Étiquette : nettoyage

Mon Garmin a pris l’eau

Mon GPS, un truc fabuleux dont je ne saurais me passer

C’est bien fait si ton Garmin a pris l’eau. Tu n’as plus qu’à en racheter un.

Bon, sans mon GPS, je suis mal. C’est comme si on enlevait un jouet à son môme. Donc il a pris l’eau mardi quand j’ai roulé sous la pluie. Inutilisable puisque quand je l’allume un brouillard se forme derrière la vitre. Et le prix d’un joujou comme celui-ci tourne autour de 350 euros.

Il a quelques années de maltraitance, je l’avoue. La dernière fois, il s’est détaché du guidon et est entré entre la roue et le garde-boue du VTT et l’opération d’abrasion a été redoutable.

Alors, c’est décidé, j’opère. A vif. Après avoir ôté les batteries, j’ouvre. Des micro-vis à tête Torx. Et après, j’expertise. Oui, il y a de la flotte. Le sèche-cheveux est là pour évacuer l’eau. Et après avec un monocle d’horloger, j’observe le circuit imprimé…des points de corrosion sont apparents.

Je prends un pulvérisateur, je remouille et le balaie avec un pinceau…la corrosion s’en va. Puis je sèche à nouveau. Ensuite, la boue qui s’est propagée au fil du temps par les joints. Même opération. Avec de l’eau pulvérisée, j’évacue la boue au pinceau et je sèche.

C’est propre.

Je remonte délicatement, je monte les batteries…ça marche.

Ça m’embête presque, je croyais pouvoir justifier l’achat d’un GPS neuf en version 64 Sx avec Bluetooth intégré. Il va falloir attendre.

Chez Monsieur Garmin, comme dit Charles, la protection est IPX7 sur ce modèle, mais il faut vérifier que le cache-prise à l’arrière est correctement fermé, ainsi que le couvercle à batteries

IPX7 qui disent chez Garmin…quand c’est neuf
ça marche à nouveau

Il n’y a aucune raison de changer un produit qui donne satisfaction. Juste le ménager à l’avenir lorsqu’il pleut.

Tout ce que vous voulez savoir sur mon GPS

Mécanique

C’était mon jour de bonté, j’ai entretenu mes vélos

Premièrement, les patins de frein sur le routier. Ne pas se tromper de sens et penser à donner un léger angle de pincement par rapport à la jante. J’en profite pour retirer la saleté. Je monte du compatible Campagnolo rouge. Pourquoi rouge? je ne sais pas, c’est ce que j’ai trouvé.

Deuxièmement, un pneu arrière. Le vieux avait dépassé le repère d’usure depuis un certain temps. Au démontage, le pneu est tout mou, il ne reste plus beaucoup de gomme. Je monte le fameux Conti 5000 qu’il faut gonfler à 7,5 bars. On verra à l’usage. Je suis repassé en 23. Les 25 sont trop justes pour mon cadre.

Troisièmement, le pneu VTT que j’ai regonflé hier en voyage se dégonfle à nouveau. Cette fois , j’ouvre un flanc et je glisse une giclée de liquide d’étanchéité. Je gonfle au compresseur…clac, les flancs se mettent en place. 3 bars et c’est reparti. Je fais tourner la roue, la fuite suinte…je range le vélo, la fuite en bas le temps qu’elle se colmate.

Quatrièmement, j’ai trouvé chez Décathlon ce dégraisse-chaîne dont j’attends beaucoup. Un peu cher 15 euros mais il remplacera le précédent à bout de souffle. J’avais écrit un article récemment sur le nettoyage de chaîne ici


Une chaîne nickel…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Une chaîne nickel...

vélomaxou

La chaîne de notre vélo, c’est le prolongement de notre force
musculaire à la roue.

C’est pourquoi il faut veiller à bien l’entretenir.

Sur les vélos à chaîne étroite, certains préconisent de la
changer tous les 3000 km tellement elle est sensible à l’usure.

Il est vrai qu’un bris de chaîne en pleine traction peut
s’avérer catastrophique.

J’ai fait l’essai de ce set de nettoyage plusieurs
fois.Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Une chaîne nickel...

Baptisé « Tornado » de marque Barbieri.

Je dois avouer que le dispositif est efficace dans la mesure où
il nous dispense d’utiliser successivement détergent et dégraissant
en salissant la roue et le sol  sans toujours arriver à un
résultat probant à l’intérieur des maillons.

Doté de deux petites brosses rotatives qui tournent dans un
carter transparent, l’injection du dégraissant associé à la
rotation de la chaîne donne un résultat très rapide. Sans
salissures extérieures. Il suffit de vider le contenu du carter à
la fin.

La chaîne, rendue comme neuve, n’a plus ensuite qu’à être
huilée.

Le prix de la bombe dégraissante à renouveler une fois vide (au
bout de 5 à 6  nettoyages) coûte environ 6 euros.