Jour : 5 novembre 2018

Les e-bikes suisses vont trop vite

topelement.jpg

Les Suisses sont embarrassés.

Leurs vélos électriques vont trop vite et sont la cause d’accidents nombreux.

L’article de vingt minutes.ch n’est pas très clair car on parle à la fois de vélos qui marchent à 30 et d’autres à 45 km/h…

Bref tout ce petit microcosme mis ensemble sur les pistes cyclables, ça fait désordre.

Et les Suisses, le désordre, ils n’aiment pas.

Ils ont raison.

Il est vrai que les « vélos mobylettes » ont le vent en poupe là-bas.

Des vélos qui vous propulsent à 45 km/h autorisés sur les pistes cyclables alors que c’est interdit en France.

Lire l’article dans vingt minutes.ch et aussi les commentaires des éternels opposants au vélo qui ressemblent fort à ceux que nous avons en France.

Publicités

Tests éclairage de la FUB

laser gun.png
Selon la FUB, le Laser Gun tient la pole position du meilleur phare…mais il se branche sur un alternateur

Excellente initiative de la FUB (fédération des usagers de la bicyclette) qui publie des tests comparatifs d’éclairages vélo.

Au premier rang du palmarès le feu avant laser gun…et le feu arrière shield X de moon.

moon shield x.png
shield X de moon.(47€)

On va pouvoir au moins y voir clair…sauf qu’avant de se lancer dans un achat, il faut bien réfléchir car selon la source d’énergie (batterie, pile ou alternateur) le feu optimal ne sera pas le même.

Je suis circonspect.

Mon feu IXON IQ de Busch Muller est plutôt mal classé alors que j’en suis très satisfait bien qu’il soit lourd (mais autonome) et relativement cher.

Je vais examiner à la loupe cette étude.

Consulter les tests éclairage sur le site de la FUB

s’éclairer à VTT

Thur sauvage, méfiance!

img_8328

Aujourd’hui, je suis repassé le long de la Thur sauvage et j’ai balisé comme j’ai pu le passage où j’ai manqué de tomber dans la rivière.

La Thur est ici en contrebas et les feuilles mortes occultent l’itinéraire qui tourne à gauche en venant de Cernay.

Mon montage avec les branches mortes mérite une consolidation.

Je retournerai.

thur
Le sentier de la Thur sauvage est agréable à parcourir à pied, à cheval ou à vélo. Mais les berges sont imprécises au gré des inondations.

Les potins du lundi

carte-itinerance-7c57a0-0@1x
Itinéraire présidentiel commémoratif de 14-18; comment va t-on faire voyager le Président?

Itinérance

C’est le titre des voyages mémoriels que notre Président va entamer pour commémorer les cent ans de la fin du conflit de 14-18.

Une façon comme une autre de découvrir la France profonde en passant cinq jours et quatre nuits le long de la ligne des combats.

Pas seulement la France des tranchées et des blockhaus, mais aussi celle des laissés-pour-compte jusqu’alors inconnus qui galèrent pour boucler les fins de mois.

Cette itinérance n’est pas sans rappeler celle du député Jean Lassalle qui en 2013 avait décidé de boucler un tour de France à pied en réaction au climat de crise politique et économique qui plombe la France.

Si le Président Macron avait choisi de réaliser son périple à vélo, il y aurait ajouté le panache et montré l’exemple à ceux qui n’arrêtent pas de se plaindre de la hausse du coût des carburants.

VAE: les clubs font le dos rond

L’offensive du vélo électrique ne fait pas que des heureux.

Les clubs plutôt que d’y voir une occasion de renouveler leurs troupes font le forcing pour empêcher cette nouvelle population de rejoindre leurs rangs.

Après le ratage du virage VTT par les fédés sportives dans les années 80, c’est le VAE qui devient l’épouvantail des inconditionnels du « vélo muscu ».

On sait ce qu’il va advenir: la création de clubs VAE affiliés au tourisme vert représentés par les QUADs, motos vertes et autres 4×4.

Dans mon Club des Cent Cols, le bétonnage anti-VAE est en marche: pas de possibilité de déroger à la règle qui veut qu’on grimpe en haut des cols à la seule force musculaire.

Laissons donc l’histoire dire qui aura eu raison…

L’eau de Vittel, oui! mais pas pour les habitants

Logo_Vittel.svgNestlé Waters, la filiale de Nestlé qui commercialise l’eau des plus grandes sources françaises est inquiète: la source de Vittel baisse dangereusement.

Alors pour ne pas que la source à l’or bleu se tarisse, on va tout simplement priver les habitants de Vittel de leur eau.

Comment?

En connectant leur réseau à celui d’Attignéville distant de 30 kilomètres.

Pour une petite ville comme Vittel, cela suffira amplement.

Du coté des autorités, on préfère avantager Nestlé Waters, quitte à priver les citoyens de leur propre ressource.

Pour en savoir davantage

Collectivité Territoriale d’Alsace

Pour mémoire, souvenons-nous que la Collectivité Territoriale d’Alsace a déjà été tentée en 2013 et qu’elle a échoué à la suite d’un référendum (voir mon billet d’alors).

En jeu la disparition des deux départements.

Cette Collectivité nous est à nouveau représentée sans que nous soyons consultés.

Cela rappelle étrangement le Référendum de Maastricht, ne trouvez-vous pas?

L’Alsacien de base que je suis ne sait que penser de cette annonce qui vise à redonner à l’Alsace un soupçon d’autonomie après le désastre causé par François Hollande avec la création du Grand Est, ce grand n’importe quoi sans cohérence d’aucune sorte.

La Collectivité Territoriale d’Alsace envisagée rappelle le statut du Reichsland Elsaß-Lothringen du temps de l’empire allemand comme se plait à le rappeler l’historien Benoit Vaillot.

Certes les régions Lorraine et Champagne-Ardenne font à présent grise mine, elles se sentent trompées et on les comprend.

Il faut bien admettre que le raffut des élus alsaciens a porté ses fruits avec neuf députés bas-rhinois et six haut-rhinois, le Grand Est du président Rottner peinait à convaincre en haut lieu.

Ce système de yoyo de l’Etat avec nos institutions territoriales ne manque pas d’inquiéter.

Pourtant nos territoires ne sont pas des jeux avec lesquels Paris peut jouer à sa guise sans l’avis des populations.

On va donc attendre de voir comment les choses vont évoluer…et comment cet attelage Grand Est-Alsace va fonctionner sur le plan institutionnel.