Bloc-notes 3 août 2022

Parmi toutes les conséquences de la sécheresse, celle de l’interdiction de circuler sur les chemins forestiers. Notamment à vélo, comme ici en Gironde.

La dame s’est excusée croyant que l’interdit ne frappait que les véhicules à moteur. Mais le garde l’a assurée qu’elle risquait, elle aussi, 135 euros d’amende.

On en est donc là: jeter des interdits qui ressemblent fort à ceux de 2020 où l’on interdisait aux piétons de circuler à plus d’un kilomètre de chez eux par crainte qu’ils ne propagent la contamination du Covid.

Un métier qui va prendre de l’ampleur à l’avenir, c’est celui de pompier. Pompier tout court. Pas pyromane. L’Assemblée parle des défraiements du pompier, autour de 9 euros de l’heure. Pas bezef!

Autour du pompier de base vient se greffer toute une technostructure intéressée aux développements des incendies. A commencer par les fabricants de matériels toujours plus sophistiqués qu’ils soient terrestres ou aériens.

L’industrie du réchauffement

Sam le pompier ou comment préparer nos progénitures au réchauffement

Poutine est un enfant de cœur du réchauffement. Ses missiles hypersoniques ne feront pas illusion, ni ses bombes sur les écoles, les hôpitaux ou les champs de blés ukrainiens. Là où il va y avoir du grain à moudre, c’est autour d’un phénomène qui s’installe durablement:

  • la rareté de l’eau alliée au manque d’énergie sur l’ensemble de la planète terre
la culture du maïs pour combien de temps encore?

D’abord les images vues à la télé cet été et qui frappent les bonnes consciences, les feux de forêts et les campings dévastés. Mais aussi tous les cours d’eau à sec qui privent les paysans d’eau pour irriguer les cultures.

la rareté de l’eau s’accompagne ensuite d’orages dévastateurs comme ici à Bretten en 2018

Songeons qu’à force de chercher de l’eau pour assurer la fin de l’humanité en bonne compagnie plutôt qu’en mourant de soif, nos nouvelles générations commencent à se mobiliser pour faire des économies. D’abord boire l’eau des stations d’épuration en la réinjectant dans le réseau d’eau potable plutôt qu’en la rejetant à la rivière. Elémentaire mon cher Watson! Véolia se frotte les mains.

Ensuite des Géotrouvetout ingénieux vont réhabiliter le double réseau d’eau domestique en séparant eau potable et eau de pluie grâce à des réservoirs de récupération dédiés sous chaque maison et immeuble.

En attendant Borne

On accuse Macron de ne rien faire depuis cent jours, depuis sa réélection. Mais Borne veille. La polytechnicienne en chef de la France cogite à la quadrature du cercle: comment faire rouler les bagnoles et les trottinettes électriques avec un nucléaire en berne? Les écolos ont les lèvres gercées, ils ne peuvent plus rigoler. Je propose qu’on les embauche tous pour souffler sur les éoliennes les jours sans vent.

Ne nous affolons pas: les Allemands font l’expérience de la disette énergétique avant nous. A commencer par les brasseurs de bière qui, outre l’eau, ont besoin de gaz pour le maltage, le brassage et le houblonnage de leur breuvage fétiche. Sans parler des verriers gros consommateurs eux-aussi de gaz venu de Russie.

Bien sûr, je vis dans une utopie car je sais que nos lendemains seront encore pires vu que personne n’est prêt à remettre en cause son mode de vie, son mode de consommation et sa liberté d’aller et venir à bas coûts. Au diable l’avarice!

incendie forestier au Schmelzrunz en 2014

Je ne veux pas ici échafauder d’obscurs lendemains pour le monde des loisirs, de la marche, de la course à pied, du VTT, mais il apparait que si des restrictions devaient être prises dans le massif vosgien à cause de la sécheresse, on pensera en premier lieu à nous les consommateurs de bien-être.

Le feu au lac

Lac de Gérardmer

Les effets de la sécheresse se font sentir de façon inattendue. C’est le cas à Gérardmer qui n’arrive pas à faire face à ses besoins en eaux potables en pleine saison touristique…et alors même que le site est au cœur du massif vosgien.

On va donc pomper dans le lac pour subvenir aux besoins…et malgré la baisse du niveau d’eau qui fait défaut pour les pédalos et les baigneurs.

Anniemek Van Vleuten

Anniemek Van Vleuten n’a pas volé son Tour de France dans le quart nord-est.

Songez qu’elle s’entraîne fort pour en arriver là, selon cyclisme et dopage:

1.200 heures par an, 33.000 kilomètres, 430.000 mètres de dénivelé, souvent en altitude en montagne où elle multiplie des stages en dépensant l’équivalent de 700.000 Kcal à pédaler (source)

Antoine Vayer qui a entrainé des équipes cyclistes dans le passé ose toutefois un parallèle avec Jeannie Longo « C’est une méticuleuse, elle aussi. Van Vleuten n’a pas tout à fait son palmarès. Quoique. Elle n’a pas de mari qui a commandé de l’EPO par Internet, quoiqu’il faudrait vérifier. Elle n’a pas encore de casseroles et de contrôle dopage positif. Une sacrée carrière non ternie : elle pourrait devenir ministre« 

vous aimerez peut-être aussi

Les Hauts-Rupts de Gérardmer à VTT

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
ruisseau des Hauts-Rupts à Gérardmer

On connait Gérardmer pour y être passé à maintes reprises à l’occasion de parcours routiers comme ici.

Mais ce qui est agréable, c’est de prolonger sa connaissance des lieux par les chemins et les sentiers accessibles seulement à pied ou à VTT.

trace-gerardmer
Mon parcours se déroule au sud-est de Gérardmer. 25km/700m

Ce matin là, je quitte le lac vers 9 heures.

Je traverse la ville vers l’est avec l’intention de grimper Le Poli, cette crête de Haut du Barat à 968m.

pentes-gerardmer
La montée au départ est sévère entre 10 et 20% de pente!

Je monte par le chemin des Gouttridos doté de constructions qui dominent le lac. C’est une épreuve de 2km700 pour un dénivelé de 300m avec des passages à 20%.

On monte très vite en température!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Je prends de la hauteur. Lentement!

Arrivé au Poli, la tête du remonte-pente de Xonrupt ne permet pas de voir le lac de Longemer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Me voici au bout du chemin de Gouttridos, le chemin du Poli est moins difficile…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Au Poli, j’ai la vue sur Xonrupt où j’étais hier

Demi-tour, je vais prendre plus bas le chemin de la Chaume Francis aux Basses Feignes.

Arrivé au pied des stations de ski des Vazenés, je vais me perdre sur les pistes…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Je grimpe la piste de ski « souris »

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cette piste là est plus facile à descendre qu’à monter.

Puis je reprends pied avec le goudron sur cette belle petite route forestière dite des 17 kilomètres.

Un régal!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les installations de sports d’hiver sont impeccablement entretenues. Il est vrai qu’avec « la neige de culture », on fait des miracles. Cette culture là n’a naturellement rien de bio.

Le Bouchot coule presque à flots; étonnant en cette période de sécheresse.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
belle signalétique

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cette route semble interdite aux voitures si j’en juge par l’arrêté municipal, pourtant j’ai croisé un véhicule…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le cadre est magnifique à cette période de l’année

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ici je marque la pause, c’est trop beau (le Bouchot)

Je reprends la route de la Bresse jusqu’à Les Planes Tilles, puis j’oblique à droite par le chemin de l’Urson.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis vient le chemin du Cul de la Hotte…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Je n’irai pas au Haut du Tot, l’heure avançant, je prends donc à droite l’ancienne école du Phény

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Je rejoins l’école du Phény avant de redescendre sur la rive du lac

Tous ces vocables de lieux ne manquent pas de susciter la curiosité et de souligner la poésie de ceux qui les ont baptisés ainsi.

Je redescends sur les rives du lac par le chemin des Rochottes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Quai du Lac, Gérardmer

C’est un beau parcours qu’on peut varier à l’infini.

Le paysage autour de Gérardmer est vraiment séduisant et adapté à la balade…même si ce jour là pourtant radieux, je n’y ai rencontré que très peu de randonneurs.

voir la trace GPS

Gérardmer, 9 cols vosgiens

Les Vosges qu’on aime au programme du jour

Vélo de route aujourd’hui.

Départ de Gérardmer dans les Vosges.

Ce parcours est extrait du Club des Cent Cols. Continuer à lire … « Gérardmer, 9 cols vosgiens »

Le Col du Marksteim, une originalité…

Oui, vous avez bien lu: col du Marksteim!
Risible ce néologisme germanique qui mélange « heim » (la patrie, le lieu) et « stein » (la pierre).
C’est ainsi que les organisateurs de la Cyclosportive des Ballons baptisent le Markstein.

Manifestement les organisateurs géromois ont abusé de la liqueur de myrtille. Continuer à lire … « Le Col du Marksteim, une originalité… »

Gérardmer, une tornade s’abat sur la ville

Gérardmer lors du BRV (vélomaxou)

Samedi 30 juin, soit six jours après le passage du BRV, une mini-tornade a frappé Gérardmer.

On ne peut qu’être surpris devant tant de dégâts.

Ce diaporama est édifiant. (un peu long à télécharger)

Spectacle de désolation à Gérardmer

Loup y es-tu?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Loup y es-tu?

« Promenons nous dans les bois
pendant que le loup n’y est pas
si le loup y était
il nous mangerait
mais comme il n’y est pas
il n’nous mangera pas. »

La question inquiète dans les Vosges: le loup est-il revenu?

Des moutons égorgés, un poulain attaqué du coté de La
Bresse…les experts n’en sont pas encore sûrs, mais il semble bien
qu’il s’agit d’un ou plusieurs loups. L’Est Républicain
publie une photo prise par l’Office National de la
Chasse
au-dessus de Gérardmer qui semble accréditer la thèse
du loup.

La publicité faite autour de cette affaire inquiète les élus qui
craignent que les familles renoncent à leurs prochaines vacances
vosgiennes.

Du coté des éleveurs, la parade semble simple: les chiens de
défense.

Selon le site la Buvette des Alpages (le site sur
les brebis et tout ce qui tourne autour)
« Il
suffit de deux chiens comme ça pour disséminer une meute entière de
loups ! « 
 

Le problème, c’est que ces chiens là s’attaquent volontiers à
tout ce qui bouge autour des troupeaux, sans distinction, y compris
vététistes et parapentistes dès qu’ils mettent pieds à
terre!…

%d blogueurs aiment cette page :