Étiquette : sécheresse

Ciel, mon mardi!

img_0177

Étroite fenêtre de tir.

Je pars en plaine en longeant les collines où se détachent des lambeaux de nimbus.

Si la Doller s’est ragaillardie avec les pluies, le réservoir de Michelbach est au plus bas.

img_0175

Un petit coucou aux Gilets jaunes.

– Alors ça y est, Philippe a parlé, vous allez déménager?

– Pas question, c’est une entourloupe, le compte n’y est pas.

Des tentes de fortune ont été installées autour de braseros.

La perspective de passer Noël au bord du giratoire ne semble pas inquiéter…

 

Publicités

L’électrique va t-il tuer le vélo?

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa réponse est oui.

Même pas besoin d’argumenter.

J’en vois partout.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La Thur à Vieux-Thann. Malgré l’aide du réservoir de Kruth, la rivière est à l’agonie

Cet après-midi, j’en avais un qui me suivait le temps de traverser un champ de maïs coupé.

Puis dès le chemin atteint, il a mis la survitesse.

Inutile de dire qu’il a été vite rendu au carrefour suivant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Etang de Cernay

Après ma tournée des étangs de Cernay, j’ai mis le cap sur le réservoir de Michelbach.

Et je repensais au débat qui s’empare des clubs.

Faut-il accepter les vélos électriques?

Vaste sujet à n’en pas douter.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Michelbach

Ce n’est pas grave, les possesseurs de vélos à assistance n’attendent rien des clubs.

Ils feront donc comme si on ne les attendait pas et se réuniront par affinités.

Je vois le jour venir où le cycliste « musculaire » sera le dernier des Mohicans.

Si le vélo électrique nécessite pourtant un effort musculaire, il rompt avec l’académisme du vélo qui veut à l’origine qu’on se déplace sans apport énergétique extérieur.

Mis à part dans les descentes où l’on profite de la gravité!

Foutaise que tout cela diront les nouveaux cyclistes à assistance.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Michelbach

Après le tour de Michelbach qui est quasiment à sec, je suis passé chez Mannheim, le vélociste.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Michelbach

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il avait un VTTAE à me présenter avec une motorisation Shimano…et à essayer.

Comme quoi les fabricants n’attendent pas que le vent tourne pour affronter le marché!

Poisse

De la bonne eau comme je l’aime. A mi chemin, la pluie est venue nous délivrer du mal.

Poisse: D’après Gaston Esnault, cette locution serait d’abord apparue dans l’argot des coureurs cyclistes (wiktionnaire).

Tiens donc!

Je comprends pourquoi pendant trois jours ma peau collait au canapé à regarder le Tour de France.

C’était donc ça: j’avais la poisse. Continue reading « Poisse »

Très Bas-Rhin

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Très Bas-Rhin

Le Rhin à
Fessenheim-vélomaxou

C’est grâce à l’ami Nicolas qui continue à « Regarder le ciel » dans l’attente des pluies
salvatrices qu’on en saura un peu plus sur l’état actuel du
Rhin.

Avec 1230 km de long, « Il s’agit du plus long
fleuve se déversant dans la mer du Nord et de l’une des voies
navigables les plus fréquentées du monde »
(Wikipedia).

Il apparaît qu’en cette période de l’année, le Rhin atteint son
étiage, c’est à dire son point le plus bas connu avec 700 m3/s.

EDF sera vraisemblablement confronté ces jours prochains à des
choix difficiles pour assurer à la fois le fonctionnement de ses
centrales et la navigation des bateaux…sans pour autant
mécontenter la faune aquatique du Rhin historique qui s’écoule
parallèlement au grand canal le long de notre frontière.

En remontant hier à Niederweiler, le Klemmbach décharné
(qui s’écoule du Sirnitz vers le Rhin)
faisait pitié avec tous ses cailloux hors de l’eau, témoin de
l’extrême fragilité des affluents issus de la Forêt Noire.

Cela dit, les communes et les particuliers semblent peu affectés
et sensibilisés par cette sécheresse (lire les bons conseils dans la
Croix.com).

Les espaces verts et les imposantes décorations florales
alsaciennes ne manquent pas d’eau, de même que les
potagers.Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Très Bas-Rhin

jardin d’automne
Mulhouse-vélomaxou

Du coté des cultures céréalières, ceux qui se frottent les mains
sont les vendeurs d’arroseurs, ces énormes machines qui sont toutes
en action dans la plaine d’Alsace et qui ne cessent de prospèrer
tandis que du coté allemand, le phénomène est
inexistant…comprenne qui pourra!Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Très Bas-Rhin

cliché vélomaxou

A ce sujet, Riedisheim en prend pour son grade
avec ses arrosages de giratoires dans Mon Mulhouse
le blog 100% Bio

Des potagers qu’il faut bien arroser avec l’eau du réseau, à
présent que les réserves pluviales des particuliers sont vides.

Sans trop le dire, les écologistes ne seraient pas déçus que la
centrale nucléaire de Fessenheim vienne à manquer d’eau pour
refroidir ses deux réacteurs…une occasion rêvée d’apporter de
l’eau à leur moulin et de les aider à achever de détruire le mythe
de l’infaillibilité du nucléaire civil français.

Jusqu’au risque de perturber un peu plus notre économie
moribonde en la privant d’énergie?

Il est vrai que des mesures de délestages électriques en cette
saison mettraient gravement en question l’électricien national…de
quoi encore un peu plus écorner un des fleurons de nos derniers
services publics et précipiter sa privatisation.

A ce petit jeu cynique du chat et de la souris, on ne sait pas
qui gagnera la bataille de l’opinion entre les tenants du tout
nucléaire et ceux qui sont contre…

L’eau va t-elle manquer?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, L'eau va t-elle manquer?

vélomaxou

Nous, cyclistes qui cotoyons les cours d’eau, le voyons bien:
les ruisseaux sont secs par endroit et l’Ill n’est pas
fougeuse.

Si la sécheresse persiste, l’eau va être immanquablement l’objet
de toutes les attentions.

Allons-nous en manquer?

Certains se souviennent encore de l’impôt sécheresse de 1976 qui avait marqué les
esprits.

Les agriculteurs d’Alsace pompent depuis avril sur la nappe
phréatique et dans les cours d’eau pour arroser leurs cultures.

Une eau dont Alsace Nature note dans son rapport
d’activités 2010 que si la pollution par les nitrates stagne,
la situation empire pour les phytosanitaires,.. les
mesures confirmant la dégradation de la ressource pour les
paramètres atrazine et déséthylatrazine
.

Mais ce n’est pas tout; le bassin de l’Ill est pollué au
méthylmercure et un arrêté préfectoral invite les pêcheurs à ne pas
consommer leurs prises.

Dans le Haut-Rhin, pas moins de 507 captages sont pollués et le
Conseil Général va devoir s’atteler à résoudre le problème pour se
mettre en conformité avec la loi Grenelle 2

Une pénurie s’ajoutant à la pollution, voila de quoi alimenter
la polémique sur l’utilisation de l’eau en Alsace.