Étiquette : Osenbach

Osenbach

Osenbach, 15°C

Les cyclos du coin apprécient monter à Osenbach. Les plus endurcis poursuivent vers le Firstplan ou vers Gueberschwihr.

Mon plan est moins entreprenant. Je redescends à Wintzfelden, puis je prends le Bannstein. Dans la montée du Bannstein, je m’arrête au panneau du col. Un camion vient de me dépasser dans un nuage de fumée noire. Je suffoque. Je bloque ma respiration du mieux que je peux…et j’attends que le nuage se dissipe.

bande cyclable à Buhr, un vrai billard

Bien assez pour aujourd’hui. 15°C un 16 janvier, c’est remarquable, au point que j’avais mis le corsaire.

https://www.openrunner.com/r/10894786

Temps mieux!

Hartmannswiller

J’ai pris la route. Inutile de finasser, je suis dans les choux par rapport à 2018. Je ne me décourage pas, sauf que les grands cols vosgiens attendront encore un peu. Je n’ai pas la ressource suffisante.

Je me disais aussi que les mômes du village étaient bizarres. On est maintenant prévenus. (Hartmannswiller)

Alors aujourd’hui « j’ai fait » Osenbach et le Bannstein, un truc accessible. Ceux qui connaissent ça savent qu’il faut quand même pédaler. Si Osenbach pointe vite son nez, le Bannstein joue avec nos nerfs avec ses courbes qui masquent la pancarte salvatrice.

les grosses carpes de la fontaine d’Osenbach

Je me suis arrêté chez les Gilets jaunes du Nouveau Monde. Ils peaufinaient la cabane en bois. On ne sait pas si ces campements préludent des choses plus durables et d’un meilleur concept architectural…

Vignes

P9290024.jpgPériode de vendanges.

Je longe le vignoble.

A Guebwiller, je prends le Bannstein, puis Osenbach.

Bizarrement, mon vélo va très vite dans les descentes au point que je dois le freiner.

Quelle impétuosité! Poursuivre la lecture de « Vignes »

Parcours du matin

Lautenbach

J’aime les temps pluvieux.

Lafannette sur son blog  est de mon avis: Lorsqu’un orage se prépare, l’air est lourd, chargé en ions positifs et provoque chez l’homme comme chez les animaux une forme de tension. Quand il éclate, l’air se charge d’ions négatifs et on ressent un soulagement. Poursuivre la lecture de « Parcours du matin »

Noir et blanc

Cycliste sinistre

Je m’offre une balade le long des collines sous-vosgiennes.

A Soultz, je rase la pente pour me protéger du vent de nord-est.

A Orschwihr, je pointe sur Soultzmatt à travers le vignoble en effervescence. Poursuivre la lecture de « Noir et blanc »