L’obligation du gilet jaune et du casque à vélo


Va t-on voir enfin disparaître ces troupeaux de cyclistes habillés de tenues sombres?

Un nouvel amendement porté par des députés va être déposé au parlement. Il vise à l’obligation du port du gilet haute visibilité et du casque.(voir le texte)

Cette disposition me ravit d’aise.

La veste noire Santini pour cycliste, une ânerie du merchandising

Enfin des députés qui comprennent qu’on ne peut plus rouler impunément sur nos départementales tout vêtu de noir!

Franchement si cet amendement passe, j’applaudirai des deux mains.

Publicités

10 réponses sur « L’obligation du gilet jaune et du casque à vélo »

  1. Personnellement je suis pour le casque et contre le gilet ! Pratiquant le velo pour aller au travail, je me fais deja copieusement insulté si je porte 1 gilet jaune, en rapport avec le mouvement social que je ne partage pas

      1. Oui le gilet jaune peut aider à éviter de partir au tapis en vélo. Personnellement je me suis sauvé plusieurs fois la mise -ainsi qu’aux cyclos qui étaient avec moi- en étant extrêmement méfiant des voitures …..qui l’arboraient sur leur tableau de bord!

  2. L’amendement en question porte sur la circulation en vélo en milieu urbain….(cf fin de la 2ème phrase de l’exposé sommaire) alors que l’accidentologie vélo (accidents mortels) concerne principalement les routes en rase campagne où effectivement la visibilité est importante ! Agissons auprès des fabricants de vêtements pour qu’ils améliorent la visibilité de nos équipements !

  3. Un nouvel amendement porté par des députés va être déposé au parlement. Il vise à l’obligation du port du gilet haute visibilité et du casque.
    Ou comment tuer définitivement l’usage du vélo en ville !

      1. Je ne crois pas au manichéisme de ceux qui, parmi les députés, proposent un amendement imposant le port du casque et du gilet haute visibilité. Il faut en revanche accepter de jouer le jeu de la plurimobilité tant en ville que sur route et comprendre que mélanger toutes sortes d’engins crée nécessairement des contraintes. On ne peut pas multiplier des usages, et donc des usagers, de natures diverses dans un flot de circulation sans que les plus fragiles soient clairement identifiés comme les cyclistes, « les trottineurs » et autres engins à la mode. Dans le spectre de vision de l’automobiliste, le cycliste n’est qu’un point qu’on découvre parfois trop tard, il est donc normal qu’on renforce notre identification. Pour le casque, c’est l’éternel débat. Je continue de penser qu’une chute à vélo, même à l’arrêt et en ville, peut avoir des conséquences dramatiques pour une personne novice qui se met au vélo. Si on veut promouvoir le vélo en ville, il faut donc des sécurités actives et passives. N’attendons pas en vain des bandes cyclables partout et sans intersections, cela n’arrivera jamais. Je rentre de Hollande et j’ai bien compris que le phénomène vélo de la Hollande n’est pas envisageable en France qui n’a pas de culture de vélo, peu de voirie adaptable et peu de goût pour changer ses habitudes.

  4. Comme toi Maxou je m’énerve contre cette mode idiote dui noir. Y compris sur le matos : vélo, roues, freins etc tout est noir…
    Par contre je ne vois pas du tout en quoi le port du casque peut résoudre ce problème, d’autant plus que beaucoup de casques sont… noirs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s