C’est mathématique


Croire qu’on va pouvoir laisser passer l’orage en s’enfermant dans un bunker est une fausse bonne idée (image Aurel). Ce n’est pas Mélenchon le plus à craindre, c’est Poutine

C’est un billet qui déplaira, je le sais. J’en prends la responsabilité. On aimerait que je ne sorte pas de mes sujets de prédilections. Moi je prends parti. Délibérément.

Inutile de se prendre la tête, la politique c’est mathématique.

Au diable les valeurs!

Dans moins de trois semaines (le 10 avril), la Présidentielle. La Présidentielle en France a quelque chose de sacré comme au temps du roi Soleil, on croit que l’avenir de la planète en dépend comme si nous étions encore le centre du monde. Alors que la France est devenue une nation de second plan à bien des égards.

La suite, les législatives, ne sert à rien puisque comme on le sait et comme on le voit l’exécutif piétine sans vergogne le législatif. On avait les députés godillots au temps du RPR, on a maintenant les députés croupions de Macron.

Comme je le disais, la Présidentielle est mathématique. C’est presque binaire vu que les Français n’ont plus le sens des valeurs morales et que la politique n’incarne plus rien d’autre qu’une forme de consensus mou où l’on se garde bien d’oser les changements de fond.

Mon pognon d’abord!

Donc voici comment voter:

  • choix 1: pas bouger!…c’est grosso-modo le choix d’une majorité d’électeurs
  • choix 2: Macron…il a beaucoup d’atouts: la masse des classes moyennes qui lui est redevable, des concurrents dispersés, une gestion dynamique du Covid, des Gilets jaunes délaissés sur les ronds-points, la main sur le portefeuille dès qu’un mouvement d’opinion émerge en faisant trop de bruit
  • choix 3: Mélenchon…il a dit « au-dessus de 12 millions de revenus, je prends tout » au moins c’est clair. Mais il a un grave défaut, celui d’être anti-nucléaire. C’est donc la marque d’une profonde incompétence vu le contexte mondial et environnemental
  • choix 4: pour les indécis, les rêveurs, les utopistes, les fachos, les réacs,…et qui sais-je encore…il est clair que MLP n’a pas l’étoffe pour représenter les 30% des Alsaciens qui votent pour elle…et encore moins les autres

Quand je dis que c’est mathématique, les Français pensent « combien? » avant de mettre le bulletin dans l’urne.

  • à quel âge la retraite?
  • à combien le SMIC?
  • à combien le litre d’essence?

Tout le reste leur importe peu. Le reste? oui le destin de la planète, son irrémédiable destruction environnementale, son mode de développement et de consommation, sa gestion énergétique,…

L’illégitimité du vainqueur va aussitôt réanimer les vaincus. Normal, car ils n’auront pas d’autre choix à évoquer que le faible score ou la faible participation des inscrits ou encore l’abstention de ceux qui ne croient plus en rien. Mais en vérité ce sera leur inaptitude à capter les suffrages en leur faveur qui sera la cause de leur échec. Ils auront manqué de chiffres convaincants pour rallier les voix des indécis.

L’Ukraine est cependant capable de jouer un mauvais tour aux surenchères si « l’appel du drapeau » réveille les consciences.

Car la guerre ukrainienne est potentiellement porteuse d’une déconvenue pour les tenants du mondialisme économique prôné par les libéraux comme Macron ou Scholz en Allemagne. Une déconvenue désagréable car elle menace à terme nos équilibres, nos libertés et la paix mondiale.

L’OTAN dont on a dit tant de mal redevient une valeur sûre à laquelle on se rallie sans trop regarder les cadavres cachés dans les placards de l’oncle Sam. Mais le « non alignement » revendiqué par Mélenchon pose aussi problème car nous n’avons pas les moyens militaires en Europe occidentale de nous défendre si nous sommes attaqués par un dérangé comme Poutine.

Là aussi, c’est mathématique.

  • Combien de divisions?
  • combien de chars?
  • combien d’avions?
  • combien d’hommes?

Pour l’heure, quel que soit le résultat de la Présidentielle, on va devoir subir les conséquences de notre défiance vis à vis de Poutine. On n’aura peut-être pas la guerre, mais on va le payer cher.

La Russie n’a pas dit son dernier mot.

Une réflexion sur « C’est mathématique »

  1. « Alors que la France est devenue une nation de second plan à bien des égards »

    Eh oui, gauchisme et immigration auront eu la peau d’une des plus brillantes civilisations sinon la plus brillante ayant existé. Il est d’ores et déjà écrit que nos petits-enfants connaîtront le tiers-monde et les torrents de sang.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :