Étiquette : radar

Pas de sursis pour les radars

Le radar « tourelle » de Preixan (Image Midi Libre) le coût d’un radar est compris entre 30 000 et 40 000 €

66 % des quelque 2 000 radars fixes ont été vandalisés et 250 auraient été détruits depuis mi-novembre, soit 10 radars par jour. (journal l’Alsace du 3 janvier 2019)

J’ai cherché sur le net. Depuis janvier 2019, on ne communique plus sur l’état des radars détruits. Pourquoi?… Comme près de  4.500 radars automatiques  sont installés sur les routes de France, cela représenterait 2.250 radars rendus inutilisables, d’après les Echos du 11/12/2018. Communiquer serait accroître le risque d’entretenir le mouvement destructif et en outre montrer l’ampleur du sujet.

Dans mon environnement proche, j’observe que la plupart des radars détruits le restent et qu’il subsiste à la place des carcasses calcinées.

Dans la nuit de jeudi à vendredi ce radar de l’Aude (image ci-dessus) a été scié à la disqueuse alors même qu’il venait d’être remplacé.

Le radar « tourelle » est diabolique: il filme tout y compris si vous êtes au volant téléphone à la main…(ainsi qu’éventuellement d’autres éléments de votre vie privée à l’intérieur du véhicule; mais ça le radar « de base » le faisait déjà)

On comprend donc l’enjeu qu’il y a à le détruire puisqu’il est désormais avéré que tout le monde téléphone au volant (et non pas seulement 30% comme semblent vouloir en attester les pouvoirs publics).

Va t-on devoir installer des caméras pour surveiller les radars? logiquement on peut s’y attendre. Mais il faudra aussi surveiller les caméras.

Derrière ces destructions systématiques de radars se dessine un mouvement profond de refus d’une société répressive dirigée en priorité vers les usagers de la route.

L’argument de la sécurité a vécu: les usagers se rendent compte que, tous les radars étant neutralisés, la mortalité routière n’a pas explosé pour autant (voir par exemple le site BZH info). C’est embarrassant pour le gouvernement car le radar n’a plus qu’une raison d’être: ponctionner les poches des contribuables…ceux justement représentés par le mouvement Gilets jaunes.

Et Maxou, qu’en pense t-il?

Mon avis compte peu. Petit conducteur, je profite comme beaucoup d’autres de l’absence des radars sur des tronçons où les modulations de vitesse sont tellement variables que se faire prendre à l’hameçon par un radar est devenu une loterie.

Les potins du lundi


Le radar situé sur la commune d’Espère, dans le Lot, a été complètement détruit. — Préfecture du Lot

Merci les vandales!

La dégradation ou la détérioration d’un radar « est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende ». Une peine qui peut être alourdie à sept ans de prison et 100.000 euros d’amende selon les circonstances.

Et pourtant, la presque totalité des radars fixes a été détruite. Les peines encourues, manifestement, n’intimident pas les auteurs des dégradations. Dans ce mouvement de défiance entre l’État et les citoyens, on ne sait pas qui va gagner le bras de fer. Souvenons-nous que l’État lui aussi sait être violent lorsqu’il éborgne les manifestants. Les arguties de Castaner qui tente d’établir un parallèle avec la hausse de la mortalité routière ne suffiront pas à convaincre les sauvageons.

En attendant, je ne risque plus temporairement d’être verbalisé sournoisement par ces machines absurdes les rares fois où je prends ma voiture. Merci les vandales! Plus philosophiquement, les radars posent la question de notre droit d’aller librement et à quelle vitesse. Évidemment si on va trop vite, on risque l’accident. Mais ceci est vrai pour tous les autres moyens de transport, les trains, les avions, les vélos, les motos et même les piétons. La question est donc de savoir si la restriction de notre droit de circuler avec les radars est en adéquation avec notre liberté tout court et pourquoi un panneau limitant la vitesse n’est pas en soi suffisant.

Hijab Décathlon

Hijab de course

Le climat est malsain pour le hijab de course de la centrale de sport. Il est clairement identifié comme un couvre-chef en lien avec l’islam, pas un article de sport. Or l’islam a mauvaise presse en France pour diverses raisons sur lesquelles je ne m’appesantirai pas. C’est comme ça, il faut l’admettre. Personnellement, je le considère donc comme un signe religieux et sexiste contraire à nos valeurs républicaines et laïques. En conséquence, je désapprouve son usage dans les pratiques sportives. N’en parlons plus puisque Décathlon a retiré son produit. Aurélien Taché, député de LaREM, a une façon pour le moins expéditive de traiter la question: il a comparé le voile islamique et le serre-tête au cours d’une émission télévisée de la 5 . A force d’être en marche, la République a tendance à perdre ses valeurs. Nous avons des députés zappeurs: lorsqu’un problème surgit, ils bottent en touche.

Pour mémoire, en 2010, on a connu l’affaire de la Burqa. Il a fallu une loi pour que les femmes voilées ne dissimulent pas leur visage derrière une moustiquaire en France. (article en référence). 

Rémanence

J’voudrais bien, mais j’peux point. 55% de Français répètent ensemble à l’envi que la fête a assez duré. Les ronds-points ça pouvait encore passer, les centres-villes, non! comme lassés, ils clignent des yeux le samedi sur les boulevards de leurs emplettes. Ils clignent des yeux chaque samedi pour faire disparaître ce qui leur semble devenu incongru en République, pas bananière mais à la démocratie très peu représentative de la base, ces cohortes de manifestants de jaune vêtus qui depuis trois mois déambulent dans nos villes comme des âmes en peine. Cette rémanence du mouvement d’un samedi à l’autre les dérange au plus haut point. Si les manifestants sont identifiés comme des jusqu’auboutistes, en revanche on sait moins qui sont ceux qui protestent contre l’incapacité de l’Etat à arrêter ces manifestations. Des adorateurs du prince Macron qui n’en peut mais? Ce sont, pour sûr, pour la plupart ceux qui connaissent le confort matériel, un quant-à-soi qui les confine dans l’indifférence de ceux qui sont des laissés-pour-compte. Cette détestation de l’autre, cette indifférence, on la connait depuis la nuit des temps, elle exprime une forme de mépris pour celui qui ne lui ressemble pas, pour celui qui réfute les postures convenues du dogme libéral. J’espère que le mouvement perdure en dépit de ma situation enviable.

Déboulonner les radars ou Macron?

Les deux mon capitaine!

Comme vous pouvez l’imaginer, je n’ai pas une grande expérience de l’auto.

Celle que je pouvais avoir il y a trente ou quarante ans, je l’ai perdue.

Je suis plus souvent sur mon vélo que dans mon auto.

Alors au volant de temps à autre, je m’applique.

Je m’applique à respecter tous ces interdits et toutes ces limitations de vitesse qui font qu’un trajet automobile est devenu un concours de saut d’obstacles pour tenter d’arriver du point A au point B sans déclencher ces automates qui flashent les bords de route.

Samedi, un voyage familial de 100 km, à peine.

Au moins cinq radars, soit un tous les 20 kilomètres dans cette jungle de limitations qui font que de 110, on passe à 90, puis à 70, puis à 50, puis à 80, puis à nouveau à 70 avant de repasser à 90!…sans parler des zones 30 en ville!

J’aborde donc le radar de la RN66 confiant, un œil sur le compteur qui marque 88 km/h et l’autre sur la lucarne du cyclope.

Flash!

J’ai voulu refaire le film à l’envers pour savoir ce qui n’avait pas marché dans ma stratégie préventive.

Inutile, m’a dit ma femme, depuis la dernière fois c’est passé à 80!

J’attends donc ma prune.

Encore un argument pour déboulonner Macron et ses radars aux prochaines élections.

Comment ralentir?

IMG_4757.jpg
Thann, avenue de Gubbio. Je me suis demandé à quoi servait ce panneau de chantier vu qu’il n’y a pas de chantier…et que la rue est déjà limitée à 30km/h

Comment ralentir?

En freinant pardi!

C’est pourtant simple mais très peu y parvienne. Poursuivre la lecture de « Comment ralentir? »

L’homme politique

chirac

Personne ne lui a souhaité d’en arriver là.

Mais rappelons-nous tout de même l’insoutenable argumentation de cet homme politique prêt à tout pour se maintenir au pouvoir.

Depuis un raz de marée de « dégagisme » s’est emparé des urnes. Poursuivre la lecture de « L’homme politique »

Les potins du lundi

Ce sujet du lundi nous éloigne du vélo et de la randonnée.

C’est mon marronnier du jour.

Il n’est même pas politique puisque nos pouvoirs publics de gauche comme de droite, de droite comme de droite ajouterais-je perfidement, sont habitués à piquer dans nos poches sans vergogne.

Allez vite!

Ce pourrait être le slogan fougueux de notre président quadra. Poursuivre la lecture de « Les potins du lundi »

Radar, l’overdose

radar, l'overdose des autombilistes
radar, l’overdose des automobilistes

La cour de cassation vient de relaxer un groupe d’automobilistes de l’Aveyron qui indiquaient l’emplacement des radars sur leur page Facebook.(source)

Poursuivre la lecture de « Radar, l’overdose »

L’Alsace déçue par la France

http://dai.ly/x8o43
Les Alsaciens se réveillent ce matin avec la gueule de bois.

Des Dauphines Gordini

Tandis que notre quatrième Dauphine rentrait en voiture du concours de Miss France, ses compatriotes alsaciens manifestaient dans les rues de Mulhouse en criant « Paris, nous n’avons pas besoin de toi ».

On notera le paradoxe. Poursuivre la lecture de « L’Alsace déçue par la France »

L’Ecotaxe qui fait déborder le vase

Encore deux bornes Ecotaxe détruites cette nuit dans le Val de Villé en Alsace, selon les DNA (voir aussi).

Les destructions bretonnes font des émules un peu partout en France.

Si les pays qui nous entourent ont mis en place le dispositif qui vise à taxer le transport routier, chez nous c’est moins simple. Poursuivre la lecture de « L’Ecotaxe qui fait déborder le vase »

Bouchon aérien

Kloten

Nous les terrestres, on se défie des bouchons avec nos vélos aux entrées de ville ou dans les hyper-centres.

Dans les airs, pas de solution alternative, sauf à être détourné de sa route.

A 8h30 le matin, ça bouchonne dans les airs aussi.

Comme en témoigne cet engorgement de l’aéroport de Zurich Kloten qui fait faire des ronds à ses avions en attente d’approche finale.

De quoi achever de brûler son surplus de pétrole.

voir la carte des avions qui passent…

Les pigeons voyageurs

Les chirurgiens, les patrons de start-up, les retraités, les brasseurs de bière, les tailleurs de pipes de Saint-Claude…j’en oublie certainement. Il ne se passe pas une semaine sans qu’un corps social manifeste dans le pays.

La France est un immense pays de râleurs dès lors qu’il s’agit de toucher au porte-monnaie et à ce que l’on nomme les niches fiscales. Poursuivre la lecture de « Les pigeons voyageurs »

Le danger de l’immatriculation des vélos

Derrière ce sujet anodin de l’immatriculation des vélos évoqué ici et se profile indirectement une mesure liberticide pour le cycliste.

Histoire d’une mesure liberticide

C’est en 1893 qu’apparaissent les plaques de vélo en France dans un but purement fiscal.

L’enjeu était de faire une source de revenu pour l’Etat à partir de ce moyen moderne de déplacement pour l’époque.

Mais très vite, on s’est aperçu que le vélo était aussi un moyen de se soustraire rapidement aux forces de police en cas de larcin. Poursuivre la lecture de « Le danger de l’immatriculation des vélos »

Qui est Louis Nègre?

Louis Nègre pourrait être le Monsieur Sécurité de notre club cycliste.

Celui qui rappelle sans cesse les règles à observer à vélo.

Il pourrait aussi faire un excellent professeur des règles de la morale laïque que tente de remettre au goût du jour notre Ministre de l’Éducation. Poursuivre la lecture de « Qui est Louis Nègre? »

Infractions routières: stages de vélo proposés

Avec son durcissement des peines pour les infractions routières, le Gouvernement va donner un coup de pouce au développement du vélo.

Imaginons que téléphoner au volant coûte dorénavant 135 euros et…3 points de moins sur le permis!

Or on sait que téléphoner au volant est devenu une banalité pratiquée par tout un chacun.

Le problème n’est pas tant pour celui qui téléphone que pour celui qui se trouve dans les parages comme un cycliste, par exemple, que notre conducteur téléphoniste semble avoir du mal à discerner. Poursuivre la lecture de « Infractions routières: stages de vélo proposés »

Conduite sous influence des radars

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Conduite sous influence des radars

vélomaxou

Les esprits s’échauffent. Le blocage des routes envisagé le 2
juin sera t-il de nature à infléchir le dispositif
gouvernemental?

Vu de mon vélo, je ne peux qu’assister contrit à la mesure qui
frappe les automobilistes.

Cette disparition des panneaux avertisseurs de radars va
compliquer la donne de tous ceux qui, sans aller trop vite, vont se
retrouver pris au piège d’un excès de vitesse modéré tout
simplement parce qu’il ont pris l’habitude de flirter avec la
vitesse limite.

En fait, cette mesure vexatoire du Gouvernement vise tout
simplement à punir dans son ensemble les conducteurs tous profils
confondus au motif que les accidents mortels sont en hausse sur la
route.

C’est que le radar ne fait pas dans le détail, tout le monde va
casquer, petits et grands fauteurs d’excès.

Il est vrai qu’avec un bon gros
moteur turbo-compressé, 10 km/h en plus ou en moins par rapport à
la vitesse limite, ce n’est rien.

En réalité, la spirale infernale de la perte des points va
s’intensifier puisque le radar va devenir complètement furtif.

Y compris pour ceux qui n’en avaient encore jamais fait
l’expérience!

Ce qui va s’intensifier aussi, ce sont les amendes
automatiques.

Des amendes douloureuses pour les moins nantis.

On comprend bien pourquoi les députés de base de l’UMP montent
au créneau, redoutant un retour de bâton de son électorat lors des
prochaines échéances électorales.

C’est qu’il ne fait pas bon s’attaquer à une des conquêtes
préférées des Français, celle de la bagnole. Une bagnole si
chèrement acquise et entretenue qu’ils ne comprennent pas qu’on
vienne les taxer encore un peu plus de façon sournoise.

Cela dit, cette mesure qui vise à faire des automobilistes des
conducteurs sous influence permanente, en crainte perpétuelle d’un
flash inopiné, pourrait bien conduire à terme à faire baisser d’un
cran la vitesse moyenne constatée et du même coup en dissuader
d’autres de prendre leur voiture pour un oui, pour un non.

Science et inconscience

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Science et inconscience

Les Français sont capables de faire trébucher Sarkozy.

Ah bon!…

Oui, m’sieur!

Et pourquoi donc?

Tout simplement parce qu’il supprime les panneaux radar…

Besançon a déja commencé, d’ailleurs.

Quel rapport entre Sarko et les radars?

Y’en a pas! mais c’est de sa faute si on va prendre encore plus
de prunes même en serrant les fesses…

D’abord, y’a 68% des français (des vrais, pas ceux d’origine
étrangère)
qui sont contre la suppression des panneaux,
alors…

Bon, alors, si j’ai bien compris, il suffit que Sarko, y
supprime les radars et ….il est réélu?

T’as tout compris mon pote; c’est pas la peine de se casser la
tête et de rouler en vélo!

Le Sarko, il est pas fou. Même que pour la naissance de son
p’tiot, il va les démonter vite fait, les radars.

Nom de Dieu, quelle murge on va s’mette!…

Attention, boite à image au km 133!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Attention, boite à image au km 133!

Les utilisateurs d’avertisseurs de radars sont en émoi depuis
que le Gouvernement envisage d’en interdire l’usage.

Ainsi le site du fabricant Coyotte organise la rébellion sur son
forum.Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Attention, boite à image au km 133!

Pour l’heure, aucune disposition n’est prise et Coyotte (et
consorts) peuvent grâce à cette publicité inattendue bénéficier
d’un nouveau succès d’estime propre à doper les ventes.

Mais posons-nous la question: le Gouvernement peut-il réllement
se lancer dans ce genre d’interdit?

Rien n’est moins sûr sur le plan légal.

Attendons donc l’avis des juristes.

Sur le plan technique, on a vu comme il est difficile de mettre
en place ADOPI qui vise le piratage en ligne des oeuvres
audio-visuelles…

Sur le fond, le Gouvernement croit trouver une porte de sortie à
la recrudescence d’accidents d’avril en incriminant les
avertisseurs de radars alors que rien ne le démontre.

On pourrait très bien dire aussi que les avertisseurs appellent
à la prudence à l’approche des radars et donc à l’approche de zones
réputées accidentogènes.

De là à dire que les pouvoirs publics sont vexés de voir
« les boites à images »  de moins en moins rentables
pour l’Etat, il n’y a qu’un pas…qu’on ne franchira pas.

En désespoir de cause, si l’Etat venait à faire interdire les
avertisseurs de radars, il ne resterait plus qu’à réinventer les
bonnes vieilles méthodes d’antan: appels de phares, cibie, bras
tendu à la portière et pourquoi pas…des petits fanions à planter
200 mètres avant le détecteur de vitesse mobile.

On pourrait même dérouler des petites banderoles « attention
radar! »

Le PV, c’est simple comme un coup de fil

Il ne fait pas bon être automobiliste aujourd’hui.

Après les hausses du coût des carburants, voici les détecteurs
de radars interdits à bord des véhicules et la chasse au téléphone
portable qui va s’intensifier.

Il est vrai que nos comportements latins impétueux ne facilitent
pas la tâche des pouvoirs publics.

Malgré tous les dispositifs en place pour responsabiliser les
conducteurs, l’hécatombe d’accidents continue.

355 tués sur les routes en avril.

Evidemment, même les conducteurs prudents vont se sentir en
insécurité avec un tel dispositif répressif.

Tant pis pour eux!

Ceux qui sont pingres, vis à vis de l’Etat, pourront toujours
prendre leur vélo afin d’éviter se faire pièger.

Dans quelques décennies, la question de la vitesse devrait être
définitivement réglée de façon automatique.

Avec par exemple des automates dans les zones de ralentissement
qui prendront en charge votre pédale d’accélérateur.

En somme, une forme d’assistance à la conduite qui vous
permettra de regarder Télématin sur le périph parisien
sans vous soucier de ce qui se passe au dehors. Ou presque!

Cela dit, peu à peu, si une part grandissante de nos libertés
individuelles fond comme neige au soleil, c’est bien la faute aux
conducteurs eux-mêmes.

Il faut quand même bien admettre que dans le mouvement
généralisé de baisse des vitesses qui va de pair avec le fait qu’il
y a de plus en plus d’usagers sur les routes, nos infrastructures
ne sont pas extensibles indéfiniment et que vouloir aller vite,
voire toujours aller plus vite avec nos petits bolides est
déraisonnable.

Ce discours là, bien peu sont prêts à l’accepter..

Hélas!

Ceux qui vont à vélo comme moi se rendent bien compte des
dérives actuelles qui prévilégient la vitesse à la sécurité des
autres usagers.

 

Maxou a retrouvé Cap Man et son vélo

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Maxou a retrouvé Cap Man et son vélo

Bébert alias Cap Man

Cap Man s’est fait flashé à 58 km/h
par un radar à Belfort, la cité du Lion.

Sa vidéo a bientôt fait le tour du monde, provoquant tantôt
émerveillement, tantôt récriminations.

Relativisons l’exploit!

Rouler à 58 km/h dans une descente n’a rien
d’extraordinaire.

Il faut juste appuyer un peu sur les pédales pour atteindre
cette vitesse. Une légère surcharge pondérale est même recommandée
pour accroître l’énergie gravitationnelle.

Certains se demandent si l’infraction est constituée?

Oui, puisque la limitation s’applique à tous les véhicules et un
vélo est considéré comme tel.

Cela dit, les conséquences de cet excés de vitesse risquent tout
au plus de faire prendre une bonne gamelle à notre cycliste capé si
par malheur son étoffe vient à se prendre dans les rayons du
vélo.

Pour mettre un terme au suspens, Maxou a réussi à retrouver
Cap Man.

On comprendra que Cap Man ne souhaite pas être reconnu par
Germaine, sa femme; c’est pourquoi il apparaît le visage
masqué.

Comme dans ses films tournés à l’insu de Germaine.

Avouons-le, Cap Man s’appelle en fait tout simplement
Bébert.

Bébert est en fait un sympathique retraité
d’Alstom-Belfort, l’oeil malicieux et le ton enjoué qui ne
déteste pas les blagues de comptoir.

Bébert avait fait un pari avec ses copains. Le pari
qu’il était capable de rentrer à Belfort après la belote au bistrot
en déclenchant le radar du pont Legay, le pont bien nommé.

Pari réussi!

Du coup Bébert a offert une tournée supplémentaire à
tous ses copains avant de rentrer à la maison.

Bravo Bébert!

 

 

 

 

Pas plus de 30km/h…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Pas plus de 30km/h...

vélomaxou

La sécurité des abords du nouveau collège Jules Verne à Illzach
va faire grincer des dents.

Outre la zone 30 et le dos d’âne, un feu rouge couplé à un radar
de vitesse stoppe les automobilistes récalcitrants.

Une façon sympathique de faire comprendre que 30km/h, ce n’est
pas 40 ou 50 km à l’heure dans ce lieu prochaînement fréquenté par
de nombreux piétons au sortir du collège.

Il ne restera plus qu’à installer un autre radar pour ceux qui
vont être tentés de franchir le feu rouge…

Daltoniens, s’abstenir!…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Daltoniens, s'abstenir!...

Rouge de honte ou rouge de colère? on ne sait pas bien…

Les nouveaux radars de feux rouges font un tabac.

En dehors de son rôle répressif, il faut bien l’admettre, les
radars de vitesse sont une affaire juteuse pour l’Etat.

Maxou évoquait récemment la pose de radars feux rouges à Strasbourg.

Les résultats n’ont pas tardé à tomber: avec seulement trois
radars de feux rouges, 364500 euros ont été collectés en quatre
mois seulement à Strasbourg! (journal l’Alsace
du 5 mai 2010)
.

Sans compter les 4 points retirés à chaque contrevenants…De
quoi voir disparaître les permis de conduire à « grande
vitesse »!

Finalement, la solution à l’engorgement de nos cités est
peut-être là…en ôtant les permis de manière sournoise.

Inconvénient majeur: en ôtant trop de permis, on prive l’Etat de
ses recettes de poche!

Radarisation

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Radarisation

cliché vélomaxou

L’Alsace se radarise. A grande vitesse.

Quelle commune n’a pas encore son radar, ici, en Alsace?

L’effet de surprise passé, les autos vont vite prendre
l’habitude de ces machines dès lors qu’elles ne sont pas suivies
par une amende et un retrait de points sur le permis de conduire en
cas d’excés.

 

Excès de vitesse à vélo…

La vidéo n’est guère
démonstrative…

La polémique resurgit.

Après la question de savoir si on peut, lors d’une infraction à
vélo, vous retirer des points sur votre permis de conduire, voici
qu’une autre question apparaît: peut-on vous verbaliser pour excès
de vitesse à vélo?

Normalement oui, puisqu’un vélo est un véhicule.

Si l’en en croit le journal le Parisien, un enfant de
huit ans a déjà été convoqué pour excès de vitesse en 2009…

Question subsidiaire:

Les radars peuvent-ils nous détecter en excès de vitesse à bord
de nos vélos?

Les petits radars lumineux à l’entrée des villages sont déjà
capables de nous détecter; d’aileurs, on ne se prive pas de se
lancer des paris de records de vitesse avant d’arriver à leur
hauteur. On ne voit donc pas pourquoi les radars de la Police n’en
seraient pas, eux-aussi, capables…

Il reste une solution: le tandem.

Si vous ne voulez pas être  importuné par des poursuites
pour excès de vitesse, il suffit de vous faire conduire par
un policier en service sur votre tandem.

Mais où va t-on si la Police devient complice de nos
infractions!

 

Illzach, roi de la prune

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Illzach, roi de la prune

Un cycliste verbalisé 90 euros pour excès de vitesse à Illzach
(journal l’Alsace du 18 juin), ce n’est pas banal.

43 km/h au lieu de 30 rue Kielmann.

Enfin, la loi est la même pour tout le monde.

En principe.

Mais on imagine que la maréchaussée a voulu faire un exemple et
aussi un peu de zèle vis à vis des cyclistes. Ceci dit trois
remarques:

1/ des cyclistes qui circulent avec 90 euros sur eux, j’en
connais peu, étant moi-même cycliste, en général on ne se balade
pas avec son carnet de chèques…à moins que la gendarmerie soit
équipée de terminaux carte bleue?

2/ des cyclistes qui roulent à cette vitesse sans compteur comme
le suggère le journaliste: très peu vraisemblable…la plupart de
ces « coureurs » cyclistes en sont pourvus.

3/ le retrait des points pour un cycliste: c’est une affirmation
erronée qui a la vie dure, même dans la gendarmerie. Cette
possibilité de supprimer des points sur votre permis lorsque vous
êtes à pied ou à vélo est démentie par les textes. Voici les
références: – circulaires du Ministère de l’Intérieur le 23
novembre 1992 et le 10 mars 2004 – arrêt du 8 décembre 1995 du
Conseil d’Etat (requête N° 158676) – jugement du Tribunal
Administratif de Strasbourg le 27 avril 2001 – réponse du Ministre
à 2 questions posées au Sénat, le 14 novembre 1996 et le le 29 juin
1999. (sources Fubicy)