Chasse aux cols en vue

Je prépare quelque sorties à VTT du coté de cols vosgiens bas-rhinois

Je l’ai déjà exprimé, faire une razzia de cols à VTT nécessite de la préparation.

Je m’y attelle actuellement. Il faut d’abord recenser les cols restant à visiter avec l’outil CCWay de mon Club des Cent Cols.

un col que je n’ai pas encore visité

Voici comment la requête est restituée sur ma carto BaseCamp de Garmin.

mes cols restants à grimper dans les Vosges (67 et 88)

Les cols sont figurent sur la carte dans un cadre de la forme FR-67-0453 (qui correspond au col du Banc du Forestier) situé l’ouest de Villé. A noter qu’Openrunner répertorie aussi les cols sur sa cartographie (route ou VTT)

Col du Banc du Forestier. Je vois que mes confrères m’ont déjà précédé (image Cent Cols)

Le travail sur écran consiste ensuite à tracer un parcours reliant plusieurs cols entre eux. Il faut tenir compte de la distance et du dénivelé et faire en sorte de tenir compte de sa capacité physique « à faire ». Il est évident qu’un compétiteur pourra avaler 50 à 60km et 2 à 3000 de dénivelée dans sa journée.

Pour ma part, je deviens décroissant et je me limite à 30 à 40km et 1000 mètres sans trop m’embarrasser du type de revêtement. J’ai des amis qui exploitent les images satellites pour savoir où ils vont mettre leurs roues. Moi non. Je descends du vélo, je pousse,…je porte.

tracer sur Openrunner permet de conserver et de partager ses projets

Si mon traçage apparaît trop difficile, je dois le reconsidérer

  • en diminuant le nombre de cols à grimper, ce qui revient parfois à abandonner son projet s’il manque d’homogénéité
  • en changeant le point de départ, en éliminant un aller-retour inutile
  • en fractionnant l’itinéraire en deux
Suivre une trace bien préparée sur son GPS, le secret d’un voyage réussi

In fine je ne me retrouve parfois qu’avec un seul col en aller-retour.

Donc un col pas très rentable si d’aventure il est éloigné et pas facile à grimper. Mais en contrepartie on peut avoir un beau paysage à l’aller comme au retour.

Ce travail est méticuleux, d’autant que je prends soin soin de passer par des points remarquables, des stèles, des ruines moyenâgeuses,…

Je télécharge mes parcours sur GPS, préalablement déposés sur Openrunner.

Et ensuite je peux partir en connaissance de cause. Si mon GPS venait à tomber en panne, je pourrais me secourir avec mon Iphone et Openrunner en faisant des points de relèvement périodiques.

Comment se servir d’un GPS? (suivre le lien)

Je vais donc ces prochains jours parcourir avec bonheur quelques cols vosgiens

  • Rotenberg
  • Petit Haut
  • Altenberg
  • Banc du Forestier
  • Roffling
  • Gruckert
  • Crax
  • Seelacker

J’avance lentement pour ne rentrer le soir épuisé.

Mes traçages prévisionnels Openrunner qu’on peut retrouver sous ces numéros

Ne pas se perdre à VTT (suivre ce lien)

marquer un point de situation peut vous permettre de noter un point remarquable et de le communiquer si nécessaire (le drapeau bleu ici porte le numéro 28 et vous pouvez y ajouter une note)

Lorsqu’on part seul, ce qui est souvent mon cas, déposer ses parcours en un lieu connu comme Openrunner. Si par malheur il vous arrive un incident, on pourra facilement vous retrouver.

Par exemple: Vous faites une chute à l’arrêt dans un dévers de sentier suite à une faute de décalage pied et vous disparaissez dans l’abîme. Ni vu, ni connu. On retrouve parfois des vététistes plusieurs jours après leur disparition. Comme ici

Tout un programme!

Why does my garmin only write in English?

Mon site sauveur

Trente minutes de course à pied ce matin.

Une heure au retour pour recoller les morceaux de ma montre Garmin qui ne s’exprime plus qu’en anglais.

C’est délicat ces petites bêtes de GPS.

J’ai fini par donner ma langue au chat.

J’ai cherché sur les tutos pourquoi je n’avais plus ma langue. Ce n’est qu’après avoir épuisé tous les reset du plus simple au plus brutal que je me suis rendu à l’évidence: ma montre avait profité du Nouvel An pour filer à l’anglaise.

Après la sieste, j’ai tapé sur Google:

remettre-francais-montre-garmin-bloquee-anglais

C’était mon dernier salut. Et j’ai découvert qu’un site nommé Focus comportait un article Remettre en français une montre Garmin bloquée en anglais (édition 2017)

image Focus (une seule langue au compteur)

Ainsi donc le problème ne serait pas nouveau; depuis 2017 au moins, les Garmin auraient tendance à perdre la langue française. En France, tout fout le camp.

Donc Focus m’a rappelé que sur l’appli Garmin Connect, il existe dans le champ « outils et contenu » un fichier de langues à cliquer au choix dont le Français figure en bonne place entre l’Español et le… Hrvatsky (!)

Hourra!

Merci à Nakan.ch de Focus. L’adresse de Focus est ici

Je n’ai pas trouvé « reprendre » en Anglais. J’ai appuyé sur « résume » alors ma course a été tronçonnée.

Le tout numérique du sportif

GPS pour rando VTT
GPS pour route

Voila qui fera bondir les inconditionnels du carnet…et qui laissera de marbre ceux qui n’enregistrent rien de leurs entraînements sportifs.

J’avais pris l’habitude de couvrir des petits carnets de notes depuis bientôt quarante ans. C’était j’en conviens une marotte dont je ne pouvais plus me passer.

Depuis le 1er janvier, terminés les carnets, je suis passé au tout numérique.

C’est à dire que mes entraînements vélo (et bientôt aussi le jogging) vont rejoindre une base de données automatique.

Pour le jogging, en attente
la paperasse d’une vie consacrée au vélo

Les fournisseurs de GPS comme Garmin ont aménagé un espace sur lequel se déversent tous vos enregistrements de balades. Non seulement les paramètres techniques (distances, dénivelées) mais aussi vos temps, calories dépensées et vitesses et bien sûr la cartographie.

J’ai quitté Sigma pour la route et j’ai rejoint Garmin pour toutes mes activités

J’ai dit adieu à mes quarante ans de carnets. Une grosse tranche de vie.

Quand je rentre, je me connecte à Garmin Connect et mon tableau de suivi est aussitôt à jour
Un clic, un coup d’œil sur le tracé enregistré de la balade

Ce qui n’est pas encore enregistré, c’est le suivi d’entretien des bécanes, les chaînes en particulier. Il ne faut pas l’oublier.

Je stocke aussi certaines de mes traces sur Openrunner afin de les mettre à disposition des amateurs. J’en ai déposé 800 actuellement! Il suffit de mentionner l’auteur dans le moteur de recherche d’Openrunner: velomaxou (sans accent)

Noyer le poisson

Brochet long 75cm, estimé à 10 livres

J’ai regardé d’où vient l’expression noyer le poisson. De la pêche tout simplement. Il s’agit d’épuiser le poisson pris à l’hameçon pour faciliter la prise. C’est cruel pour le poisson…et jouissif pour le pêcheur.

En politique, noyer le poisson, on sait le faire aussi; on a même des experts capables de vous noyer en deux temps, trois mouvements.

Pourtant la maman des poissons, elle est bien gentille dit Boby Lapointe.

Justement c’en est une, une maman. Le pêcheur qui me montre son brochet me dit que c’est une femelle. La femelle du brochet? c’est une brochette, j’imagine.

Bref il la remet à l’eau, et la maman brochette repart dans ses profondeurs jurant qu’on ne l’y prendrait plus.

A la ballastière d’Ensisheim, j’entame mon retour
Le Grand Ballon est dans la lumière
Essai de mon nouveau compteur GPS. Il y a des plus et des moins comme toujours. Je gagne la cartographie. Coté compteur j’ai un tableau à 8 paramètres sur une seule page.Mais j’ai perdu le % de pente la cadence pédalage. Tant pis, je m’en passerai. Erreur de ma part, on me signale que la pente est disponible.J’ai donc ajouté un neuvième champ sur ma page compteur avec la pente qui est définie par Garmin comme suit …Pente : calcul de la montée (altitude) sur la distance. Par exemple, si vous gravissez 10 pieds (3 m) à chaque fois que vous parcourez 200 pieds (60 m), la pente est de 5 % (je comprends que la précision se fait sur 60 mètres linéaires minimum)

Coté restitutions, Garmin Connect fournit un beau rapport avec

  • La carte du parcours liseré coloré selon vitesse ou cardio ou relief
  • Trois profils: altitude/vitesse/cardio

C’est bien suffisant pour moi. C’est même presque du luxe.

Les bidouilles de 2021

Garmin Fenix 6X 800 euros!

Je sais qu’avec un sujet comme celui-là, je vais déchainer les passions.

Au nouvel An faut pas s’rater!

Je profite de la torpeur digestive d’après fêtes pour cogiter. Mon système de mesures de performances n’est pas homogène. J’ai les carnets comme vous le savez. Ceux sur lesquels j’écris depuis quarante ans. Un pour la route, un pour le VTT (depuis 10 ans) et un pour le jogging (depuis un an). Le jogging? je ne sais pas si je vais persévérer car j’ai vraiment mal aux genoux le lendemain…Les carnets ont un gros avantage sur tout le reste: le prix!

Mais j’ai aussi d’autres choses plus sophistiquées, des choses numériques, comme on dit.

Garmin Map62S pour le VTT
  • Sigma Data Center pour enregistrer mes résultats routiers
  • Openrunner pour publier mes traces VTT, route et marche occasionnellement
  • Mi Fit pour enregistrer mon jogging

Tout ça n’est pas très homogène, il est vrai.

Je vais passer au tout Garmin. Au fur et à mesure, avec la plate forme Garmin Connect qui me restituera un tableau de bord. Ne me parlez pas de Strava, je l’ai en horreur.

Je serais bien tenté par une montre Garmin connectée pour le jogging, mais vu le prix, j’hésite…

Garmin Edge Touring Plus pour la route

Pas de dépenses somptuaires!

je n’ai pas besoin de choses trop sophistiquées. J’attends un GPS d’occasion acheté sur le Bon Coin pour la route un Edge Touring Plus…et qui viendra remplacer mon compteur Rox 8.1 (adieu Sigma, je t’aimais bien)

pour se mettre au GPS avec Vélomaxou

Mon Garmin a pris l’eau

Mon GPS, un truc fabuleux dont je ne saurais me passer

C’est bien fait si ton Garmin a pris l’eau. Tu n’as plus qu’à en racheter un.

Bon, sans mon GPS, je suis mal. C’est comme si on enlevait un jouet à son môme. Donc il a pris l’eau mardi quand j’ai roulé sous la pluie. Inutilisable puisque quand je l’allume un brouillard se forme derrière la vitre. Et le prix d’un joujou comme celui-ci tourne autour de 350 euros.

Il a quelques années de maltraitance, je l’avoue. La dernière fois, il s’est détaché du guidon et est entré entre la roue et le garde-boue du VTT et l’opération d’abrasion a été redoutable.

Alors, c’est décidé, j’opère. A vif. Après avoir ôté les batteries, j’ouvre. Des micro-vis à tête Torx. Et après, j’expertise. Oui, il y a de la flotte. Le sèche-cheveux est là pour évacuer l’eau. Et après avec un monocle d’horloger, j’observe le circuit imprimé…des points de corrosion sont apparents.

Je prends un pulvérisateur, je remouille et le balaie avec un pinceau…la corrosion s’en va. Puis je sèche à nouveau. Ensuite, la boue qui s’est propagée au fil du temps par les joints. Même opération. Avec de l’eau pulvérisée, j’évacue la boue au pinceau et je sèche.

C’est propre.

Je remonte délicatement, je monte les batteries…ça marche.

Ça m’embête presque, je croyais pouvoir justifier l’achat d’un GPS neuf en version 64 Sx avec Bluetooth intégré. Il va falloir attendre.

Chez Monsieur Garmin, comme dit Charles, la protection est IPX7 sur ce modèle, mais il faut vérifier que le cache-prise à l’arrière est correctement fermé, ainsi que le couvercle à batteries

IPX7 qui disent chez Garmin…quand c’est neuf
ça marche à nouveau

Il n’y a aucune raison de changer un produit qui donne satisfaction. Juste le ménager à l’avenir lorsqu’il pleut.

Tout ce que vous voulez savoir sur mon GPS

Compteur, lequel choisir?

Le petit EDGE 25 de Garmin a tout d’un grand

Qui n’a pas son compteur?

J’en connais ici sur ce blog qui ne s’embarrassent pas d’un tel accessoire.

Ils vont à leur train, je veux dire à la vitesse qui leur convient et s’arrêtent quand ils sont fatigués. Combien de kilomètres parcourus? ils s’en foutent et ils ont raison.

Moi non!

Je suis de ceux qui emmagasinent. J’ai l’œil rivé sur le compteur. Je ne sais pas rouler sans. Une angoisse m’étreint. Je suis un éternel angoissé, on le sait. Vais-je faire assez de kilomètres? assez vite? avec assez de grimpées?

C’est dans ma nature, j’ai été élevé comme ça. J’ai toujours eu la crainte de manquer; alors j’accumule les carnets de route depuis 1976. Oui, c’est vrai, c’est une litanie, mes carnets de route. Comme pour me prouver à moi-même que j’ai fait tout ça. Une suffisance narcissique.

Bon alors, Maxou, tu en viens au fait!…

Au fait je ne sais pas. J’ai relu mon billet compteur ou GPS vélo? de 2017 et je n’arrive pas à me décider à passer au GPS route. Je suis là planté au milieu du gué, (de la route), sans savoir lequel prendre.

Mon dilemme est le suivant…

D’abord le prix, je veux rester en-dessous de 200 euros. Pourquoi pas prendre de l’occase sur le Bon Coin ou Facebook Market?…

J’ai du Sigma en Rox 8.1 pour la route, donc sans GPS, qui marche très bien avec une interface d’administration sympa

tableau de bord Sigma

Par ailleurs en VTT, je suis en GPS Garmin et une interface carto Base Camp.

J’hésite donc entre garder Sigma pour la route avec le Rox 11 ou passer dans la galaxie Garmin avec les Edge.

Rox 11 de Sigma, discret mais sans affichage carte
Je me contenterais d’un Garmin Edge Touring Plus abordable en prix si je choisis d’abandonner Sigma

D’autres modèles restent en compétition…

  • Polar V650
  • Edge 520
  • Wahoo Elemnt Bolt
  • Bryton Rider 310

Il retrouve son GPS sur le Bon Coin

GPS de randonnée à VTT. En montagne, mieux vaut le rende imperdable. Le Club des Cent Cols a une préférence pour ce modèle de Garmin qui résiste aux chocs et à la pluie.

Perdre son GPS à VTT, cela m’est déjà arrivé une fois.

Il suffit qu’il se déboite de son support dans une descente trépidante.

Heureusement, je m’en suis aperçu peu après et je l’ai retrouvé en remontant la pente. Continuer à lire … « Il retrouve son GPS sur le Bon Coin »

Compteur ou GPS vélo?

 

rf-lg.jpg
Edge 1030 de Garmin, la nouvelle Rolls du GPS vélo

En 2012, le GPS vélo était encore balbutiant.

J’ai relu mes articles….ici …et ici

Nombreux étaient ceux qui doutaient. Continuer à lire … « Compteur ou GPS vélo? »

Dénivelée, comment s’y retrouver?

Les compteurs récents affichent la dénivelée

Quelle est ma dénivelée du jour?

C’est le sujet qui fait causer sur les forums.

Et il peut même fâcher à la fin car tout le monde est censé détenir la vérité.

Je n’ai pas la prétention de lever toutes les incertitudes.

De quoi parle t-on? Continuer à lire … « Dénivelée, comment s’y retrouver? »

Nos vélos doivent-ils être connectés?

Attention, cet article est dédié aux nuls. Comme moi!

Avec la montée en gamme des objets connectés, les cyclos se trouvent dans l’embarras lorsqu’il s’agit de renouveler leur matériel de comptage.

Face aux compteurs classiques, on trouve à présent des compteurs équipés de fonctions GPS fort alléchantes puisqu’elles permettent à la fois de programmer le parcours route ou VTT et/ou de l’enregistrer afin de le visualiser au retour. Continuer à lire … « Nos vélos doivent-ils être connectés? »

Compteurs, l’autonomie en question

Edge 25 Garmin 169 euros

Edge 810 Garmin 400 euros

Garmin s’est toujours distingué par ses GPS de randonnée et dédiés aux sports.

C’est le challenger de ce type de matériel.

Mais attention avec ces produits miniaturisés adaptés au vélo de route! Continuer à lire … « Compteurs, l’autonomie en question »

Radar de détection de véhicules

C’est Garmin qui commercialise ce radar de détection de véhicules arrivant derrière vous jusqu’à 140 mètres.

Baptisé Varia Radar, il mentionne le nombre de véhicules et la vitesse relative…et donc la menace potentielle.

Attendons un peu: cette nouvelle merdouille électronique coûte…300 euros!

Recharger son GPS en roulant

C’est le problème de ceux qui n’ont pas de batteries interchangeables sur leur GPS, comment recharger son  Garmin Edge en roulant?

Une petite batterie additionnelle de poche fera l’affaire. Continuer à lire … « Recharger son GPS en roulant »

Cartes gratuites pour GPS Garmin

Carte Openstreetmap, frontière franco-suisse

Avec Openstreetmap, j’ai trouvé un moyen accessible pour un ignorantus, ignoranta de charger des cartes sur mon GPS.

Avec licence donc parfaitement légalement. Continuer à lire … « Cartes gratuites pour GPS Garmin »

L’électronique embarquée

Voila un sujet polémique qui ne coûte pas cher, l’électronique embarquée.

Quand je dis embarquée, je ne parle pas des « merdouilles » qui encombrent notre guidon, non.

Je parle de tous ces objets qui feront de vous a minima un médiocre reporter de vos raids à vélo voire mieux si affinités. Continuer à lire … « L’électronique embarquée »

Cartographie lilliputienne

Figurez-vous que le quart de la France tient dans cette carte à puce de 14 millimètres de long (la plus petite à gauche).

Pas seulement les nationales et les départementales, non! Continuer à lire … « Cartographie lilliputienne »

GPS, je ne sais rien mais je dirai tout

Une belle image pour commencer. Celle de la ferme Saint-Jean entre Ruelisheim et Ensisheim avec les Vosges en arrière plan.

Je n’avais aujourd’hui qu’une étroite fenêtre de temps libre pour aller faire du VTT non loin de chez moi.

Vite! je trace mon parcours et je pars…

Penchons-nous avant tout sur le tracé GPS. Continuer à lire … « GPS, je ne sais rien mais je dirai tout »

GPS, le modèle « cent cols »

Voyager dans la galaxie cycliste vous apporte son lot de nouveautés.

On a vu parmi les GPS des appareils spécialement étudiés pour le vélo.

Rien de tout cela chez les « centcolistes »!

Ils utilisent un modèle Garmin on ne peut plus rustique baptisé GPSmap 62S.

Un GPS qui semble donner entière satisfaction aux chasseurs de cols.

GPS vélo, le doute s’installe

Garmin eTrex20

On commence à en voir installés sur les guidons.

Le GPS fait une entrée timide dans le monde du cyclotourisme et du VTT.

Pas plus tard qu’hier au moins cinq dans mon groupe.

Dont l’un porté en bracelet comme une montre.

J’en ai profité pour faire mon enquête discrète…

Je suis plutôt déçu. Continuer à lire … « GPS vélo, le doute s’installe »

L’oeil de Moscou est là

Au secours!

Je suis poursuivi…

C’est dans l’actualité, nous sommes tous sous surveillance.

Garmin GTU 10 suivez et localisez les biens et les personnes qui comptent pour vous
Garmin GTU 10

Souvent malgré nous et à notre insu. Continuer à lire … « L’oeil de Moscou est là »

%d blogueurs aiment cette page :