Étiquette : Tour du Haut-Rhin à VTT

Le Tour du Haut-Rhin à VTT (fin)

Nous étions trois pour achever ce Tour du Haut-Rhin

Pour comprendre l’histoire, le tour du Haut-Rhin à VTT que j’ai construit en 2020 devait durer 5 jours.

Malheureusement, ce tour a été interrompu au début du quatrième jour suite à une chute.

Nous avons terminé notre tour hier et aujourd’hui 29 mai 2021.

Pour retrouver les trois premiers jours, c’est ici

…et nos deux derniers jours (J4 et J5) sont décrits ci-après soit au total 143 km et 1800 de D+

Dans le rôle des cyclistes: Bernard, Jacques et Max

itinéraire des deux dernières journées pour boucler le Tour du Haut-Rhin à VTT, on quitte Chalampé (D) et on rejoint Sentheim (A)

Quatrième jour: Chalampé- Winkel

Lors de cette quatrième étape du Tour du Haut-Rhin à VTT, on gravira trois cols nouveaux ce qui portera à quarante le nombre de cols traversés au total

  • 38 col de Rote Flüh (738m)
  • 39 col de Blochmont (631m)
  • 40 col de Neuneich (730m)

il existe d’autres cols à proximité sur la frontière suisse, on peut les retrouver ici

départ golf de Chalampé
on longe l’ile du Rhin entre Rhin sauvage et grand canal du Rhin jusqu’à Kembs
Weil am Rhein (Allemagne), rien que pour passer sur la belle passerelle au-dessus du Rhin
Bâle depuis la passerelle de Huningue
sur la passerelle Weil-Huningue
Enclave suisse de Rodersdorf. Qu’on nous pardonne, c’est pour aller au plus court qu’on la traversera
qu’est-ce qu’on en a bavé pour aller « chercher » le col de Rote Flüh à 738m!
col de Rote Flüh on est sur la frontière franco-suisse (mon vélo est en France)
magnifique paysage (Kiffis)
5 km en traversée du Glaserberg
le col de Neuneich (730m), un haut-lieu réputé avec de très belles vues sur Ligsdorf
nous voici à Winkel à la source de l’Ill qui traverse l’Alsace. Notre ami Prosper est venu nous accueillir

Cinquième jour: Winkel-Sentheim

après une nuit réparatrice à l’auberge du Cerf à Winkel, nous sommes prêts à partir pour Sentheim toujours en longeant la frontière du département
dès le départ la terrible côte de Winkel…
heureusement, pendant la montée une borne touristique relatant la barrière électrique installée en 14 par les Suisses pour empêcher le passage des frontaliers et des déserteurs
au carrefour des Ebourbettes, nous pouvons souffler un peu
la chapelle des Ebourbettes est magnifique
la ferme des Ebourbettes sur la frontière suisse a une histoire. elle a servi notamment à l’évasion du général Giraud. le petit bâtiment qui avait brûlé récemment au fond a été restauré grâce à Groupama nous a dit la fermière en allant voir si ses pommes de terre pointaient le bout du nez. si le chien ne nous aime pas c’est parce que des cyclistes lui ont donné des coups de pied…ce chien contrôle son territoire. Il est venu vers nous, a aboyé, puis a poursuivi son chemin.
et après, où va t-on?
on va droit au point de vue voir les ruines du château de Morimont
c’est là, en bas, les ruines de Morimont
pour monter au Roc du Corbeau, c’est gratiné!
au Roc du Corbeau, vue sur le château plus précise
on quitte le massif dans une descente périlleuse qui nous amène à Levoncourt (km8)
première position allemande de la frontière suisse jusqu’à Ostende en 14-18
entrée de Pfetterhouse, nous voici sur du plat et l’on va prendre la piste cyclable jusqu’à Dannemarie
un bitume salvateur
étrange animal en équilibre
pause à Wolfersdorf. on a fait 40km

Puis viennent Saint-Cosme, Bellemagny, Bretten…

On atteindra Mortzwiller par un passage en forêt très boueux.

dernière montée la côte de Mortzwiller à Sentheim

Voir les parcours GPS…

Chalampé-Winkel

Winkel-Sentheim

vous aimerez peut-être aussi …

mon parcours sur la frontière suisse à VTT avec le passage des six cols frontaliers (2014)

randonnée dans le Jura avec les cyclos de Bouxwiller (2016)

visite du château de Morimont et histoire du général Giraud (2016)

Tour du Haut-Rhin à VTT kilomètre 26

Partis à 8h30 de Vogelgrün, nous abordons le club nautique du Rhin de Colmar

Nous devions encore rapporter de belles images aujourd’hui et demain. Mais l’essentiel était déjà fait au cours des trois journées précédentes.

Aujourd’hui, nous longions le Rhin sauvage, tranquillement, depuis Vogelgrün jusqu’à la frontière suisse. Puis il était prévu de rejoindre Ferrette dans le Sundgau.

trace du parcours prévu aujourd’hui

Et demain, il restait un petit parcours bucolique entre Ferrette et Masevaux pour achever le Tour du Haut-Rhin à VTT.

Hélas au km 26 à 500m du pont de Chalampé, mon ami est tombé. Bêtement, comme on dit, sans qu’on s’y attende, tout simplement sur un « gendarme couché », ralentisseur de vitesse, sur la petite route qui conduit au Golf du Rhin. Il a voulu le contourner pour éviter le tressautement des sacoches en mordant le bas-coté, puis le vélo est sorti en travers sur la chaussée en macadam et patatras, c’est la chute. Brutale!

Moi qui suivait derrière à quelques mètres, j’ai suivi pour contourner aussi le ralentisseur comme on le fait souvent en pareil cas et voyant la chute, je suis sorti lentement de l’ornière.

Il existe deux ralentisseurs successifs sur cette route étroite empruntée par les golfeurs avec de nombreux refuges car la largeur ne permet pas aux voitures de se croiser. Ces ralentisseurs occupent toute la largeur sans sas pour les vélos. Dommage!

Mon collègue debout tout de suite. Je ramasse son vélo, les sacoches qui frottent la roue, le support GPS cassé…et mon collègue qui s’écrie « j’ai le pouce cassé! »

Le 112 me répond en allemand, le 15 ou le 17 numéro inconnu du relais allemand et pourtant je suis à Chalampé en France!

Les habitants des immeubles de VNF arrivent à appeler les pompiers…une ambulance arrivera trois quarts d’heure plus tard.

Bernard a ramené lui-même son vélo aux habitations. Il dit ne pas souffrir. Il est très courageux et fait le diagnostic lui-même devant les ambulanciers, médusés.

Notre Tour du Haut-Rhin à VTT est terminé.

Je rentre à Thann sur mon vélo, je n’ai pas le cœur à poursuivre seul. Je raconterai notre voyage plus tard. Nous avons tellement « galéré » là-haut sur les cimes que c’est triste de terminer ainsi alors que nous avons traversé des endroits bien plus périlleux.

Bernard m’a donné de ses nouvelles. Son pouce va être opéré.