Jour : 14 octobre 2020

Holala, c’est dangereux

Vieux-Thann, route de Cernay, itinéraire cyclable de la Thur

Ben oui, projeter un cycliste du trottoir à la route, c’est mettre sa vie en danger.

Oui, faire du vélo à Vieux-Thann, holala c’est dangereux! Qui pourrait dire le contraire?

Moi à présent, je m’interdis de prendre des jeunes en « apprentissage » vélo. Trop dangereux.

Holala, c’est dangereux

Thann. Les cyclistes sont invités à se casser la gueule

J’inaugure ma nouvelle rubrique « Holala, c’est dangereux » comme je l’avais annoncé dans ma précédente chronique.

Une rubrique comme celle-là, c’est très facile à alimenter. Juste une image, une photo et le tour est joué. Je vous invite à m’envoyer tous vos clichés afin qu’on puisse faire un musée des horreurs de « Holala, c’est dangereux »

Il suffit de m’adresser vos clichés à mailto:velomaxouleclub@gmail.com

L’heure n’est plus à la concertation: pour se concerter, il faut être plusieurs et être entendus. Or le monde du vélo n’est pas entendu. On nous dit « oui, oui! » et dès qu’on a repris son vélo, tout est comme avant.

Les municipalités se servent des cyclistes d’abord pour s’acheter une forme de paix civile et pour se « verdir ». Mais sur le fond, rien ne change.

Pire sont celles qui se servent de nous pour réduire la vitesse des flux de véhicules. Par exemple avec des rétrécissements, des dos d’ânes.

Passage du canal du Rhin à Chalampé

Holala, c’est dangereux!

Je serai donc un de ceux qui dénoncent les incohérences des décideurs publics puisqu’il est avéré que le cycliste est un citoyen fusible sur lequel on peut compter.