Jour : 15 novembre 2018

Fort Saint-Elme

img_8378
Je n’y ai pas mis beaucoup de cœur, c’est l’intention qui compte

Toujours bridé à la maison, je suis dans la phase « toux » du processus.

Je la connais cette phase, elle m’épuise et elle dure, elle dure…

Je suis passé par là en avril dernier. (voir mon billet)

Je veux dire dans les Pyrénées Orientales du coté d’Argelès.

J’en ai un souvenir fugace.

J’ai mis un pied à terre, puis voyant tous ces touristes, je suis parti.

Il ne m’en reste que l’image de fortifications bricolées noyées dans le végétal au-dessus de Collioure.

Un avis certainement injuste.

Construit sous Charles Quint au XVIeme siècle, le fort abrite des collections d’armes médiévales et renaissances.

 

Masevaux, la ligne va rouvrir

Sentheim, la SNCF va rouvrir la ligne. Quelques rafraîchissements sont à prévoir

Vélomaxou ne reste pas les bras croisés, il n’est pas insensible au désarroi de ceux que l’on appelle désormais « les gilets jaunes ».

Loin des yaka, faukon, on l’ignore trop, de grands esprits transpirent pour résoudre la transition écologique de nos transports.

Je ne vous citerai qu’un projet, proche de nous, celui de la réouverture de la ligne ferroviaire Cernay-Masevaux.

1280px-TER_200_driving_trailer.jpg
Le TER Alsace S’Elsass en gare de Masevaux (on remarquera l’architecture élégante de la nouvelle gare telle qu’elle est projetée). Ces TER accepteront les vélos à bord.

Enfin, un trait d’union entre nos deux vallées de la Thur et de la Doller va être remise en fonction!

C’est une première victoire des « gilets jaunes » là où on ne s’y attendait pas: la réouverture de la ligne ferroviaire Cernay- Masevaux est en effet une réponse positive aux questions de mobilité posées en milieu rural.

Dix neuf kilomètres.

C’est la distance qui sépare Cernay de Masevaux.

sncf
le tracé de la future ligne ferroviaire de Cernay à Masevaux reprend en partie la ligne abandonnée en 1973

Voila de quoi satisfaire tous les usagers de la route qui se pressent chaque jour pour rejoindre l’agglomération mulhousienne.

L’infrastructure est encore viable entre Saint-André et Sentheim puisqu’elle est exploitée par l’Association touristique Thur-Doller.

Inaugurée le 30 juin 1869, la ligne de Cernay à Sentheim dessert la haute vallée de la Doller ; elle se poursuivait à l’origine jusqu’à Sewen. Après avoir eu à subir les conséquences des guerres de 1914-1918 et 1939-1945, sa fréquentation décline jusqu’à l’arrêt du trafic voyageur en 1967, elle est déclassée en 1973.

Certes il y aura quelques aménagements à prévoir, la traversée de la RN66 à Saint-André, la reconstruction de la ligne de Sentheim à Masevaux.

La RN66 et la D466 (à Burnhaupt) seront dotées d’un passage inférieur sous la voie ferroviaire.

Du coté programmation des trains, la page internet est déjà prête…

 

Anquetil au théâtre

5179.jpg

Anquetil, quintuple vainqueur du Tour de France, disait qu’à force de se piquer pour tenir la cadence ses cuisses et ses fesses « ressemblaient à des écumoires ».

« Le dopage est un mode de vie dont Anquetil ne se défera pas, jamais il ne renoncera à être le maître du jour et de la nuit, le maître de l’intensité, le maître du début et de la fin des fêtes.

Anquetil tout seul est la pièce de théâtre tirée du livre de Paul Fournel, mise en scène par Roland Guenoun.

Anquetil tout seul sera joué ce soir à l’Espace Tival de Kingersheim (voir ici)

…également vendredi 16 au relais culturel de Thann et samedi 17 à l’Espace Rhénan de Kembs

Anquetil tout seul, de Paul Fournel, Seuil, 150 p., 16 €.
Signalons, du même auteur, la parution en poche de Chamboula, Points, 384 p., 7,60 €.