (!) avant la venue du Rallye de France. On n’avait pas d’argent pour les cyclistes. Pour Sébastien Loeb, si! (40 camions de bitume en 2010)

Idem pour la route Joffre de Bitschwiller-sur-Thur à Masevaux, réfection complète pour le passage du Tour de France.

TDF 2019 Bitschwiller-sur-Thur

Mais voila qu’un grain de sable apparait dans la presse de ce matin: quatre habitants de Geishouse (Alain Virlot, Gilbert Herrgott, Jean-Claude Steiger et Rémy Kern, anciens élus municipaux) n’entendent pas laisser leur route devenir une voie verte après le passage du Tour.

« Nous voulons pouvoir accéder en voiture à la ferme du Haag, propriété de la commune, sans avoir à faire 40 km »

Est-ce le vœu de tous les riverains de Geishouse? on ne le sait pas.

Dès qu’on parle de Voie Verte, les oppositions se dressent car elles sont perçues comme une confiscation de la voirie aux seuls profits des engins non motorisés.

Pourtant en Alsace, on sait baptiser « Voie Verte » des voies autorisées aux véhicules comme la VV331 le long de la Thur.

Admettons que les riverains opposés à la transformation en Voie Verte gagnent: – deux cas se présenteront alors:

  • soit les travaux n’auront pas lieu et donc on en restera là avec une route à trous
  • soit ils auront lieu et la route va devenir un boulevard pour les adeptes de course de côte le dimanche…et la quiétude des riverains de Geishouse sera terminée. Comme pour ceux de Bourbach-le-Haut sur la route Joffre. Je me demande qui a le plus à perdre de cette position des opposants à la Voie Verte?

Quelle est ma façon de voir?

Il faut faire des travaux d’amélioration sans qu’ils soient pour autant luxueux et constituer une Voie Verte avec des accès sécurisés constitués de chicanes amovibles permettant aux riverains (éleveurs, forestiers et ferme-auberge) d’accéder ainsi qu’aux services d’urgence.

Les randonneurs à pied ne sont pas lésés: ils garent leurs voitures près du cimetière à la sortie de Geishouse.

%d blogueurs aiment cette page :