Étiquette : bretten

A quoi bon?

Bretten

C’est vrai que parfois je me demande à quoi bon? A quoi bon décrire une sortie qu’on accomplit pour la nième fois. Chacun connait ça, chacun sait le faire, avec des variantes. On tâte le terrain plus exactement le vent comme un navigateur à voile.

Quand j’ai vu Cernay arriver aussi vite sans encore avoir commencé mon pédalage, j’ai changé de parcours, j’ai pris un cap sud-ouest face au vent jusqu’à Bellemagny. Une succession de bosses où je profite des creux pour m’abriter du vent puissant.

Lachapelle-sous-Rougemont

A Bretten, j’ai rejoint Rougemont, puis j’ai pu mettre les pieds sur le guidon.

Golf de Rougemont

Le Schirm se monte avec réflexion dès lors qu’on n’a pas beaucoup de ressources comme c’est mon cas. On part de la cote 400 et on arrive à 600m au col en 3,5km à peine 6%. D’abord la ligne droite jusqu’à Houppach où l’on prend ses marques. Ne pas s’affoler, ça ne sert à rien. Dans Houppach, on respire et une fois à hauteur du garagiste, il faut négocier quatre courbes et des tronçons à pente variable jusqu’à l’embranchement de la colonie de vacances; une fois là, c’est gagné, il faut prendre un rythme de croisière pour les deux dernières rampes à pente régulière. Quand on voit le portique électrique, on est sauvé.

La relève est assurée (Bourbach)

https://www.openrunner.com/r/9765452

https://www.openrunner.com/route/9765452/embed/fr/34474d377050755751565a78463064324b7766674b695341475042764d6f76466877397a794a7a713858343d3a3ac1f9d62b79e404eb66f1f8c03722ff07

Inondations du Sundgau

Pourquoi l’A36 a été envahie par la boue à Burnhaupt?

img_6794
Ici le ruisseau qui longe les champs au lieu-dit Niedermecken passe sous l’A36

img_6795
mais quand le débit est trop important, ça déborde et ça donne ça sur l’autoroute

Les champs de maïs sont-ils responsables de ces coulées de boue?

img_6796
champ de maïs à Burnhaupt-le-Bas, l’eau s’écoule du champ sur la route en contrebas entraînant la boue.

img_6798
champ de maïs route de Gildwiller à Burnhaupt. L’eau se déverse du champ directement dans le fossé, puis traverse la route

img_6799
Rien à voir avec les inondations. Gildwiller a posé des bornes plastique pour protéger les piétons et met les cyclistes en danger, sans le savoir.

Diefmatten a été envahi par la boue à 80% selon le maire…

img_6801
l’eau est venue des champs qui bordent le village, elle a traversé la route et atteint les habitations

img_6802
l’eau a traversé la route

img_6803
puis l’eau a gagné les potagers

img_6804
l’eau s’est propagée dans les cours puis les garages en sous-sol

img_6805
entrée haute de Diefmatten, les émissaires ont été incapables d’absorber le flux

Bretten

img_6808
A Bretten , les travaux d’enfouissement des réseaux ont été ravagés.Tout est à refaire

img_6809
champ de maïs à la sortie de Bretten

 

Cinquante tout rond

P2100002.jpg
Sentheim

J’ai le compas dans l’œil: cinquante kilomètres tout rond.

Juste assez pour soulager mon curseur de vanité.

Me croirez-vous si je vous dis que je suis fatigué?

Après Roderen, j’ai pris Sentheim.

Direction Soppe-le-Haut.
Poursuivre la lecture de « Cinquante tout rond »

Le circuit des audacieux

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le circuit des audacieux

Les Audax d’Alsace nous conviaient aujourd’hui à leur
traditionnelle sortie « le circuit des Audacieux ».

 Deux parcours à travers le Sundgau: l’un de 50km et
l’autre de 90km qui tous deux se croisaient à Gildwiller le Mont où
un ravitaillement copieux et convivial nous attendait.

Malgré le temps pluvieux, la bonne humeur était au
rendez-vous.

Le parcours le plus long nous conduisait jusqu’à Petite Fontaine
après être monté le long des contreforts de Mortzwiller.

Puis, Eteimbes et Bretten ne laissaient pas les connaisseurs
indifférents avant de rejoindre la bosse de Gildwiller le Mont.

On rentrera par la piste du canal non sans avoir fait un crochet
par Bruebach et Zimmersheim.

Le vélo n’exclut pas le tourisme; chaque parcours cycliste et
toujours l’occasion de découvertes nouvelles non dénuées
d’intérêt.

En cette journée du patrimoine, Maxou s’est arrêté devant la
locomotive à vapeur du petit train de Sentheim, devant les plantes
invasives de Petite Fontaine, devant la Croix de Saint Eloi sur le
ban de Bretten.

Ce patrimoine végétal qui tapisse le ruisseau de Petite Fontaine
est constitué de Renouée du Japon et d’Impatiens de l’Himalaya
rapportés par des botanistes. Ces plantes envahissent leur nouvel
habitat et il est très difficile de s’en défaire, parait-il…

La Croix de Saint-Eloi à Bretten a été érigée en 1844 sur les
lieux d’une ancienne chapelle détruite pendant la Révolution.
Bretten conserve les traces sur son emblème de son Saint Patron
Eloi, patron des forgerons.