Un Hilsen accrocheur

Un rafraîchissement mérité

La montée du Hilsen est toujours une épreuve.

Longue de 4.6km au départ de Linthal, la pente est en moyenne de 10%. Continuer à lire … « Un Hilsen accrocheur »

Hilsen, du concentré de côte à domicile

Le Hilsen est connu des Mulhousiens pour sa montée attractive. Continuer à lire … « Hilsen, du concentré de côte à domicile »

Crêtes vosgiennes

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Crêtes vosgiennes

vélomaxou

Une fois sur les crêtes vosgiennes, il suffit d’admirer le
paysage.

Encore faut-il y monter!

Oeuvre de patience et d’endurance pour les moins aguerris.

Simple formalité pour les gros braquets.

L’essentiel n’est-il pas d’y arriver?

De Linthal au Markstein, je mettrai donc 1h30 pour parcourir les
16 km à une moyenne minable et pas moins honorable de 10 km/h.

Le dernier exercice entre l’auberge du Haag et le Grand Ballon
est toujours douloureux quand on ne s’y attend pas.

La descente sur le col Amic est l’occasion d’un beau point de
vue sur la plaine d’Alsace.

Un bon coupe-vent sera nécessaire car le vent de nord renforçait
la sensation de froid avec 14°C seulement au thermomètre.

Linthal, des agriculteurs hors normes…

Les cyclos qui aiment les Vosges connaissent Linthal.

Un haut-lieu à partir duquel nous rejoignons le Hilsen ou encore
Remspach.

Ce qu’ils savent moins, c’est que les agriculteurs du lieu on
entamé une fronde contre la vaccination de leurs animaux à la
fièvre catarrhale.

Remspach: dur!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Remspach: dur!

Dur: adjectif, féminin: dure, coriace, solide, difficile à
entamer, intransigeant, strict, sans indulgence, pénible,
rude…

Tous les synonymes conviennent à la fois.

Le Remspach, c’est dur.

J’en sais quelque chose…avec un cardio qu’on n’arrive pas à
freiner et malgré un 30×29 bien affûté.

Pourtant, il n’y a que 750m de dénivellée…et encore en
comptant les faux plats et la sortie du vélo du garage
semi-enterré!…

Mais alors, là, on a  rarement moins de 10% sur 4 à 5
km.

Tout ça pour faire le jeune homme et se jeter un Coca dans le
gosier en haut tout en admirant le massif vosgien et la plaine
d’Alsace.

Heureusement, quand l’auberge approche, on a droit à une petite
facétie devant l’objectif photo comme si on n’avait même pas eu du
mal à l’avaler, le Remspach.

Pour ceux qui ne le savent pas, le Remspach, c’est après
Guebwiller en montant vers le Markstein (prononcer Marc- chta-ine, SVP, sinon vous serez incompris
des Alsaciens)
; à Linthal, « monter » le village jusqu’à
l’église et tourner à gauche tout de suite.

Les pignons aussi, tous à gauche, de préférence!…

Un gîte autonome à Linthal

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Un gîte autonome à Linthal

Belchenbach

Si le vélo permet des déplacements autonomes et respectueux de
l’environnement, notre habitat reste encore énergivore.

Le gîte de séjour du Belchenbach à Linthal dans le parc des ballons
vosgiens est un site remarquable.

Pas seulement pour son environnement mais aussi pour son
autonomie énergétique.

Avec d’autres gîtes, le Belchenbach est un gîte Panda
agréé par les Gîtes de France et le
WWF-France.

A l’aide de panneaux solaires et d’une éolienne, ce gîte peut
accueillir jusqu’à 10 personnes.

Le descriptif technique de cette installation autonome est
ici.

Si vous arrivez à vélo, il vous faudra monter au Hilsen…en poussant votre vélo si vous avez
des bagages!

Au Remspach, à l’unanimité!

On m’en parlait depuis longtemps de cette montée vers ces
maisons alignées sur la crête vosgienne visibles depuis la
plaine.

Mais non, aujourd’hui, c’était le Boelensgrab au programme!

Avec un temps lourd et 29, 30°C sans vent.

Pas de chance, la route du Boelensgrab est fermée le 25 et le 26
juin pour travaux.

Alors ce sera le Hilsen à Linthal.

Route fermée aussi: on y pose une canalisation souterraine
électrique. Mais les jeunes du village nous assurent qu’on peut
passer avec des vélos…En fait, le barrage d’engins est
infranchissable à hauteur de la Vierge à la sortie de Linthal.

On devra donc rebrousser chemin.

Bon, alors essayons le Remspach, sur les hauteurs de la commune
de Linthal à 850 m d’altitude!..

Pourquoi pas?

On prend son temps, 5 à 7 km/h et cardio modéré; on a même le
temps de raconter des histoires sans s’asphyxier, alors!

C’est à l’auberge qu’un beau panorama s’offre à nous.

En compagnie du perroquet et du Labrador de la maison, on goûte
un repos bien mérité.

On repart vers la route du Markstein et le retour vers Mulhouse
est une simple formalité

Le Hilsen

Monter le Hilsen à vélo, c’est toujours un moment angoissant tant il met en oeuvre toutes les qualités physiques du cycliste avec sa dénivellée de près de 800 mètres.

Malheur à celui qui ne s’y est pas préparé!

En revanche, avec un triple plateau et une bonne « couronne » arrière, vous allez monter à 5km/h dans les passages les plus pentus qui avoisinent les 15 à 20%.

Rien ne sert de courir: il faut partir à point!

On accède au chemin du Hilsen depuis Linthal après Guebwiller en direction du Markstein.

Après une courte pluie et quelques hésitations sur la poursuite de notre voyage, voici Jean dans la longue traversée du village de Linthal qui s’étire le long de la pente.

Et puis voici notre autre Jean

Et enfin le binôme athlétique, Christian et Gaston,  qui ferme la marche

Dès la fin de Linthal, les premières difficultés apparaîssent: il faut conserver le contrôle de la roue directrice qui a tendance à décoller du sol en raison de la pente

Jean se concentre sur son « cardio » qui frôle la zone d’alerte

Voici la première épingle à cheveux

Rester en selle pour négocier la courbe

Prendre la boucle au large pour éviter la raideur du rayon intérieur

Jean contrôle sa trajectoire

Et voici l’arrivée à l’auberge du Hilsen non loin du Petit Ballon

Petit Ballon que l’on peut rejoindre à pied par le GR 532

Les cyclos aguerris ne semblent même pas fatigués

Un regard sur le massif avant de regagner la vallée du Florival

Malgré le temps brumeux, le site est magnifique

On ne se lasse pas

 

%d blogueurs aiment cette page :